lundi 17 août 2015

LA COLÈRE DES TITANS


LA COLÈRE DES TITANS

L'histoire se déroule dix ans après les événements du Choc des Titans. Persée est redevenu un simple pêcheur et élève son fils de dix ans, Hélios. Pendant ce temps, le manque de dévotion des humains affaiblit les dieux de l'Olympe, qui sont sur le point de perdre le contrôle des monstrueux titans, en particulier de leur chef, Cronos, vaincu et enfermé dans le Tartare par Zeus, Hadès et Poséidon dans un passé lointain. Reprenant ses complots contre Zeus, Hadès passe un pacte avec le dieu de la guerre, Arès, et Cronos en personne. Tous trois parviennent à capturer Zeus et à l'enfermer dans les Enfers. Les Titans libérés sèment la désolation dans le monde. Persée est alors contraint de sortir de sa retraite ; avec l'aide d'Andromède, d'Agénor fils de Poséidon, et du dieu Héphaïstos, il se met en devoir de libérer Zeus et de sauver l'humanité.


La Colère des Titans
Réalisation : Jonathan Liebesman ; Terry Needdham et William Booker
Scénario : Dan Mazeau, David Leslie Johnson
Musique : Javier Navarrete
Production : Warner Bros
Genre : Mythologie, aventure fantastique
Titre en vo : Wrath of the Titans
Pays d'origine : États-Unis, Espagne
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 28 mars 2012
Durée : 95 mn

Casting :
Sam Worthington : Persée
Liam Neeson : Zeus
Ralph Fiennes : Hadès
Édgar Ramírez : Arès
Danny Huston : Poséidon
Rosamund Pike : Andromède
Bill Nighy : Héphaïstos
Toby Kebbell : Agénor
John Bell : Hélios
Lily James : Korrina
Alejandro Naranjo : Mantius
Kathryn Carpenter : Athena
Matt Milne : le premier garde d'élite
Kett Turton : le deuxième garde d'élite
Sinéad Cusack : Clea
Spencer Wilding : le Minotaure

Mon avis : La chose est bien connue et oui, en effet, il arrive que parfois, on attende rien d’un film et que l’on soit agréablement surpris comme, également, il arrive que l’on en attende beaucoup pour finir par être déçu, cependant, il arrive aussi que l’on n’attende pas grand-chose et que… le résultat final soit encore pire que ce que l’on craignait. Vous l’avez compris, avec La colère des Titans, c’est ce dernier cas qui est le plus juste puisque si a la base, je n’en attendais pas monts et merveilles, jamais oh grand jamais je ne me serais attendu a ce que ce film soit aussi nul, mauvais, pitoyable, pathétique… les qualificatifs finissant par me manquer. Pourtant, j’avais un mince espoir : en effet, son prédécesseur, Le choc des Titans, remake d’un autre film narrant le mythe de Persée et où avait officié le magicien des effets spéciaux, le génialissime Ray Harryhausen, s’il était tout sauf un grand film, s’il était hautement critiquable et bourré des traditionnels défauts du genre n’en possédait pas moins un petit je ne sais quoi qui faisait qu’il se laissait regarder, le cerveau en veille bien sur, histoire de passer le temps. Du coup, je m’étais dit, fou que j’étais, que cette suite, au pire, serait du même acabit : après tout, que pouvais-je risquer ? Bah en fait, bien plus que je ne l’aurait cru… Car ici, il n’y a rien a sauvé, mais quand je dis rien, c’est rien, le néant absolu ; oh bien sur, il y a les effets spéciaux mais même là, ce n’est pas suffisant puisque, après tout, a notre époque, ceux-ci en fait tant de progrès que vanter un film mauvais pour ses effets spéciaux serait faire preuve d’une mauvaise foi absolue. Quand au reste… seigneur, pauvres dieux de l’Olympe, pauvre Mythologie : on sait que les américains n’ont jamais rien compris a celle-ci et dans le genre on prend deux ou trois mythes différents, quelques noms d’humains et de dieux par ci par la puis on mélange le tout pour en sortir n’importe quoi, ce sont les meilleurs, et de loin… Mais ici… quelle catastrophe ! Le scénario, basique, tient sur un timbre poste et renvoi davantage a God of War III (pour le coté tous les dieux se font buter qu’autre chose) qu’au mythe de Persée, sauf que là où l’on s’amusait a dégommer des dieux avec Kratos, ici, on s’ennui ferme… d’ailleurs, puisque je vous parle d’ennui, celui-ci arrive très rapidement dans cette Colère des Titans, grosso modo, en moins de huit minutes, c’est pour dire – et là, je me suis dit, heureusement que le film dure une heure et demi, plus, je n’aurai pas supporter ! Un scénario débile, un ennui qui nous pousse a fuir au plus vite et, histoire d’enfoncer le clou, des acteurs qui n’y croient même pas – mais que sont venus faire dans cette galère les grands Liam Neeson et Ralph Fiennes – des scènes visiblement manquantes – il y a des moments, c’est plus qu’évidant – et un grand n’importe quoi total qui, bien sur, accouche d’un grand guignolesque rarement vu sur grand écran. Bref, vous l’avez compris, même si vous aviez plus ou moins apprécié Le choc des Titans, vous devez fuir absolument cette suite misérable qu’est La colère des Titans ; ceci est un conseil que je vous donne, après, a vous de voir si vous souhaiter le suivre ou pas ?


Points Positifs :
- Bon allez, je suis miséricordieux et je vais mettre en avant les effets spéciaux, particulièrement pour le gigantesque labyrinthe du Tartare ; mais c’est vraiment histoire de trouver quelque chose de positif.
- Eh, Liam Neeson et Ralph Fiennes ensemble, comme dans La liste de Schindler !

Points Négatifs :
- Quasiment tout, ce qui, ma foi, est incroyable : certes, des navets, j’ai eu l’occasion d’en voir des tas au cours de ma vie, mais dans le cas présent, on frôle l’overdose tellement tout est mauvais dans ce film. Nous sommes visiblement devant un cas d’école de ce qu’il ne faut pas faire au cinéma !
- Je sais que les américains ne sont pas doués en mythologie (entre autre, les films sur le mythe arthurien, c’est une belle daube aussi), mais là, c’est grave, que dis-je, gravissime ! Les dieux sont pathétiques pour ne pas dire ridicules, Persée semble doté de superpouvoirs de la mort qui tue, quand au respect du matériel d’origine… hein, c’est quoi le respect ?
- Tous les défauts du cinéma d’action américain sont réunis ici : héros qui se prennent une raclée mais qui finissent par s’en sortir, méchants très méchants, gentils en immense difficulté mais qui sont victorieux à la fin, personnages principaux invulnérables, idem pour les enfants, héros qui ne veut pas se mouiller mais qui va le faire quand même, etc.
- Liam Neeson et Ralph Fiennes sont là, c’est bien pour qui aime ces deux acteurs, mais bon, comment dire, même si je conçois qu’il faut bien gagner sa vie, là, ils sont ridicules dans leurs rôles respectifs de Zeus et Hadès…
- Le film n’est pas très long (ouf), par contre, en s’ennui en quelques minutes, ce qui est grave.
- Je ne peux pas croire que ce film soit complet !? Selon moi, il manque des scènes qui ont dut être coupées au montage car bon, comment dire, quelqu’un a compris contre qui se battent les troupes d’Andromède lorsque Persée arrive avec sa bite et son couteau ? Visiblement, il y a bien un ennemi, quelque part, puisqu’a la fin du film, la reine prépare des plans de bataille… Enfin bon…
- D’ailleurs, puisque l’on parle du loup : vous y croyez, vous, a une femme, reine ou pas, qui se batte comme un homme, que dis-je, mieux qu’un homme, du temps de la Grèce antique ? Franchement, dans le genre n’importe quoi, encore une belle boulette…
- Bigre, la scène où Arès explose des piliers avec la tête de Persée m’a fait penser aux Chevaliers du Zodiaque ; sauf que ces derniers étaient plus funs et, là c’est grave, plus crédibles…
- Pauvre Héphaïstos : il tient plus d’un Merlin complètement fou que du dieu des forgerons…
- Mais c’est quoi ce Minotaure du pauvre qu’ils nous ont sortis ? Avec les effets spéciaux modernes, ils ne pouvaient pas nous pondre un magnifique colosse à tête de taureau ?!
- Oh et puis merde, c’est un navet et puis c’est tout !

Ma note : 1,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...