vendredi 20 novembre 2015

MULTIMONDES N°2


MULTIMONDES N°2
Avril/Mai 1999

Au sommaire :
Articles
- Les fantômes de l’océan
- L’univers perpendiculaire des Quarxs
- La fête des bières
- Gare aux garous
- Interview : Que sont les ninjas devenus ?
- Une nuit sans fin
- L’appel aux Quarxs
Dossier : La Magie des Terres du Milieu
- Les artisans enchanteurs
- Ash Nazg
- Le destin des Silmarils
- Les royaumes magiques
- Un chef pour le Conseil Blanc
- Inventaire magique
- Une nouvelle magie
- La Forge du Destin
Rubriques
- 1999 : Le Concile des Mages
- Encyclopédie des mondes imaginaires : Port Hespérus
- W.D. Marlowe, entre Dali et Darwin
- Jeux : L’Œil de Sauron
- Micro : L’Amerzone
- BD : L’Auberge de non-retour
- Previews
- Courrier et annonce du prochain numéro

Mon avis : Au printemps dernier, je vous avais proposé sur ce blog pas mal de critiques d’une revue qui, pour les amateurs de jeux de rôles, avait marqué la dernière décennie du vingtième siècle, je veux bien évidement parlé de Dragon Magazine, magazine disparu depuis fort longtemps mais que beaucoup n’auront pas oublié. Mais après cette mini-avalanche de critiques qui s’étaient succéder les unes aux autres, c’était franchement le calme plat depuis le quarante troisième numéro, en juillet dernier… Cependant, cette semaine, un peu par hasard, il faut dire, l’envie me prit de me replonger dans la presse jeu de rôle et ces revues d’une autre époque, quoi que, comme vous l’avez constaté, pas avec un ancien numéro de Dragon Magazine pour une énième relecture, mais plutôt avec un certain… Multimondes. Pour la petite histoire, et surtout pour ceux qui ne connaitraient pas cette revue, après la perte de droits de publication de la société TSR en France (celle qui distribuait Donjons & Dragons), Dragon Magazine avait dut s’arrêter, la revue étant la version française de son équivalent américain, hors, les équipes de celle-ci n’en étaient pas resté là et quelques mois plus tard, et après quelques soucis judiciaires, sortait dans les kiosques… Imagine Multimondes, premier numéro, donc, d’une revue qui ne dura pas bien longtemps et dont nous abordons ici le second numéro… Un numéro qui, entretemps, aura perdu son Imagine du titre (pour plus de détails, voir ma critique du premier numéro) pour ne plus se nommer que Multimondes. Mais je parle, je parle et il serait tout de même grand temps de nous attaquer au fond du problème, c’est-à-dire, ce que vaut le contenu de ce second numéro du successeur de Dragon Magazine, et, ma foi, disons qu’une bonne parti de ce que j’avais put dire lors de ma critique consacré a Imagine Multimondes est encore valable ici : en effet, la perte des droits de l’univers (vaste au possible) de Donjons & Dragons, s’il permet effectivement de ne plus se coltiner a ce dernier n’en reste pas moins réducteur, premièrement, car sans lui, exit toutes les superbes illustrations des artistes de la maison mère, deuxièmement, tout bonnement parce qu’on ne parle plus, ou quasiment plus, du plus grand jeu de rôle de l’histoire… et ça, mine de rien, c’est un peu problématique. Alors certes, il n’en reste pas moins que l’on retrouve la marque de fabrique des équipes de Dragon Magazine et qu’une fois de plus, force est de constater que ces derniers sont tout sauf des manchots : le dossier Tolkien est excellent et pas mal d’articles méritent le détour, du moins, suivant les gouts personnels de chacun. Mais bon, plus qu’un simple problème de nom, Multimondes souffre depuis le départ du manque D&D, surtout pour ce qui est des illustrations, ce qui fait que, malgré un second numéro plutôt convenable, tout cela reste loin des heures de gloire de son illustre prédécesseur, Dragon Magazine


Points Positifs :
- Même si on ne peut pas vraiment dire que le dossier Tolkien soit d’une grande originalité, bien au contraire, force est de constater que celui-ci n’en reste pas moins, dans son ensemble, plutôt bon voir excellent par moments – pour rappel, ce numéro date d’avant l’adaptation cinématographique du Seigneur des Anneaux au cinéma et donc, d’avant la connaissance de cette œuvre parmi le grand public, au sens le plus large du terme.
- Un article fort intéressant qui m’aura fait découvrir un artiste qui l’est tout autant : W.D. Marlowe.
- Multimondes propose toujours des scénarios et autres aides de jeux et, ma foi, c’est plutôt réussi, surtout celui sur la Montagne du Destin.
- Je n’ai jamais joué à L’Amerzone mais lire un article sur ce jeu PC m’aura fait replonger dans ma jeunesse et a eu son petit effet nostalgique.

Points Négatifs :
- Pour ce qui est des illustrations, on a tout de même perdu en qualité sans les artistes de TSR.
- Par moments, le premier numéro donnait déjà cette impression et c’est toujours le cas ici, bref, que par moments, tout cela a l’air un peu brouillon point de vu sommaire si on doit comparer Multimondes à Dragon Magazine.
- Un dossier sur Tolkien, ce n’est pas la chose la plus originale qui soit, aussi bon soit-il.
- Mais qu’est ce que c’est que cette couverture ? Ils n’avaient pas quelque chose de mieux en stock, un truc en rapport avec Tolkien voit un quelque chose de moins moche ?
- Après la disparition de Dragon Magazine, on s’attendait à trouver Imagine puis on a eu Imagine Multimondes avant cet énième changement de nom, Multimondes… Ouf !  

Ma note : 6/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...