jeudi 31 décembre 2015

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 158 – INVASIONS BARBARES


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 158 – INVASIONS BARBARES
Décembre 2015

Au sommaire :
Edito : Mauvaise réputation
Actualités
En bref : Les surprises dans l’analyse du Suaire de Turin
- Les aborigènes ont une mémoire longue de plus de 7000 ans
- L’Ostracon, témoin du plus ancien alphabet
- Une tombe princière à l’aube de la civilisation grecque
- La seconde vie des victimes de Pompéi
Découverte : Quand l’agriculture sème la violence
- Mésopotamie : il était une fois le droit des femmes
Enquête : La chasse aux pilleurs du Patrimoine
Dossier : Invasions Barbares, la face cachée de l’Histoire
- L’Empire romain au IIIe siècle
- Qu’est-ce qu’un peuple barbare ?
- Attila, terreur de l’univers ?
La fin de l’Empire romain
- Les invasions barbares ont-elles eu lieu ?
- Barbares pétris de romanité
- Barbares, romains, quels héritages ?
- Nos ancêtres les barbares ?
Conquêtes et migrations
- Ces murs qui divisent le monde
- Terres de conquête et d’influences
Interview « Être barbare, c’est nier l’humanité d’autrui » de Tzvetan Todorov
En coulisses
Muséologie : Darwin, l’original
- Veni, Vidi, Ludique. Jeux et jouets dans l’Antiquité
Livres & Idées : Dernières lumières sur Toutankhamon
- Palmyre, cité martyre
A suivre : La grande histoire de la couleur : le vert
Pour en savoir plus

Mon avis : Dernier jour de l’année et dernière critique publiée sur ce blog – du moins, pour cette année 2015 bien sur – avec ce cent-cinquante-huitième numéro de ce qui est tout simplement ma revue préférée, et ce, depuis des années, je veux bien évidement parler des Cahiers de Science & Vie. Un numéro dont le dossier principal a tout de suite éveillé mon intérêt puisque traitant des fameuses invasions barbares qui auraient été responsables, comme on nous le dit depuis des lustres, de la chute de l’Empire romain. Alors bien entendu, et comme on pouvait s’en douter, les choses sont un peu plus compliquées que cela et l’on se rend compte, a la lecture de ce numéro, que ces fameuses invasions barbares ne sont pas responsables a elles seules de la chute de l’Empire – quoi qu’elles y aient énormément contribuées, ne nous leurrons pas. Surtout que ces nombreux peuples, issus des frontières germaniques, de l’est de l’Europe ou de l’Asie, pour les célèbres Huns d’Attila, emprunts de romanité pour les élites, ne souhaitaient absolument pas faire chuter l’Empire romain mais plutôt en faire partie intégrante. Bref, un dossier particulièrement instructif, comme on pouvait s’y attendre, et qui fait le lien avec notre époque, les déplacements de populations au cours des âges étant souvent perçus comme des envahissements de peuplades barbares – il suffit de voir comment bon nombre d’occidentaux voient d’un mauvais œil l’actuelle crise des migrants. Pour ce qui est du reste du magazine, on oscille entre des articles plutôt intéressants, surtout dans la première partie du magazine – particulièrement surtout sur le droit des femmes en Mésopotamie – et d’autres, vers la fin, plus que passable, mais bon, dans l’ensemble, et particulièrement pour son dossier principal, ce dernier numéro en date des Cahiers de Science & Vie est un bon cru, incontestablement.


Points Positifs :
- Le dossier principal sur les invasions barbares et leur responsabilité dans la chute de l’Empire romain. Certes, toutes ces peuplades extérieures à l’Empire sont pour beaucoup dans la chute de celui-ci mais les causes sont, comme souvent, multiples. Ainsi, dans ce dossier, on voit que ces fameux barbares étaient souvent romanisés et attiré par la culture de leur voisin, que bon nombre d’entre eux étaient citoyens de l’Empire depuis belle lurette mais on y voit également que l’attirance existait dans les deux sens.
- Comme a chaque fois, depuis la nouvelle formule des Cahiers, nous avons droit, en début de magazine, a tout un tas d’articles divers ; une fois de plus, ces derniers sont particulièrement instructifs, surtout celui consacré aux droits, assez conséquents, des femmes mésopotamiennes sous l’antiquité – sans oublier surtout sur la multiplication de la violence après la maitrise de l’agriculture.
- Même si je ne suis toujours pas fan de la nouvelle maquette de la couverture, pour une fois, j’ai apprécié celle-ci. Il faut dire que l’illustration d’Attila est plutôt pas mal.

Points Négatifs :
- Le dossier sur les invasions barbares est fort intéressant et plutôt réussi, je ne le nie pas, cependant, tout en comprenant que oui, Rome est tombé suite a toutes ces invasions, la chose n’est jamais tout a fait vraiment dit, ce qui est pour le moins singulier.
- Les articles de la première partie du magazine sont intéressants pour la plupart mais quel dommage qu’ils soient aussi courts.
- Depuis l’adoption de la nouvelle formule, il y a quelques mois, je suis toujours dubitatif quand a l’intérêt des parties consacrées aux expositions, bouquins, etc. Je trouve que tout cela prend un peu trop de place a mon gout, surtout au détriment d’articles qui auraient put être davantage développés.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...