lundi 9 novembre 2015

RENDEZ-VOUS


RENDEZ-VOUS

Jean Michel Jarre

1 - Premier Rendez-vous / First Rendez-Vous (Jean Michel Jarre) 2:54
2 - Deuxième Rendez-vous / Second Rendez-Vous (Jean Michel Jarre) 10:55
3 - Troisième Rendez-vous / Third Rendez-Vous (Jean Michel Jarre) 3:30
4 - Quatrième Rendez-vous / Fourth Rendez-Vous (Jean Michel Jarre) 3:57
5 - Cinquième Rendez-vous / Fifth Rendez-Vous (Jean Michel Jarre) 7:41
6 - Dernier Rendez-vous / Last Rendez-Vous (Ron's Piece) (Jean Michel Jarre) 6:04


Rendez-vous
Musicien : Jean Michel Jarre
Parution : 1 avril 1986
Enregistré : 1985 – 1986
Durée : 35:03
Genre : Musique électronique
Producteur : Jean Michel Jarre
Label : Disques Dreyfus

Musiciens :
Jean-Michel Jarre : Seiko DS-250 (1/6), Seiko DS-350 (3), Elka synthex (1/2/4/6), Moog synthesizer (1/2), Roland JX 8P (1/5), Fairlight CMI (2/3/5/6), E-mu Emulator II (2/5), Eminent (2/6), EMS Synthi AKS (2), Harpe Laser (3), RMI (3), OBX (4), DX 100 (4), Matrisequencer (4/5/6), Roland JX-8P (1/5), Lynn 9000 (2/4), Prophet (5), Casio CZ 5000 (5), ARP 2600 (5)
Michel Geiss : ARP 2600 (1/2/4/5), Eminent (4), Matrisequencer (4/5), TR 808 (4)
Dominique Perrier - Memory Moog (2)
Joe Hammer : Drumulator (2), percussions (2)
David Jarre : Baby Korg personnal keyboard (5)
Pierre Gossez : Saxophone (6)
Maîtrise du chœur de Radio France : Chœurs (2)

Mon avis : Le mois dernier, sur ce blog, je vous parlais pour la toute première fois d’un album de l’un des musiciens qui compta le plus pour moi lors de mon adolescence (bref, cela remonte aux années 80), je veux bien évidement parler de Jean Michel Jarre, et ce, par le biais de l’un de ses albums de l’époque, le sous-estimé Révolutions. Bien évidement, cette critique n’était pas anodine et n’était, en fait, que la première d’une petite série a venir vu que, depuis quelques semaines, l’envie de me replonger dans l’univers musical du sieur Jarre me repoussa dans les bras d’un musicien que les années qui passent ont un peu occulté l’importance, et ce, principalement dans son propre pays, la France. Car oui, même si cela peut paraitre éttonant aux yeux de certains de nos jours, Jean Michel Jarre fut indéniablement l’un des plus grands compositeurs de musique électronique, principalement, d’ailleurs, au cours de ses premières années... un petit peu, en quelque sorte, jusqu’a ce fameux Rendez-vous, point d’orgue de sa production des années 80 et peut-etre son dernier très grand album... Déjà, pour la petite histoire, Rendez-vous fut le premier opus de Jean Michel Jarre que j’ai eu le plaisir d’écouter : ce fut pour Noël 1986 et, ma foi, avec du recul, je dois reconnaitre que cet album fut un sacré beau cadeau car encore aujourd’hui, après moult écoutes, mon ressenti a l’égard de celui ci est toujours le même, c’est à dire, excellent. Il faut dire que Rendez-vous, album devenu hommage suite a la catastrophe de la navette spatiale Challenger le 28 janvier 1986 (et qui marqua durablement les esprits a l’époque, surtout quand, comme moi, on avait tout juste 11 ans) et dans lequel Jean Michel Jarre perdi l’un de ses amis, l’astronaute Ronald McNair qui, pour la petite histoire, devait jouer l’un de ses morceaux dans l’espace, est complètement habité par ce tragique accident... Par le dernier morceau de l’album, bien entendu, rabatisé Ron’s Piece, mais également par une ambiance générale parfois pesante, parfois mélancolique, où un Jarre, au sommet de sa forme, délivre de superbes morceaux qui nous font voyager loin, très très loin... Ainsi, du Second Rendez-vous tout bonnement hommérique a Ron’s Piece sans oublier le Troisième Rendez-vous et sa harpe lazer et le très mélodique et inoubliable Quatrième Rendez-vous, il y a un peu de tout dans cet album mais surtout, une cohérence et un génie que l’on ne retrouvra que de facon occasionelle par la suite. Incontestablement, et avec trois décénnies de recul, Rendez-vous apparait de nos jours comme étant le dernier très grand album de Jean Michel Jarre, ce qui, bien entendu, ne signifie nullement qu’il ne fit plus rien de bon par la suite (après tout, dans son genre, Révolutions était plutot bon) mais que, en quelque sorte, cet album marqua un tournant au sein d’une carrière jusque là sans la moindre faille...


Points Positifs :
- Rendez-vous est un excellent album de Jean Michel Jarre et qui possède pas mal de titres qui marquent les esprits dès la première écoute, principalement les Seconds, Troisième et Quatrième Rendez-vous, même si, de toutes façons, dans l’ensemble, tout est quasiment parfait de bout en bout au vu de la cohérence de l’ensemble.
- Second Rendez-vous est incontestablement le titre majeur de cet album : long, plus de onze minutes, homérique, entrainant, c’est un pur petit bijou qui nous fait voyager loin, très loin de notre bonne vieille Terre et de nos petites préoccupations quotidiennes…
- Bien évidement, Quatrième Rendez-vous a des cotés un peu plus rythmé (pour ne pas dire commercial), mais bon, dans son genre, il est plutôt parfait.
- Pour tous ceux de ma génération (et les personnes plus âgées), difficile de ne pas faire le lien (réel d’ailleurs) entre cet album et la catastrophe de la navette Challenger, quelques mois auparavant, et qui marqua fortement Jean Michel Jarre.
- Last Rendez-vous, alias Ron’s Piece, est tout de même un fort beau morceau…
- Même la couverture est plutôt réussie.
- Mine de rien, c’est le tout premier album de Jean Michel Jarre que j’ai eu, du coup, ça ne me laisse pas indifférent.  

Points Négatifs :
- Si je devais vraiment trouver un point faible a cet album, je dirais que Cinquième Rendez-vous est légèrement inférieur au reste de l’album, de par son coté un peu fourre tout… et encore, c’est une question de gouts avant tout.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...