mercredi 28 août 2013

FORBRYDELSEN – SAISON II


FORBRYDELSEN – SAISON II

Le corps d'une avocate, présentant plus de vingt coups de couteau sur le torse et dans le cou, est retrouvé attaché à un arbre dans le mémorial de la Résistance danoise. Alors que les inspecteurs chargés du dossier piétinent depuis des jours, le chef de la police décide de se rapprocher de Sarah Lund, ancienne chef adjointe de la police de Copenhague – une décision qui ne sera pas reçue favorablement par tous. D'autant que cette affaire s'avère rapidement plus compliquée qu'il n'y parait. Le mystérieux meurtre de cette femme implique trois personnes de la police, de la sphère politique et de l'armée. La première n'est autre que Sarah Lund, le second est Thomas Buch, récemment nommé Ministre de la Justice, tandis que la troisième se trouve être un soldat en prison, Jens Peter Raben. Sarah Lund est de retour pour dix jours d'enquête à hauts risques...


Il y a de cela environ un an, à quelques jours prêts, début septembre 2012, je vous parlais en des termes plus qu’élogieux d’une série danoise qui m’avait captivé comme rarement série me l’avait fait : Forbrydelsen ou The Killing tel que celle-ci est connu sous nos latitudes. Composé de 20 épisodes, un par jours d’enquête, cette série policière mettait en scène une inspectrice danoise, la cultissime Sarah Lund, une femme que l’on reconnait tout de suite à ses pulls inimitables et son côté un peu névrosée, qui enquêtait sur le viol et le meurtre d’une rare sauvagerie d’une jeune fille, Nanna Birk Larsen. Rythme soutenu, fausses pistes en tous genres, ambiance plutôt lourde, soin apporté aux nombreux protagonistes, liens avec le milieu politique danois et un suspense insoutenable avait fait, à mes yeux, de cette série, l’une de mes préférées de ces dernières années. Une série de fort bonne qualité, que les américains, bien évidemment, c’étaient empressés de copier, et qui nous démontrait, une fois de plus, l’immense qualité des nordiques pour le genre et que l’on connait, en France, depuis un certain Millénium.


Et donc, il y a un an, lors de ma critique de Forbrydelsen, je vous avais fait part du fait qu’il existait une seconde saison a cette série – d’ailleurs, il y en même une troisième mais pas encore sortie sous nos latitudes – et bien évidemment, je m’étais alors dit que, un jour où l’autre, il faudrait bien que je me laisse tenter par celle-ci, tout en, je l’avoue, doutant un peu de celle-ci : c’est que la première saison de Forbrydelsen avait été une telle réussite que je ne pensais pas qu’il fusse possible de faire aussi bien. Les mois passèrent, ARTE ne se décidait pas à diffuser cette fameuse seconde saison et, en rentrant de vacances en Vendée, ma femme eu l’excellente idée de se procurer la série en DVD – oui, je sais, je dois etre le dernier à ne pas télécharger – et dès celle-ci arriver dans notre boite aux lettres, ce fut avec un certain enthousiasme que nous nous replongions dans une nouvelle enquête de Sarah Lund.

Allez, je ne vais pas tourner plus longtemps autour du pot, cette seconde saison de Forbrydelsen est une parfaite réussite, d’ailleurs, j’irais même plus loin : elle est aussi bonne que la première, tout bonnement ! D’ailleurs, pour la petite histoire, s’il n’était pas arrivé mes soucis familiaux survenus en début de mois et l’on aurait vu cette saison en quatre soirs d’affilé – a raison de 2 ou 3 épisodes à chaque fois. La première saison de Forbrydelsen était captivante au possible et nous tenait en haleine sur vingt épisodes au point de n’avoir qu’une seule envie, découvrir la suite dès la fin de chaque épisode ? Et bien c’était pareil pour la seconde, sauf que, possédant celle-ci en DVD, je n’avais pas besoin d’attendre la diffusion sur ARTE. Une saison de même qualité, c’est-à-dire, toujours aussi proche de l’excellence pour ne pas dire du chef d’œuvre ? Je doutais que ce fusse possible, et pourtant… Oui, et pourtant, les scénaristes de Forbrydelsen, en dehors du fait que cette saison soit deux fois moins longue que la première, nous ont pourtant ressorti les mêmes ficelles qui avaient déjà fort bien fonctionner la première fois : ainsi, nous retrouvons une fois de plus notre sympathique et si joyeuse Sarah Lund avec un nouvel coéquipier (ici, l’excellent Mikael Birkkjær) et qui reprend du service suite au meurtre d’une avocate dont le corps fut retrouver dans un mémorial des soldats danois, et une fois de plus, c’est reparti comme dans la première saison avec toujours le même rythme haletant, des suspects a n’en plus finir, des coups de théâtre qui mettent à mal les certitudes des spectateurs, des politiques qui semblent savoir bien des choses mais aussi et surtout, toujours cette ambiance tellement spéciale, qui nous semble un peu exotique a nous autres français, ce côté sombre, parfois glauque ainsi que cette impression désespérée que tout le monde ou presque est pourri. Mêmes éléments donc, même structure narrative, bref, mêmes ficelles, et ça marche du tonnerre une fois de plus car, comme cela avait été le cas lors de la première saison, une fois le premier épisode regarder, il est impossible de lâcher prise et je n’ai eu qu’une seule envie, comme je vous l’avais dit : découvrir la suite le plus rapidement possible ! 


Bien évidemment, je ne dévoilerai pas les tenants et les aboutissements de l’intrigue, après tout, cela serait gâcher le plaisir de tous ceux et celles qui souhaiteraient tenter l’expérience Forbrydelsen ; disons juste que dans cette saison, Sarah Lund et ses pulls naviguera en eaux encore plus troubles que lors de la première saison, qu’elle devra se fricoter avec la grande muette, l’armée danoise, qu’une véritable affaire d’état est derrière tout cela et que l’on entendra parler de terrorisme, d’Afghanistan, de complots en tous genres, que le nouveau coéquipier de Lund aura un rôle important à jouer et qu’un tout nouveau Ministre de la Justice connaitra bien des désillusions. Pour le reste, je vous laisse le plaisir de la découverte d’une saison qui, comme je vous l’ai dit, est certes moins longue que la première, mais n’en reste pas moins aussi bonne. Et maintenant, que pourrais-je dire en guise de conclusion ? Hum, que j’ai vraiment hâte de découvrir la troisième saison de Forbrydelsen pardi !

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...