dimanche 17 janvier 2016

MEURTRE AU PIED DU VOLCAN


MEURTRE AU PIED DU VOLCAN

Björn, un baron véreux de la finance impliqué dans la crise islandaise, est retrouvé mort dans sa luxueuse maison de Snæfellsnes, une péninsule volcanique. A priori, il s’agit d’un suicide. Mais Helgi, un détective de Reykjavik dépêché sur les lieux, soupçonne un meurtre. Flanquée de Gréta, jeune inspectrice inexpérimentée aux méthodes peu orthodoxes, il enquête dans la communauté locale. 


Meurtre au pied du volcan
Réalisation : Reynir Lyngdal
Scénario : Sveinbjörn I Baldvinsson, Hilmar Oddsson
Musique : Atli Örvarsson
Production : Pegasus Pictures
Genre : Thriller
Titre en vo : Hraunið
Pays d’origine : Islande
Chaîne d’origine : Pegasus Pictures
Diffusion d’origine : 27 septembre 2014
Langue d'origine : islandais
Nombre d’épisodes : 4 x 50 minutes

Casting :
Björn Hlynur Haraldsson : Helgi Marvin
Heida Reed : Gréta
Svandis Dora Einarsdottir : Auður
Arnoddur Magnus Danks : Össi
Maria Ellingsen : Marín
Jón Páll Eyjólfsson : Skipperinn
Sveinn Geirsson : Jens
Salome R. Gunnarsdottir : Helena
Tinna Gunnlaugsdóttir : Edda
Joi Johannsson : Gísli
Unnur Birna Jónsdóttir : Hafdís
Magnús Ragnarsson : Björn

Mon avis : Avec la fin du visionnage de cette excellente série que fut Breaking Bad, en novembre dernier, j’étais, depuis lors, un peu en manque de séries, non pas car me plonger dans une nouvelle serait difficile après l’excellence des aventures du sieur Heisenberg, mais surtout pour la simple et bonne raison que, depuis lors, je n’avais pas eu l’occasion d’en regarder. Et puis, ce jeudi, ce fut une fois de plus ARTE qui vint a ma rescousse avec une minisérie islandaise en quatre parties : Meurtre au pied du volcan, thriller nordique plutôt alléchant, étant depuis quelques années un habitué du genre, toujours par le biais de la chaine franco-germanique. Mais si jusque là, c’était surtout les séries danoises qui tenaient le haut du pavé – qui a dit The Killing ? – toute islandaise est ce Meurtre au pied du volcan (désolé pour le titre français, un peu débile, mais bon…), on y retrouve le même savoir faire, la même façon de filmer avec ses paysages somptueux, cette ambiance assez sombre et ses personnages bien plus ambigus et travaillés que ceux des séries américaines – par charité, j’éviterais de les comparer a ceux des séries françaises. Bref, Meurtre au pied du volcan est certes une série islandaise mais, dans le fond et dans la forme, si vous êtes un familier des thrillers nordiques, vous serez non seulement en terrain familier mais, surtout, vous serez rapidement pris par cette intrigue qui certes, n’est peut-être pas la plus originale qui soit, mais qui, malgré tout, n’en reste pas moins fort captivante : un magna de la finance est retrouver assassiner, on sait d’entrée de jeu qu’il ne s’agit pas d’un suicide et hop, c’est parti pour une enquête où le beau gosse de service, l’acteur Björn Hlynur Haraldsson, doit se démêler au beau milieu de la communauté locale d’une petite ville de province qui, forcément, cache quelques petits secrets. Alors bien sur, tout cela n’est pas d’une grande originalité, j’en ai parfaitement conscience, mais bon, la mayonnaise prend rapidement et les trois premiers épisodes sont tout simplement excellents dans leur genres… Euh, les trois premiers ? Oui, seulement car en fait, le quatrième et dernier est, en fait, une petite déception : sans faire de spoilers, disons juste que le scénario part un peu dans tous les sens, que le héros agit de façon pour le moins curieuse, pour ne pas dire stupide, que la pseudo révélation du meurtrier est tout sauf une surprise et que la fin, elle, est pour le moins brutale…. Dommage car sans ce dernier épisode décevant, Meurtre au pied du volcan aurait put rejoindre le panthéon des bonnes voir des très bonnes série nordiques ; au vu de son potentiel, de ses personnages, c’était possible, mais cette fin ratée, non, désolé mais ce n’est pas possible…


Points Positifs :
- L’ambiance particulière des séries nordiques : paysages magnifiques, personnages travaillés et souvent ambigus, protagoniste principal charismatique mais possédant des faiblesses, sans oublier, bien entendu, ce petit coté exotique qui nous change, en bien, des séries américaines traditionnelles.
- Être un beau gosse n’est pas forcément un point positif mais bon, dans le cas de Björn Hlynur Haraldsson, reconnaissons que l’acteur est pour beaucoup pour l’intérêt de cette minisérie.
- Comme dans d’autres séries de nos voisins nordiques, on y trouve une belle petite flopée de personnages : du simple second rôle aux acteurs principaux, ils possèdent tous un petit quelque chose qui accroche le spectateur.
- Les trois premiers épisodes sont franchement bons et plutôt captivants.

Points Négatifs :
- Le dernier épisode est une belle déception : le héros ne cesse d’agir de façon complètement incongrue, la révélation finale n’en est pas une tellement elle était prévisible et puis, la fin, vous appelez cela une fin ?!
- L’intrigue est sympa, captivante, mais reconnaissons que tout cela n’est pas d’une grande originalité.
- Pendant deux épisodes, le personnage de Auður est omniprésente a l’écran, au point que l’on se dise que nous tenions là le second rôle, puis, dès le troisième, elle brille par son absence et on ne la rêvera plus du tout !

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...