lundi 24 août 2015

THORGAL – LA FORTERESSE INVISIBLE


THORGAL – LA FORTERESSE INVISIBLE

Thorgal fait encore le cauchemar dans lequel il se trouve séparé de sa famille avant qu'elle ne disparaisse dans un brasier. Il se réveille en sursaut et profite de l'occasion pour faire sa toilette. Kriss de Valnor l'accompagne dans son périple depuis l'affaire de l'épée soleil. Thorgal part chasser du gibier, tandis que Kriss fait également sa toilette dans la rivière. Des hommes cachés dans les broussailles l'observent. Ils passent à l'action en la prenant à revers. Surprise, elle ne peut pas vraiment se défendre. La voilà aux prises avec deux maraudeurs, quand soudainement, Thorgal intervient pour l'aider. Elle veut en découdre avec eux, jusqu'à la mort. Elle parvient à récupérer son arc et tue l'un des deux hommes. Thorgal l'empêche d'abattre le second, qui prend la fuite. A la suite de cet évènement, ils partent tout deux à cheval. Kriss tente de le convaincre de s'allier ensemble, afin qu'à eux deux ils écument les marchands. Ce n'est pas du tout du goût de Thorgal qui préfère la quitter...


Thorgal – La forteresse invisible
Scénario : Jean Van Hamme
Dessins : Grzegorz Rosinski
Couleurs : Grzegorz Rosinski
Couverture : Grzegorz Rosinski
Editeur : Le Lombard
Genre : Heroic Fantasy, Fantastique, Science-Fiction
Pays d’origine : Belgique
Langue d’origine : français
Parution : 17 novembre 1993
Nombre de pages : 48

Mon avis : La belle et tumultueuse Kriss de Valnor avait fait son grand retour dans L’épée-Soleil, dix-huitième tome de la saga Thorgal et, ayant décidée de suivre l’homme dont, de toute évidence, elle est amoureuse, c’est avec un plaisir certain que l’on retrouve ce duo de choc et toujours prompt a se disputer dans ce dix-neuvième volume, La forteresse invisible. Pour rappel, Thorgal avait décidé, afin de, selon lui, protéger sa famille du destin funeste qui l’entoure, quitter ses proches et partir a l’aventure – cela eu lieu a la fin de La gardienne des clés – et si l’on peut fortement douté par moments du sens profond de cette fuite en avant – d’ailleurs, Kriss de Valnor pointe du doigt la chose – occasion sera donnée a notre héros de se faire oublier de ce fameux destin contraire et des dieux. L’idée, lorgnant franchement du coté du fantastique n’en reste pas moins bonne et les connaisseurs du mythe du Golem apprécieront que pour parvenir a ses fins, Thorgal doive effacer son nom. Du coup, on se retrouve avec un récit divisé en deux parties : une première où Thorgal et Kriss ont à faire a un clan de pécheurs pour le moins agressif, une seconde, bien plus intéressante, où Thorgal affronte les démons de son tumultueux passé dans la fameuse forteresse invisible. Fort réussi, ce passage nous permet de retrouver l’intégralité des protagonistes apparus dans la saga depuis ses débuts et le fan ne peut que se réjouir de retrouver des têtes connues, amies comme ennemies. Ambiance fantastique, onirique par moments, tout cela apporte un plaisir certain a la lecture et le final, après que notre héros ait effacé son nom, son destin et… ses souvenirs, est une pure réussite : complètement perdu, ayant oublié qui il était, Thorgal est rapidement pris en main (dans tous les sens du terme) par une Kriss de Valnor qui va enfin pouvoir assouvir son amour pour lui, ce qui annonce un virage a cent-quatre vingt degrés franchement intéressant pour la série…


Points Positifs :
- Le plaisir de retrouver l’intégralité du casting des protagonistes apparus dans la saga depuis ses débuts ; qu’ils aient un rôle mineur ou majeur, il est plaisant de revoir tous ces visages connus, surtout que cela accouche de certaines scènes franchement réussies.
- Kriss de Valnor, encore et toujours : toujours aussi perverse, sans morale mais terriblement amoureuse de notre héros, celle-ci est véritablement le personnage le plus intéressant de cette série. Et une fois de plus, elle occupe une place de choix dans l’intrigue, surtout pour le final où elle parvient enfin à ses fins.
- Ce final, bien entendu, qui promet énormément pour la suite puisque cela annonce un sacré tournant dans la saga.
- L’idée de pouvoir tromper son destin et les dieux en effaçant son nom, idée qui nous renvoi au mythe du Golem.
- Thorgal est un personnage bien plus ambigu qu’on pourrait le penser et Kriss lui fait bien remarquer quand elle lui dit que plutôt que d’être parti pour, soit disant, protéger les siens, il l’a fait par désir d’aventure et de liberté.
- Les adolescents et les traditionnels pervers auront apprécié le passage où Kriss doit lutter contre deux soudards dans le plus simple appareil.
- Bien entendu, les dessins de Grzegorz Rosinski, encore et toujours au sommet de son art.

Points Négatifs :
- Dommage que le passage dans la forteresse invisible n’ai pas eu droit a quelques pages de plus ; on passe énormément de temps à voir Thorgal et Kriss lutter contre des ploucs de pécheurs, du coup, il manque de la place pour développer le plus intéressant alors que, selon moi, il y avait vraiment de quoi faire davantage…
- Un peu bof la couverture.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...