mardi 11 avril 2017

BRON – SAISON 1


BRON – SAISON 1

A la frontière entre la Suède et le Danemark, au beau milieu d'un pont, est retrouvé le corps d'une femme, vraisemblablement assassinée. Les polices suédoises et danoises sont alors dépêchées sur les lieux. Mais l'affaire prend une tournure particulièrement glauque et étonnante lorsque les enquêteurs découvrent qu'il ne s'agit pas d'un seul mais de deux cadavres, coupés en deux à la taille, qui ont été assemblés pour n'en faire qu'un... L'enquête nécessite donc la collaboration entre les polices danoise, représentée par Martin Rohde, et suédoise, représentée par Saga Norén.


Bron – Saison 1
Réalisation : Hans Rosenfeldt
Scénario : Hans Rosenfeldt
Musique : Patrik Andrén, Uno Helmersson, Johan Söderqvist
Production : Filmlance International AB, Nimbus Film Productions
Genre : Triller
Titre en vo : Bron/Broen – Season 1
Pays d’origine : Suède, Danemark
Chaîne d’origine : SVT1, DR1
Diffusion d’origine : 21 septembre 2011 – 23 novembre 2011
Langue d'origine : suédois, danois
Nombre d’épisodes : 10 x 60 minutes

Casting :
Sofia Helin : Saga Norén
Kim Bodnia : Martin Rohde
Dag Malmberg : Hans Petterson
Magnus Krepper : Stefan Lindberg
Maria Sundbom : Sonja Lindberg, la sœur de Stefan
Puk Scharbau : Mette Rohde
Emil Birk Hartmann : August Rohde
Lars Simonsen : Sebastian Sandstrod
Rafael Pettersson : John
Sarah Boberg : Lillian
Lars Simonsen : Jens
Henrik Lundström : Rasmus
Ann Petrén : Marie-Louise
Christian Hillborg : Daniel Ferbé
Ellen Hillingsø : Charlotte

Mon avis : Dans la lignée d’une série comme The Killing, Bron – ou Broen, ou The Bridge – est une nouvelle preuve pour le moins éclatante que nos amis nordiques sont toujours aussi doués pour nous pondre des séries policières capables de nous captiver du premier au dernier épisode. Est-ce un savoir faire particulier, une ambiance propre, voir même, qui sait, un certain exotisme, ou, plus probablement, un peu de tout cela a la fois mais ce qui est sur, c’est que si vous souhaitez regarder une série policière sans l’esbroufe a l’américaine, alors, rien de tel que de jeter un œil aux productions nordiques. Et pourtant, on pourrait se dire, de prime abord, qu’une série comme Bron n’est pas la plus originale qui soit, que quelque part, cette héroïne, visiblement souffrant du syndrome d’asperger, n’est que la prolongation naturelle d’une Sarah Lund qui, déjà, était bourrée de complexes et vivait en solitaire. Pourtant, non seulement cela fonctionne, mais pas qu’un peu puisque, très rapidement – dès le premier épisode en fait – on est captiver par cette enquête pour le moins complexe qui nous entraine sur de multiples fausses pistes – quoi que moins que dans The Killing – et qui, comme je l’avais dit en préambule, nous tiendra en haleine jusqu’à la fin. Bref, pour un coup d’essai, force est de constater que cette première saison de Bron, sans certes révolutionner le genre, est bougrement efficace, que l’on se prend rapidement de sympathie pour ce duo d’enquêteurs que tout oppose – l’autiste Saga et le vieux baroudeur, Martin – et que, ma foi, la multitudes de crimes et la manière dont ceux-ci sont amenés est plutôt bien trouvée. Dommage juste qu’au final, tout cela ne soit qu’une banale histoire de vengeance personnelle, mais bon, comme la qualité est au rendez vous, on ne se plaindra guère et on se contentera de savourer ce qui est bel et bien une excellente série !


Points Positifs :
- Un duo plutôt original puisque, entre une policière visiblement atteinte du syndrome d’asperger et qui possède donc le comportement qui va avec, et un vieux baroudeur plus posé et qui est souvent déconcerté par sa coéquipière, on ne s’ennui pas une seconde. De plus, si les situations coquasses sont plutôt nombreuses, cela n’empêche nullement notre duo d’être bigrement efficace.
- Saga Norén est la digne héritière de Sarah Lund, en plus atteinte bien sur ! Et puis, mine de rien, qu’est ce qu’elle nous fait rire !
- L’idée des crimes qui pointent du doigt l’hypocrisie de nos sociétés occidentales est plutôt bien trouvé dans l’ensemble, même si, au final, on se rend compte que tout cela cachait en fait une histoire de vengeance.
- Les habitués le savent bien : les acteurs et actrices nordiques n’ont strictement rien à envier aux autres, et, au vu de cette série, force est de constater que l’intégralité du casting est plutôt bon.
- Dix épisodes qui vous tiendront en haleine du début à la fin !
- Nous ne sommes pas dans une production américaine, du coup, n’importe qui peut mourir, y compris les plus jeunes… et c’est une bonne chose.
- A voir uniquement en VO, sinon, vous passez à coté du meilleur…

Points Négatifs :
- Dommage, finalement, que tous ces crimes ne soient dut qu’a une simple histoire de vengeance personnelle. Certes, cela fonctionne, mais bon, j’étais plus dans le délire du type qui en veut vraiment à la société et à ses travers.
- Peut-être que par moments, l’intrigue s’attarde un peu trop sur certains personnages avant que ces derniers ne finissent par disparaitre ensuite…

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...