lundi 25 janvier 2016

BLACKSTAR


BLACKSTAR

David Bowie

1 - Blackstar (Bowie) 9:57
2 - 'Tis a Pity She Was a Whore (Bowie) 4:52
3 - Lazarus (Bowie) 6:26
4 - Sue (Or in a Season of Crime) (Bowie) 4:40
5 - Girl Loves Me (Bowie) 4:51
6 - Dollar Days (Bowie) 4:44
7 - I Can't Give Everything Away (Bowie) 5:47


Blackstar
Musicien : David Bowie
Parution : 8 janvier 2016
Enregistré : 2014 – 2015
Durée : 41:13
Genre : Rock expérimental, Art rock, Jazz
Producteur : David Bowie, Tony Visconti
Label : ISO

Musiciens :
David Bowie : chant, guitare acoustique, guitare Fender sur Lazarus, arrangements des cordes, mix, production
Jason Lindner : piano, orgue, claviers
Ben Monder : guitare
Tim Lefebvre : basse
Donny McCaslin : flûte, saxophone, bois
Mark Guiliana : batterie, percussion

Mon avis : Il y a tout juste deux semaines, le monde apprenait le décès de celui qui restera comme l’un des artistes les plus talentueux de ces cinquante dernières années, je veux bien évidement parler de David Bowie, décédé alors qu’il venait tout juste de fêter son soixante-neuvième anniversaire et qu’il venait de sortir ce qui restera donc comme son dernier album, Blackstar. Bien entendu, étant et restant un fan inconditionnel du bonhomme, j’ai, depuis, rendu hommage a ma façon au Mince Duc Blanc en vous proposant les critiques de deux opus du maitre qui n’avaient pas encore eu droit de citer sur ce blog : Scary Monsters (and Super Creeps) et 1. Outside, sans oublier, bien sur, Bowie ayant été un artiste touche à tout, le sublime Furyo. Mais bon, si ces critiques étaient bien évidement justifiées, il y en avait une qui devait représenter le point d’orgue de mes hommages a David Bowie, c’était bien entendu celle de son dernier album, Blackstar. Disque testament, cet opus n’est pas un simple cadeau d’adieu offert a ses fans et au monde de la musique, la chose serait trop simpliste, mais un véritable excellent album, un opus étonnant, novateur, mélangeant habillement les genres, Bowie, ici, nous prouvant, a près de 70 ans et proche de la mort, qu’encore de nos jours, il restait le meilleur, pour ne pas dire l’unique musicien capable de prises de risques musicales, Blackstar étant un album de rock expérimental et de jazz de très haute volée. Alors bien sur, avec le décès de Bowie, le paysage musical restera orphelin de l’un de ses plus beaux représentants, l’un des derniers d’ailleurs, mais bon, comme cadeau d’adieu, notre Major Tom ne pouvait guère faire mieux que ce Blackstar, et, quelque part, le voir partir sur une si bonne note, après une si longue histoire d’amour musicale, cela a quelque chose de réconfortant et aide a faire passer la pilule. Alors bien sur, ici, s’il n’y a pas de mauvais titres, deux chansons se démarquent largement du lot : l’excellent Lazarus et l’extraordinaire Blackstar, cette dernière m’apparaissant, et je n’exagère pas, comme l’une des plus belles chansons de Bowie tout album confondus, c’est pour dire… Un excellent album pour conclure une carrière et une vie qui aura modifié, et de quelle manière, le paysage musicale de ces cinquante dernières années, avec Blackstar, David Bowie s’en est allé rejoindre les étoiles et si, bien entendu, la chose est triste, tel est le lot des mortels… et puis, il reste ses albums, nombreux, pour la plupart, de qualité et intemporel, alors, quelque part, Bowie, restera toujours présent, même si le Major Tom a définitivement rejoint l’étoile noire…


Points Positifs :
- Ce n’est pas parce que David Bowie est mort que Blackstar est un bon album, non, il l’était déjà a la base, disons que l’on comprend mieux la chose après coup et que, entre l’esthétique de la chose, les paroles de certaines chansons, les clips de Lazarus et de Blackstar, on découvre la mise en scène de la mort de l’artiste.
- Pour un dernier opus, Bowie nous prouve une dernière fois qu’il était capable des plus incroyables innovations et autres prises de risques musicales : jazz, musique expérimental, art-rock, Blackstar est l’ultime preuve musicale du génie novateur de Bowie.
- L’album est bon du début à la fin, cependant, il faut reconnaitre que deux titres se démarquent : Lazarus, qui est excellent, Blackstar, qui est monumental !
- Jusqu’au bout, la voix de David Bowie sera restée égale à elle-même, c’est-à-dire, envoutante au possible.
- Les clips, pour moi, n’ont rien à voir avec les albums, c’est un autre média, pourtant, je vous invite à voir et revoir ceux de Lazarus et de Blackstar.
- Bowie finit sur une bonne note ; mine de rien, sur ce point, ce ne sera pas donner a tout le monde.

Points Négatifs :
- Aussi bon soit-il, Blackstar n’est pas un disque simple d’accès pour le grand public. Après, quand on est fan de Bowie et que le rock expérimental ne nous déplait pas, c’est une autre chose.
- David Bowie est mort.

Ma note : 9/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...