mercredi 28 août 2013

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 138 – LES MYSTÈRES DE PARIS


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 138 – LES MYSTÈRES DE PARIS
Juillet 2013

Les mystères de Paris
Edito : Aux mystères de Paris
Cadrage : Le puzzle des origines
Interview : « Tout est mystère dans l’histoire de Paris » de Thierry Sarmant
I – Quand Paris sort de l’ombre
- Les morts nous racontent la vie parisienne
- Secrets de monuments
- Les misérables !
II – Quand Paris fait sa loi
- Police parisienne, l’enquête progresse
- Portraits criminels
- Peines capitales
- Libertés surveillées
III – Quand Paris fantasme
- Le bruit court…
- Coup de folie à Saint-Médard
- Cabinets de curiosités
- Les sociétés du mystère
IV – Quand Paris perd la tête
- Esprits des lieux
- Sciences sans consciences
- Un Paris insensé

Mon avis : Les mystères de Paris ! Bon, je dois avouer que lorsque j’ai découvert quel allait être le sujet de ce numéro de juillet des Cahiers de Science & Vie, je n’ai pas franchement sauté au plafond, bien au contraire : il faut dire que, déjà, à la base, je n’éprouve guère une grande passion pour la ville de Paris – est-ce le fait d’être depuis ma naissance un banlieusard qui la connait plutôt bien, peut être – et que, y travaillant depuis quatre ans et demi, devoir me taper un numéro des Cahiers alors que mes vacances débutaient, cela ne m’enchantait pas trop – oui, je sais, certains ne peuvent pas se passer de la capitale, moi, je me sens infiniment mieux lorsque je n’y met pas les pieds. Mais bon, même si le sujet ne m’enthousiasmait guère, je m’étais dit qu’il pourrait peut-être y avoir quelque chose d’intéressant à en tirer : après tout, c’était des mystères de Paris que celui-ci traitait. Enfin, comme j’avais l’impression d’avoir déjà lu tant de choses à ce sujet, je me demandais si ce numéro allait m’apprendre quelque chose de nouveau ? Eh ben en fait, oui. Assez rapidement, et alors que je ne m’y attendais pas vraiment, j’ai plutôt apprécié la lecture de ce numéro des Cahiers de Science & Vie. Partant des origines de la ville de Paris, encore obscurs au jour d’aujourd’hui même si l’on a fait des progrès depuis quelques années, c’est un fort intéressant voyage dans le temps que nous propose ce numéro, et qui, dès premiers sites gaulois a la ville telle qu’on la connait de nos jours, nous dévoile plus particulièrement la face obscure de la capitale française : en effet, entre légendes urbaines, lieux mystérieux, détour du côté de la pègre et de la police, messes noires, alchimistes, charlatans en tous genres, mysticisme, tables tournantes, musées pour le moins particuliers de par leurs contenus et recherche scientifique en tout genre, c’est un tout autre visage de Paris que nous dévoile ce numéro des Cahiers. Alors bien sûr, dans cet ensemble hétéroclite qui nous est proposé, tout n’est pas franchement nouveau en soi et il est évidant que ce n’est pas ici que l’on trouvera un magasine tout à fait original, mais bon, pour le style d’écriture, la qualité de l’ensemble mais aussi pour quelques « mystères parisiens » moins connus, je dois reconnaitre qu’au final, j’ai été plutôt agréablement surpris et qu’alors que je n’attendais pas grand-chose de ce numéro des Cahiers, et bien, celui-ci m’aura fait passer un fort bon moment de lecture.


Points Positifs :
- On pourrait penser tout connaitre sur la ville lumière et ses mystères ? Que nenni ! En effet, comme on le constate dans ce numéro, nombreux sont encore les énigmes qui parsèment la capitale française ; mystères de ses origines, de ses bas-fonds, de ses monuments, de ses affaires criminelles, il y a de quoi faire…
- Le sérieux habituel d’une revue qui est, de mon point de vu, le maitre étalon du genre dans la presse française : articles captivants, maquette agréable, contenu fort instructif. Bref, rien a dire, c’est parfait !

Points Négatifs :
- Il manque la partie historique plus moderne – grosso modo, les deux, trois derniers siècles – mais peut-être est-ce le sujet d’un futur numéro ?
- Bon, si vous détestez Paris, si vous êtes un indécrottable provincial qui ne supporte pas la ville lumière et ses habitants arrogants qui se prennent pour le centre du monde, bien évidement, ce numéro des Cahiers n’est pas fait pour vous.

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...