lundi 10 août 2015

TOMB RAIDER – ANNIVERSARY


TOMB RAIDER – ANNIVERSARY

Nouveau-Mexique, 1945. Une explosion atomique expérimentale a lieu, rasant un village et libérant une mystérieuse créature que l'on voit furtivement s'envoler. Calcutta, 1996. Lara Croft, après avoir mené une précédente expédition à bien, retrouve une vieille connaissance, Larson, qui lui fait prendre contact avec Jacqueline Natla. Cette dernière est la présidente de Natla Technologies, une entreprise majeure dans l'électronique. Natla voudrait convaincre Lara de partir à la recherche d'un artefact particulier pour elle : le Scion de l'Atlantide, une relique que mademoiselle Croft avait tenté de trouver avec son père. Une recherche qui n'avait pas abouti, du fait que le duo père-fille n'avait pas pu localiser la célèbre cité de Vilcabamba. Natla indique alors l'emplacement de cette cité, se situant au Pérou, à la suite de quoi Lara n'hésite pas à se lancer dans l'aventure.


Tomb Raider – Anniversary
Éditeur : Eidos Interactive
Développeur : Crystal Dynamics, Buzz Monkey Software
Concepteur : Toby Gard
Date de sortie : 1er juin 2007 (PS2), 22 mars 2011 (PS3)
Pays d’origine : Grande-Bretagne
Genre : Action-aventure
Mode de jeu : Un joueur
Média : CD, Blu-Ray
Contrôle : Manette
Plate-forme : PS2, PS3

Mon avis : Après vous avoir parlé, en mai dernier, de l’excellent relaunch de la saga Tomb Raider, qui, je pense ne pas me tromper, sera sans nul doute le jeu de cette année 2015 pour moi, l’envie m’a prit de me replonger dans les origines de ce qui est l’une des sagas les plus célèbres du monde vidéoludique, mais sans, non plus, avoir a ressortir ma vieille PS1. Ça tombait bien puisque, sur PS3, existait une compilation de trois softs de Tomb Raider, un certain Tomb Raider Trilogy et qui comportait Tomb Raider Legend, Tomb Raider Anniversary (qui nous occupe aujourd’hui) et un certain Tomb Raider Underworld dont j’ai eu l’occasion de vous parler sur ce même blog en décembre 2013. Bref, rien de tel que pour jouer a deux softs – Legend et Anniversary – que je possédais sur PS2 mais que je n’avais jamais achevé. Du coup, effet nostalgie oblige, ce fut par Anniversary que je me suis replonger dans ces vieux Tomb Raider : pour rappel, ce dernier était sortit tout juste dix ans après la sortie du tout premier épisode de la saga, et était, en quelque sorte, un remake amélioré de l’un des softs les plus mythiques de tous les temps. Amélioré car il y a bon remake et mauvais remake et la première chose qui m’avait sauté aux yeux il y a quelques années – et cela fut confirmer ces dernières semaines, qui plus est, encore amélioré puisque sur PS3 – c’est qu’avec cet Anniversary, les petits gars de Crystal Dynamics ne se sont pas moqués du monde, bien au contraire : niveaux entièrement refaits et plus vastes, graphismes franchement excellents pour l’époque, nouvelles énigmes et autres pièges, mouvements issus de Legend et tout un tas d’autres nouveautés qui apportaient un plus indéniable a un soft qui était tout sauf un banal portage sur PS2. Car en effet, pour avoir joué aux deux jeux, si la trame générale, le scénario, l’avancée de l’intrigue est quasiment la même dans Anniversary que dans le premier Tomb Raider, les différences, par moments, sont tellement notables qu’on a presque l’impression de jouer a un nouveau jeu. Bref, une réussite, incontestable et incontesté et, selon moi, la preuve évidente que, parfois, on peut parfaitement faire du neuf avec du vieux, ce, quand le talent et l’envie sont là. Bien évidement, près d’une décennie après sa sortie et malgré son portage sur PS3, ce Tomb Raider Anniversary pourrait prêter à sourire aux plus jeunes d’entre nous, cependant, avec des graphismes d’un autre âge et une difficulté qui ferait passer le dernier épisode de la saga pour un soft pour enfants, cet épisode anniversaire fut, pendant des années, le dernier grand jeu de la saga Tomb Raider. Un soft que les fans purs et durs de la belle Lara se doivent de posséder, bref, un incontournable !


Points Positifs :
- On peut toujours se méfier quand on entend le mot remake pour un jeu car bien souvent, celui-ci est synonyme de déception, or, dans le cas présent, il n’en est rien et c’est tant mieux pour les nombreux fans de Tomb Raider – et croyez moi, en deux décennies, ils sont nombreux. Plus qu’un simple portage sur une console aux capacités supérieures, cet épisode anniversaire est l’exemple parfait que quand on veut faire du bon travail avec du matériel ancien, la chose est possible.
- Malgré ses défauts et son grand âge, le premier Tomb Raider fut un grand jeu ; Anniversary, pourtant, réussi l’exploit de, non seulement, le sublimer, mais, qui plus est, le dépasser ! Niveaux plus vastes, parfois immenses, nouveaux pièges, nouveaux adversaires, une trame légèrement modifiée, bref, pour une fois, il n’y a pas tromperie sur la marchandise !
- Graphiquement, je reconnais que ce n’est pas le plus beau jeu de la PS2, cependant, les graphismes n’en restent pas moins excellents pour la saga et certains niveaux valent même le détour.
- Ayant joué a la version portée sur PS3, il faut reconnaitre que les graphismes se sont encore affinés.
- L’effet nostalgie pour les fans de la première heure qui auront le plaisir de retourner a leurs premiers amours avec ce soft… et puis, que de souvenirs…

Points Négatifs :
- Le principal défaut de ce Tomb Raider Anniversary est, selon moi, son manque de cinématiques ; mouais, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent…
- Si vous êtes un vieux de la vieille, un inconditionnel de Lara, ce soft est fait pour vous, par contre, si ce n’est pas le cas, je ne pense pas que cet épisode anniversaire vous convienne, surtout si vous êtes jeunes et n’êtes pas habituer a une difficulté plus hard que celle des jeux actuels.
- On ne change pas une équipe qui gagne : les traditionnels bugs de la saga sont une fois de plus au rendez vous ; certes, moins que dans d’autres épisodes.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...