jeudi 13 avril 2017

L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 21


L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 21

Il y a plus d’un siècle, les Hommes vivaient en paix. Mais, un jour l’Humanité a été presque entièrement décimée par des êtres gigantesques, les Titans. Personne ne sait d’où ils viennent ! Une chose est sûre, ils semblent animés par un unique but : dévorer les humains, un par un ! Depuis, les derniers rescapés ont bâti une place forte, une cité cernée de hautes murailles au sein de laquelle vivent leurs descendants. Ignorants tout du monde extérieur, ils se pensent au moins à l’abri des Titans ! Mais leurs vies basculent le jour où surgit un Titan colossal… Erwin et Armin se sont sacrifiés pour permettre à leurs camarades de vaincre Reiner, Bertolt et le Titan bestial. À présent, quelle nouvelle découverte attend les survivants ?


L’attaque des Titans – Tome 21
Scénariste : Hajime Isayama
Dessinateur : Hajime Isayama
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Action, Dark Fantasy, Dystopie, Horreur, Tragédie
Titre en vo : Shingeki no Kyojin vol. 21
Parution en vo : 09 décembre 2016
Parution en vf : 05 avril 2017
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Pika Édition
Nombre de pages : 192

Mon avis : Débutée dans le dix-huitième tome de la saga, la reconquête du Mur Maria par le Bataillon d’Exploration voit sa conclusion dans ce vingt-et-unième volume, un volume qui, pour la petite histoire, marquera les esprits des fans fort longtemps. Il faut dire qu’après les événements survenus dans le tome précédant, où deux des protagonistes majeurs de la série perdaient la vie, le Major Erwin et Armin, on aurait put croire que, cotée intensité, il serait difficile de faire mieux, or, non seulement c’est le cas, et en cela, louons la maitrise scénaristique du sieur Hajime Isayama, mais surtout, au vu du comportement des protagonistes qui ne sont pas d’accord entre eux, nous avons droit a quelques scènes que l’on n’est pas prêt d’oublier. Bien évidement, il y a la grande question qui occupe une bonne partie de ce tome, c’est-à-dire, qui faut-il sauver ? Erwin ou Armin, puisque, pour la petite histoire et malgré leurs effroyables blessures, les deux sont mourants ? Cela nous voudra une opposition forte entre Livaï d’un coté, Eren et Mikasa de l’autre, pleine de tensions mais oh combien compréhensible surtout que les deux avis se justifient. Bien évidement, et sans faire de grand spoilers, Livaï finira par choisir Armin et il nous faudra donc faire nos adieux, définitifs cette fois, au Major Erwin, personnage charismatique qui nous manquera, indéniablement. Mais si rien que pour ce choix oh combien dramatique, ce volume méritait une note élevée, la suite rehausse le niveau alors que l’on ne croyait pas – encore une fois – la chose possible : bien évidement, depuis le temps que l’on se demandait ce que dissimulait la fameuse cave de l’ancienne demeure d’Eren, le fait de le découvrir est tout sauf un événement anodin… et là, pas de déception mais une énorme, que dis-je, une colossale surprise au vu de ce que l’on apprend au sujet du passé de Grisha Jäger, de la véritable histoire de l’humanité et des Titans, mais aussi, de ce qu’il y a bien au-delà des Murs, car oui, l’humanité n’a pas été éradiquée par les Titans, contrairement a ce que l’on croyait depuis le premier volume de la saga… Bref, que de bouleversements dans ce vingt-et-unième tome de L’Attaque des Titans avec son lot de révélations, de surprises mais aussi, toutes les questions que cela entraine, bien entendu…


Points Positifs :
- Un des tomes les plus marquants de la série depuis ses débuts, rien que ça ! Il faut dire qu’entre les personnages auquel il faut dire adieu, quelques scènes d’une intensité dramatique inoubliable et les conclusions inattendues de la fin, on n’est pas prêt de s’en remettre !
- Faut-il sauver le Major Erwin ou Armin ? C’est la grande question qui occupe les deux tiers de ce volume et qui entrainera bien des tensions entre les personnages, surtout que les deux choix se valent.
- Deux morts importantes dans ce tome : le Major Erwin, donc, puisque Armin est sauvé, mais aussi, mine de rien, celle de Berthold, le Titan Colossal qui finit dévoré par ce dernier.
- Enfin, nos héros parviennent enfin à pénétrer dans la cave de Grisha Jäger et à découvrir ses secrets, et là, franchement, on n’est pas déçus tellement les révélations sont inattendues et amènent, une fois de plus, la série sur de nouvelles pistes scénaristiques.
- Le dernier tiers de ce volume est consacré au passé de Grisha Jäger et, sincèrement, il vous tiendra en haleine du début à la fin.
- Pour ce qui est des dessins, il est clair que Hajime Isayama n’est pas un artiste exceptionnel, mais bon, au vu des débuts, c’est le jour et la nuit et puis, quelque part, les fans de la série se sont habitués a celui-ci depuis longtemps.

Points Négatifs :
- Même si je trouve que le Major Erwin méritait une belle mort, héroïque, ce qu’il a eut, quelque part, l’intensité aurait été plus importante si Armin passait l’arme a gauche.
- Les habituels détracteurs de Hajime Isayama remarqueront que celui-ci, malheureusement, et par moments un peu trop inconstant.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...