samedi 5 août 2017

LES AVENTURES DE TINTIN – L’AFFAIRE TOURNESOL


LES AVENTURES DE TINTIN – L’AFFAIRE TOURNESOL

Le professeur Tournesol vient de mettre au point une nouvelle arme utilisant les ultrasons, qui détruit les objets en verre. Si elle venait à être perfectionnée pour détruire autre chose que du verre, cette invention pourrait devenir une arme particulièrement dangereuse. En voyage en Suisse pour y rencontrer un autre savant, Tournesol est poursuivi par des agents secrets qui veulent obtenir les plans de son invention. Tintin et le capitaine Haddock, craignant que Tournesol n’ait des ennuis, s’y rendent pour le retrouver. Mais Tournesol est finalement enlevé par les Bordures...


Les Aventures de Tintin – L’Affaire Tournesol
Scénario : Hergé
Dessins : Hergé
Couleurs : Hergé
Couverture : Hergé
Editeur : Casterman
Genre : Aventure, Franco-Belge
Pays d’origine : Belgique
Langue d’origine : français
Parution : 1956
Nombre de pages : 62

Mon avis : Après l’excellent dytique que fut Objectif Lune et On a marché sur la Lune, il était clair que tout album des Aventures de Tintin qui passerait après ces deux chef d’œuvres souffrirait indubitablement de la comparaison. Du coup, il n’était pas facile pour L’Affaire Tournesol de se faire une place au soleil, les aventures lunaires de Tintin étant encore dans toutes les mémoires. Cependant, s’il apparait nettement que même si cet album ne fait pas parti des meilleurs de la saga, il n’en reste pas moins suffisamment bon pour marquer les esprits et apparaitre, au final, comme une aventure riche en rebondissements qui tient en haleine les fans du reporter a la houppette. Tournesol, comme le titre de l’album le laisse entendre, est encore au cœur de l’intrigue – ce qui, de mon point de vu, est peut-être une erreur de la part d’Hergé et il aurait été mieux de passer a autre chose avant de revenir a notre bon vieux professeur – et celle-ci remet en avant non seulement son génie créatif – ici, il a crée une arme secrète a base d’ultrasons – mais aussi la rivalité entre la Syldavie et la Bordurie – ce dernier pays étant, comme chacun sait, un mélange entre l’Allemagne nazie et l’URSS de Staline. Bref, peu d’originalité de la part d’Hergé, il faut le reconnaitre, mais l’auteur est suffisamment doué pour nous offrir, malgré tout, un excellent récit qui lorgne allègrement avec l’espionnage et l’aventure. Le lecteur plus soucieux du détail que la moyenne remarquera, dubitatif, que tout cela n’est pas bien clair et qu’Hergé s’emmêle un peu les pédales – Tournesol ayant travailler en Syldavie lors de son voyage sur la Lune, pourquoi les services secrets de ce pays lui en veulent tant désormais – mais bon, dans l’ensemble, et malgré quelques défauts, L’Affaire Tournesol reste un bon Tintin qui saura vous tenir en haleine du début a la fin, en attendant, il faut le reconnaitre, des jours meilleurs…


Points Positifs :
- Une aventure où se mêle espionnage, courses poursuites et moult rebondissements et qui tiendra en haleine les fans du reporter a la houppette. Hergé sachant de toute façons raconter une histoire captivante nous entraine dans une intrigue où l’on ne s’ennui jamais, sachant alterner entre les scènes d’actions et celles plus comiques.
- Un capitaine Haddock une fois de plus au top de sa forme : ainsi, entre le gag du sparadrap, celui de la boucherie Sanzot qui deviendra récurant et ses multiples chutes, les occasions de rire sont une fois de plus nombreuses.
- Le postulat de départ, avec le professeur Tournesol qui travaille sur une arme terrible et qui se voit balloter par les visées des services secrets de puissances étrangères.
- Pour ce qui est des dessins, bien évidement, il n’y a rien a redire, comme a chaque fois, ou presque : Hergé fait du Hergé, bref, c’est parfait dans son genre.

Points Négatifs :
- Un certain manque de renouvellement avec, une fois de plus, Tournesol au premier plan – pour rappel, cet album est paru tout juste après Objectif Lune et On a marché sur la Lune.
- Plutôt curieux qu’après avoir longtemps travaillé pour le gouvernement syldave, Tournesol ait maille a partir avec les services secrets de ce pays !?
- Première apparition de Séraphin Lampion : probablement un des personnages que je déteste le plus dans Tintin.
- L’Affaire Tournesol est un album sympathique, certes, mais il souffre tout de même de la comparaison avec les meilleurs titres de la saga.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...