samedi 1 août 2015

L’INTÉGRALE X-MEN 1975-1976


L’INTÉGRALE X-MEN 1975-1976

Le professeur Charles Xavier poursuit un rêve. Voir les hommes et les mutants vivre ensemble dans la paix et l'harmonie. Pour mener à bien son œuvre, il réunit une équipe de héros dotés d'un gène X qui fait d'eux des êtres supérieurs, les X-Men ! Nés en 1963 du génial esprit de Stan Lee et lacé Kirby, les X-Men ne font pas immédiatement l'unanimité. L'idée de Lee, c'est de créer des héros différents génétiquement du reste de l'humanité. Ainsi apparaissent les mutants, des êtres supérieurs amenés à supplanter les hommes. Dotés d'un facteur X présent dans leur ADN, ils manifestent très tôt des pouvoirs singuliers et pour le moins exceptionnels. Depuis le premier jour, les humains considèrent ces créatures comme une menace et ils les détestent profondément. Les X-Men doivent dès lors faire face à leur tragique destin et protéger envers et contre tout une population qui les craint et leur voue une haine féroce. Au fil des années, les aventures de Cyclope, Marvel Girl, Iceberg, le Fauve et Angel, l'équipe réunie par le fameux professeur Charles Xavier, séduisent de moins en moins de lecteurs, et les successeurs de Lee et Kirby ne parviennent pas à inverser la tendance. Au bout de 66 numéros, Marvel décide de suspendre la publication d'épisodes inédits et de ne sortir que des réimpressions. Ce n'est qu'en 1975 que la Maison des idées relance le titre avec une équipe recomposée rassemblant autour de Cyclope et Xavier, les piliers du groupe, de nouveaux personnages venus de tous horizons. Ce sont leurs premières aventures que nous vous proposons de (re)découvrir dans ces pages, dix épisodes qui jettent les bases d'une des plus grandes épopées de toute l'histoire des comics. Outre les couvertures originales, ce premier volume de X-Men : L'Intégrale réunit toute la production américaine parue en 1975-1976 et consacrée aux X-Men (les épisodes 94 à 102 de la série Uncanny X-Men, ainsi que le premier Giant-Size X-Men)


L’Intégrale X-Men 1975-1976
Scénario : Chris Claremont, Len Wein, Dave Cockrum, Bill Mantlo
Dessins : Dave Cockrum
Encrage : Bob McLeod, Sam Grainger, Don Warfield, Frank Chiaramonte
Couleurs : Glynis Wein, Phil Rachelson, Petra Goldberg, Janice Cohen, Michael Rockwitz, Evelyn Stein, Steve Buccellato, George Roussos
Genre : Super-héros
Editeur : Marvel
Titre en vo : The Uncanny X-Men 1975-1976
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : Mai 1975 – Décembre 1976
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Panini Comics
Date de parution : 18 décembre 2003
Nombre de pages : 198

Liste des épisodes
Giant-Size X-Men 1
Uncanny X-Men 94-102

Mon avis : Les amateurs de comics le savent bien, s’il y a bien une série qui n’a pas vraiment réussi le tournant des années 2000 et qui n’est plus, depuis longtemps aussi excellente qu’elle le fut de par le passé, c’est bel et bien les X-Men ; bien évidement, depuis le passage de Morrison, réussi au demeurant, Marvel semble tout faire pour se tirer des balles dans le pied avec la franchise mutante au point même que l’on vienne a douter de son avenir après l’event Secret Wars qui est en cours de parution outre-Atlantique. Quoi qu’il en soit, et en attendant, qui sait, un avenir meilleur, un peu dépité par les séries mutantes actuelles – même si Bendis n’est pas si mauvais que cela actuellement – l’envie m’a pris de me replonger dans l’âge d’or des X-Men, dans cette période où, après avoir frôler la suppression pure et simple, avec une nouvelle équipe créatrice et de nouveaux membres, les enfants de l’atome allaient devenir, assez rapidement, le meilleur comics des années 80 et 90 – oui, une époque où des séries comme les Avengers paraissaient a coté complètement ringardes… Comme les temps changent… Mais avant de devenir le top du top des comics, il aura donc fallut, comme je vous l’ai dit, relancer les X-Men : la première série, celle des années 60 avec Cyclope, Jean Grey, Angel, Iceberg et le Fauve n’ayant jamais vraiment accrocher au lectorat, Marvel, dans une ultime tentative sans espoir, laisse les coudées franches au scénariste Len Wein pour relancer la franchise. Le résultat, bien entendu, est depuis longtemps entré dans la légende avec ce Giant-Size X-Men où Xavier envoi de nouveaux X-Men – Wolverine, Tornade, Collossus, le Hurleur, Diablo, Feu du Soleil et Epervier – a la rescousse de la première équipe prisonnière de l’Ile vivante, Krakoa. Scénaristiquement, il faut le reconnaitre, c’est plus que léger pour ne pas dire débile, mais bon, comme il fallait un commencement a une série qui deviendrait culte, on se contentera de cet épisode qui a terriblement mal vieillit. Le constat, quelque part, est un peu le même pour les épisodes de Uncanny X-Men proposés dans cet Intégrale : Wein absorbé par d’autres taches, c’est son assistant, le jeune (alors) Chris Claremont qui prend en main la destinée des enfants de l’atome et même si dans ces dix premiers épisodes des X-Men nouvelle mouture, les dialogues sont très enfantins et scénaristiquement, cela reste plus que léger, les prémices de ce qui fera des X-Men la série phare des années 80 sont déjà là : Claremont commence a tisser ses scénarios sur le long terme, annonçant des événements a venir quelques mois a l’avance, mais surtout, petit a petit, il approfondi ses personnages, leur donnant un passé, des faiblesses et des doutes. Bref, une série humaine avec des protagonistes qui entreront bientôt dans la légende et qui, ne serais-ce que pour son coté historique indéniable, se doit d’être lu par tout fan des X-Men qui se respecte !


Points Positifs :
- Les X-Men étaient une série mineure de chez Marvel proche de la suppression avant la fameuse relance effectuée par Len Wein avec le Giant-Size X-Men et après cet épisode de la dernière chance, plus rien ne sera comme avant et ce sera le début de la légende.
- Rien que pour le coté historique de la chose, cet intégrale est indispensable a tout amateur de comics qui se respecte.
- Les débuts des nouveaux X-Men avec Wolverine, Tornade, le Hurleur, Diablo, Collossus, Epervier et Feu du Soleil, personnages qui deviendront, pour la plupart, au fil du temps, de véritables icones chez Marvel.
- Les débuts de Chris Claremont en tant que scénariste des X-Men, l’homme qui aura apporté ses lettres de gloire a la série : certes, ce ne sont que les débuts et le maitre fera bien mieux par la suite, mais bon, mine de rien, on devine déjà sa patte dans ces épisodes, c’est-à-dire, des intrigues développées et annoncées longtemps a l’avance et, surtout, des personnages a la personnalité fouillé et que l’on découvre petit a petit.
- Mine de rien, il y a déjà des événements cultes au cours de ces dix premiers épisodes : la mort d’Epervier, l’un des rares personnages de comics qui n’a jamais ressusciter, mais aussi et surtout, les débuts du… Phénix !
- D’un point de vu personnel, le Hurleur étant l’un des mes personnages préférés, c’est un véritable plaisir que de le voir membre de l’équipe.

Points Négatifs :
- Ne nous voilons pas la face, le matériel proposé dans cet intégral a très mal vieilli : scénaristiquement, c’est très faible voir même débile par moments – les premiers X-Men disparaissent, que fait Xavier au lieu de demander l’aide des Avengers ou des FF ? Il parcourt le monde en 24 heures afin d’engager de nouveaux membres qui ne se connaissent pas, qui n’ont pas une grande expérience et les envois a la rescousse de ses premiers élèves – les dialogues sont d’un autre âge et souvent enfantins quant a la colorisation… mais que c’était moche a l’époque !
- Je sais que je vais en faire hurler plus d’un mais je n’ai jamais été fan de Dave Cockrum ; certes, ce n’est pas mauvais, loin de là, mais bon, que voulez vous, je n’aime pas son style…
- Le coup des costumes qui changent d’une case sur l’autre, il fallait oser ! Visiblement, ce genre de détails absurdes passait très bien à l’époque.
- Ils semblent un peu débiles nos X-Men à se disputer tout le temps entre eux…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...