dimanche 13 août 2017

LA PLANÈTE REBELLE


LA PLANÈTE REBELLE

Depuis de nombreux siècles, les Arcadiens dominent les planètes que les Terriens avaient colonisées les une après les autres. Et ils sont aussi les maîtres de la terre... Dans une tentative désespérée, le mouvement de résistance terrien a décidé d'essayer de détruire ce qui fait la puissance d'Arcadion : l'Ordinateur Central. Et c'est VOUS qui avez été choisi pour cette mission impossible. Saurez-vous, à travers tous les dangers qui vous guettent, reconstituer le code donnant accès à l'ordinateur ? Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…


La Planète rebelle
Série : Défis Fantastiques n°18
Auteur : Robin Waterfield
Illustration de la couverture : Alan Craddock
Illustrations intérieures : Gary Mayes
Titre original : Rebel Planet
Traduction : C. Degolf
Année de l’édition Anglaise : 1985
Sortie de l'édition Française : mai 1986
Edition Française : Editions Gallimard (Folio Junior)
Nombre de paragraphes : 400

Mon avis : S’il y a une chose dont on peut être sur, vis-à-vis des Défis Fantastiques qui se déroulent dans l’espace, c’est que ces derniers ont souvent été loin d’être a la hauteur de leurs équivalents dont les aventures avaient lieux dans un univers d’Heroic Fantasy ; ainsi, depuis le tout premier d’entre eux, La Galaxie Tragique, aux Trafiquants de Kelter en passant par Le Mercenaire de l’Espace, force est de constater que, au mieux, nous avons eu droit a des LDVELH plutôt moyens. Fort heureusement, il y eut une exception à cette règle et ce livre jeu SF qui sort du lot, accessoirement, de fort belle manière, c’est La Planète rebelle ! Œuvre du sieur Robin Waterfield qui, pour la petite histoire, écrivit quelques autres ouvrages plus conventionnels, La Planète rebelle est indéniablement le meilleur Défis Fantastique se déroulant dans un univers futuriste. Certes, au vue de la concurrence famélique, la chose pouvait apparaitre facile, pourtant, non seulement l’auteur a sut sortir de la malédiction propre au genre, mais, surtout, il a réussit a apporter ce qui manque tellement a la plupart des Livres dont vous êtes le héros, c’est-à-dire, un background digne de ce nom et un protagoniste principal possédant un minimum de charisme – si l’on met de coté des héros comme Loup Solitaire, par exemple, qui sont un peu a part. Ainsi, d’entrée de jeu, Robin Waterfield prend le temps de nous narrer l’histoire de la conquête spatiale par l’humanité, sa rencontre avec les Arcadiens, la guerre qui s’en suivit et la défaite de l’espèce humaine. Qui plus est, nous avons droit ensuite a une description des différentes races arcadiennes, bref, avant même de débuter l’aventure, l’auteur nous en a appris énormément sur son univers, ce qui apporte une touche de crédibilité a celui-ci. Une bonne chose surtout que la suite est assez bonne et même si, il faut le reconnaitre, nous restons loin des chefs d’œuvres absolus du genre, force est de constater que l’aventure, assez longue et prenante, est indéniablement dans la moyenne haute des LDVELH. Bref, un excellent Défis Fantastique que cette Planète rebelle et qui justifie amplement son titre de meilleur livre jeu de SF !

Points Positifs :
- Si vous devez vous essayer a un seul livre jeu se déroulant dans un univers futuriste, alors, La Planète rebelle est fait pour vous, celui-ci étant, et de très loin, le meilleur du genre.
- Louons le travail et le sérieux de Robin Waterfield qui a pris le temps de nous pondre un background intéressant, ce qui crédibilise son univers : histoire de la conquête spatiale et de la guerre entre l’humanité et les arcadiens, biologie de ces derniers, bref, par moments, on se croirait dans un récit de SF.
- La Planète rebelle est un livre jeu difficile, je ne le nie pas, cependant, il est loin d’être impossible et comme en plus, il regorge de scènes marquantes et de personnages charismatiques, on ne s’ennui pas une seule seconde en y jouant.
- Les illustrations de Gary Mayes qui apportent un plus indéniable à l’ensemble.

Points Négatifs :
- Une conclusion en cinq ou six lignes, mouais, je pense qu’un tel livre jeu méritait bien plus.
- Dommage que l’on n’échappe pas a une certaine difficulté liée au genre, c’est-à-dire que si vous ne prenez pas le bon chemin, si vous n’effectuez pas les bons choix, si vous ne disposez pas des bons objets, alors, l’aventure ne se finira pas bien pour vous. Certes, j’ai déjà connu bien pire, mais bon, c’est par moments décourageant…
- Une gestion de la chance à vous faire vous arracher les cheveux !

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...