lundi 30 novembre 2015

LE TALENTUEUX MR. RIPLEY


LE TALENTUEUX MR. RIPLEY

Dans les années 1950, un jeune homme, Tom Ripley, désargenté mais ambitieux, attire l'attention d'un vieil homme riche américain, Herbert Greenleaf, qui le charge de ramener aux États-Unis son fils Dickie dépensier et frivole. Ce dernier a en effet fui la pression familiale en Italie pour y passer des vacances « prolongées », financées par son père, avec sa fiancée Marge. Tom Ripley, qui n'a jamais eu la belle vie, découvre un autre monde entre farniente et boîtes de jazz… et y voit une possibilité d'entrer dans un monde qui l'a toujours fait rêver. Mais quand Dickie finit par se lasser de Tom et lui refuse son « amitié », Tom est prêt à tout pour s'approprier cette vie de rêve, même à tuer.


Le Talentueux Mr. Ripley
Réalisation : Anthony Minghella
Scénario : Anthony Minghella, d'après le roman Monsieur Ripley de Patricia Highsmith
Musique : Gabriel Yared
Production : Miramax Films et Paramount Pictures
Genre : Drame, Thriller
Titre en vo : The Talented Mr. Ripley
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais, italien
Date de sortie : 12 décembre 1999
Durée : 139 mn

Casting :
Matt Damon : Tom Ripley
Gwyneth Paltrow : Marge Sherwood
Jude Law : Dickie Greenleaf
Cate Blanchett : Meredith Logue
Philip Seymour Hoffman : Freddie Miles
Jack Davenport : Peter Smith-Kingsley
James Rebhorn : Herbert Greenleaf
Sergio Rubini : Inspecteur Roverini
Philip Baker Hall : Alvin MacCarron
Celia Weston : Tante Joan
Fiorello : Fausto
Stefania Rocca : Silvana
Ivano Marescotti : Colonel Verrecchia
Anna Longhi : Madame Buffi
Alessandro Fabrizi : Sergent Baggio

Mon avis : Il est parfois amusant de se rendre compte comment on peut passer pendant des années (mine de rien, plus de quinze ans) a coté de véritables petites pépites cinématographiques car bon, comment dire, sans tourner plus longtemps autour du pot, après visionnage pour la toute première fois, hier soir, sur ARTE (encore une fois, merci a ma chaine préférée) de ce Talentueux Mr. Ripley, force est de constater que si je m’attendais a ce que ce film soit bon, je reconnais après coup que je n’aurai jamais imaginer qu’il le soit autant. Car oui, ce long métrage inspiré du roman Monsieur Ripley de Patricia Highsmith et en aucune façon du film Plein Soleil de René Clément avec Alain Delon, ce qui n’est pas vraiment la même chose est un bon, que dis-je, un excellent film et la preuve parfaite que ce fichu cinéma américain, quand il s’en donne les moyens, est tout simplement imbattable, n’en déplaise a certains. Car oui, en partant d’une intrigue terriblement efficace mais qui n’est pas non plus d’une grande originalité – après tout, le pauvre type qui souhaite s’élever dans la société, ce n’est pas nouveau – Anthony Minghella, le maitre d’œuvre de la chose, réussit le mince exploit de nous offrir un personnage principal, ce fameux Mr Ripley interprété par Matt Damon, qui est a la fois horrible et attachant : horrible car au fil de l’avancée de l’histoire, ce dernier va de plus en plus loin dans la folie criminelle, attachant car, malgré tout, et sans l’excuser, le personnage, englué dans tous ces drames qu’il provoque, ne souhaitait au final qu’une seule et unique chose, être aimer. Sauf que pour cela, le Mr Ripley ne veut pas être lui-même, préférant travestir sans cesse la réalité et se faire passer pour un autre, plongeant de plus en plus, au fur et a mesure que l’intrigue avance, dans une espèce de folie autodestructrice qui, si elle ne le touche pas a proprement parler physiquement, empêche définitivement son bonheur. Servi par une flopée d’acteurs tout bonnement excellents – Matt Damon bien sur mais aussi et surtout Jude Law, exceptionnel dans son rôle de jeune oisif richissime sans moral, Gwyneth Paltrow, véritable héroïne Hitchcockienne (d’ailleurs, les références sont nombreuses au maitre) et, a un degré moindre, Cate Blanchett – Le Talentueux Mr Ripley est un excellent film, terriblement prenant et qui, au fil de la montée en puissance de l’histoire et tout en abordant tout un tas de thèmes, s’avère, jusqu’à son final dramatique, être une belle réussite. Alors oui, il m’aura fallut plus de quinze ans pour le découvrir, mais sur ce coup là, on dira que le jeu en aura valut la chandelle tant ce dernier frôle allègrement l’excellence !


Points Positifs :
Le Talentueux Mr Ripley est une véritable petite pépite, captivante au possible, et qui, en partant d’un postulat assez commun (un individu qui souhaite s’élever dans la société), part dans des directions par moments complètement inattendues tout en abordant tout un tas de thématiques assez diverses comme l’amitié, le désir d’être aimer, celui de quitter sa piètre condition sociale, l’amour et le désir, entre hommes et femmes mais aussi entre hommes, sans oublier, bien entendu, le manque d’estime de soit et la volonté de jouer sans arrêt un rôle aux yeux de la société.
- Au début, j’étais un peu dubitatif quand a ce fameux Mr Ripley interprété par Matt Damon, puis, au fil du film, des actes et des transformations du personnage, j’en suis venu à être fasciner par ce dernier, a la fois diabolique et tellement fragile finalement…
- Le jeune fils à papa interprété par Jude Law est l’autre figure forte du film : tout bonnement imbuvable, d’un égoïsme primaire et sachant jouer fort bien de son fort charisme, j’avoue que j’ai jubilé lorsqu’il se fait…
- Le rythme du film est tout bonnement parfait avec une première moitié assez lente où Matt Damon s’initie peu a peu a cet univers qui n’est pas le siens mais qu’il maitrise fort bien assez rapidement puis, ensuite, une seconde plus axée thriller est captivante au possible.  
- Alors là, si ce film n’est pas un sacré hommage a Alfred Hitchcock, c’est que je n’ai rien compris au cinéma : les références sont tellement nombreuses que même le non spécialiste les remarquera, que ce soit le générique, l’ambiance générale, les personnages, la musique, etc.
- Puisque j’ai abordé les références au maitre absolu du suspens, n’oublions pas nos deux héroïnes  Hitchcockiennes : Gwyneth Paltrow et Cate Blanchett.
- La fin est une pure merveille, à la fois dramatique et tellement triste finalement…

Points Négatifs :
- Pas vraiment de véritables points faibles dans ce Talentueux Mr. Ripley à moins d’être totalement allergique au genre ou de ne jurer, comme j’ai put le voir dans de nombreuses critiques, par Plein Soleil avec Alain Delon.
- Certains risquent de s’ennuyer ferme au cours de la première moitié du film où il y a bel et bien quelques longueurs – que je trouve justifiées mais ce n’est que mon avis.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...