dimanche 18 août 2013

AUTREFOIS LES EXTRATERRESTRES – MYTHES ET RÉALITÉS


AUTREFOIS LES EXTRATERRESTRES – MYTHES ET RÉALITÉS

Le 24 juin 1947 les OVNI – on les appelait encore soucoupes volantes – font leur apparition officielle au-dessus des Etats-Unis ; depuis lors, ils n’ont cessé de nous captiver par leurs prodigieux spectacles, tantôt chimériques, tantôt provocants. Pourtant, quel que soit le nom qu’on lui donne, le phénomène OVNI remonte vraisemblablement à des millénaires, peut-être même à l’aube de l’humanité. Comment s’est-il manifesté ? Quelles traces a-t-il laissées ? L’auteur analyse sans complaisance les indices du passage de ces êtres venus d’ailleurs et n’hésite pas à traquer les faux mystères qui empoisonnent la littérature spécialisée. Des récits traditionnels de l’Inde aux figures rupestres de l’Europe du Sud, des « avions » boliviens aux Dogus, ces étranges statuettes japonaises, les indices sont nombreux qui témoignent que quelque chose s’est produit autrefois, quelque chose qui a marqué d’une empreinte indélébile notre inconscient collectif. Richard D. Nolane se passionne depuis toujours pour les énigmes de notre monde. Auteur de nombreux romans et essais, il collabore à la collection La Mémoire de l’Humanité (Larousse) et prépare un livre sur les monstres marins.


Depuis que j’ai appris à lire, et croyez-moi, ça remonte à Mathusalem, des romans, des bandes dessinées, des essais, des magazines et même des Livres dont vous êtes le Héros, j’en ai lu des tonnes – tellement même que cela fait bien longtemps que j’ai perdu le compte. Il faut dire que, depuis tout petit, et je tiens cela de mes parents qui bien qu’issus des classes populaires et étant immigrés me donnèrent depuis toujours le gout de la lecture, les livres et moi, c’est une grande histoire d’amour. Et donc, parmi cette quantité fort importante d’ouvrage divers que j’ai pu lire, et pour m’en tenir uniquement aux livres à proprement parler (laissons les BD et autres magazines de coté), je pense ne pas me tromper en affirmant que l’un des livres, si ce n’est le livre que j’ai le plus lu au court de ma vie est cet Autrefois les Extraterrestres – Mythes et réalités. Car cet essai consacré au phénomène OVNI et sorti en 1993, œuvre d’un Richard D Nolane (dont je vous ai déjà parlé sur ce blog grâce aux BD Millénaire et Démon) fut pendant bien des années, un livre que je lisais, au minimum, une fois tous les six mois. Il faut dire que lorsque celui-ci sortit, j’avais alors tout juste dix-huit ans et qu’à l’époque, j’étais pas mal attiré par tout ce qui avait trait au paranormal ; mais cet ouvrage, contrairement à bien d’autres, possédait un petit quelque chose en plus qui, à mes yeux, le fit devenir immédiatement culte !


Mais au fait, pour qu’avait donc de plus cet Autrefois les Extraterrestres – Mythes et réalités, pourquoi cet ouvrage et pas un autre, pour quelle raison celui-ci se démarquait tellement à mes yeux, en tous cas, plus que d’autres œuvres du même genre, genre, au demeurant, où l’on a souvent l’impression de lire et de relire sans arrêt les mêmes choses ? Eh ben, pour quelques raisons, souvent simples par ailleurs, que je vais vous expliquer : tout d’abord, si je m’intéressais déjà aux phénomènes paranormaux au sortir de mon adolescence, Autrefois les Extraterrestres – Mythes et réalités fut le premier livre du genre que j’ai lu de bout en bout – et comme chacun sait, une première fois, cela marque toujours l’esprit, surtout quand les souvenirs sont bons. Mais davantage qu’une première entrée dans le genre, si cet ouvrage du sieur Nolane m’avait autant marquer à l’époque, c’est par le sujet qu’il traitait : les apparitions d’OVNI au fil des âges, les anciens astronautes, les étranges reliques du passé peu explicables en l’égard des techniques d’alors, mais aussi le fait que les premières vagues médiatiques au sujet des objets volants non identifiés ne dataient pas de la fin de la seconde guerre mondiale (comme on ne le cesse de nous le dire) mais des dernières années du XIXème siècle avec les fameuses vagues d’Airships (dont je vous ai déjà parler sur ce blog, voir ici : Vagues d'Airships de 1897 et 1909). Bref, toute une part du phénomène OVNI qui m’était alors totalement inconnue et que je découvris, comme vous pouvez le deviner, avec un immense enthousiasme.


Mais si par ce fait, Autrefois les Extraterrestres – Mythes et réalités ne pouvait que plaire à un jeune adulte encore rempli de rêves et d’espoirs quant aux phénomènes inexpliqués (au demeurant, imaginez telle ne fut pas ma joie lorsque j’ai découvert X-Files quelques années plus tard), l’autre grande force de ce livre tient au style pour le moins particulier de son auteur, Richard D. Nolane : simple d’accès, parfois humoristique, celui-ci prend de plus un malin plaisir à décrier les théories (pour ne pas dire les élucubrations) les plus fumeuses d’auteurs bien moins scrupuleux (avec en tête de liste, Erich von Däniken, of course !), auteurs dont les ouvrages sont parsemées de grosses inepties et de quelques bonnes idées mais qui ont fait énormément de mal au genre, lui faisant perdre toute crédibilité d’entrée de jeu. Et donc, ce parti pris plutôt bien trouvé de Richard D. Nolane de traquer sans relâche les faux mystères de notre passé est un plus indéniable qui apporte, du moins si l’on croit à la chose, un semblant de sérieux au livre ; et ce, comme je vous l’ai dit, toujours avec humour… quoi que lorsque Nolane s’en prend à la revue Science & Vie, c’est en des termes bien plus virulents mais, quelque part, plutôt compréhensibles : après tout, je me souviens bien de la teneur éditoriale de ce magazine vis-à-vis de la vie extraterrestres à l’époque, celle-ci étant jugé impossible ou presque… oui, le temps a bien changé depuis.

Mais au fait, maintenant que j’ai dit tout le bien que je pensais au sujet de ce livre lorsque je l’ai découvert, qu’en est-il maintenant que j’ai vingt ans de plus et que, pour ce qui est du paranormal, je suis un peu moins ouvert (voir crédule par moments) que lorsque j’étais jeune, que je n’avais pas de bide et beaucoup plus de cheveux ? Eh bien, si mon regard est désormais bien plus critique qu’alors, force est de constater que sans etre parfait, Autrefois les Extraterrestres – Mythes et réalités est toujours aussi intéressant deux décennies plus tard. Bien évidemment, depuis, j’ai eu l’occasion de davantage me familiariser avec le phénomène, de découvrir bien des théories farfelues et, désormais, sans nier qu’il y ait put, éventuellement, quelques contacts (observation ?) avec des entités venues d’un autre monde dans notre passé, de plus penser à d’anciennes civilisations disparues qui aurait laissée quelques artefacts qu’a des liens avec des Aliens ; et encore, pour ce qui est de ces fameuses civilisations perdues, ne pensez pas à une quelconque Atlantide de science-fiction qui aurait maitriser l’arme atomique comme certains auteurs nous la présentent. Quoi qu’il en soit, si, comme il fallait s’y attendre, relire Autrefois les Extraterrestres – Mythes et réalités ne m’apporta pas le même plaisir qu’il y a vingt ans, je dois avouer que cela ne m’a en aucune façon déplut, bien au contraire : d’ailleurs, nostalgie quand tu nous tiens, cette relecture fut plutôt agréable et, du coup, je me laisserai bien retenter, a l’occasion, par d’autres ouvrages de Richard D. Nolane et datant eux aussi du début des années 90, celui sur les monstres marins et celui sur le Yéti et les créatures terrestres, deux petits bijoux cryptozoologique qui méritent vraiment le détour. Mais bon, on verra cela un jour… 

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...