jeudi 10 novembre 2016

L’HISTOIRE SECRÈTE – MESSIE BLANC


L’HISTOIRE SECRÈTE – MESSIE BLANC

Les quatre Archontes sont de retour pour modifier à nouveau la trajectoire du monde… Et pour le trente-troisième album, difficile de faire autrement que de parler de la plus vieille histoire du monde : l’histoire secrète du Christ ! An zéro de notre ère, trois cavaliers guidés par une étoile se dirigent vers Nazareth. On dit qu’ils sont rois et mages. Deux femmes et un homme, trois des quatre archontes. Ils vont sauver un nourrisson et le soustraire à la vindicte d’Hérode. Seul Erlin semble en connaître la raison… C’est l’histoire d’un roi maudit et d’un enfant à naître qui changera le monde.


L'Histoire Secrète – Messie Blanc
Scénario : Jean-Pierre Pécau
Dessins : Igor Kordey
Couleurs : Desko
Couverture : Manchu, Igor Kordey
Editeur : Delcourt
Genre : Fantastique, Etrange, Historique, Mondes décalés
Pays d’origine : France
Langue d’origine : français
Parution : 12 octobre 2016
Nombre de pages : 56

Mon avis : Ce fut avec une stupéfaction pour le moins monumentale que, il y a quelques semaines, j’avais appris qu’un trente-troisième tome de L’Histoire Secrète allait paraitre en octobre ! Il faut dire que pour une série qui s’était prolongée dans le temps et avait prit fin il y a de cela trois ans, plus personne, et moi le premier, ne s’attendait a ce que le duo de compères composé de Jean-Pierre Pécau et d’Igor Kordey ne remettent le couvert !? D’abord, tout simplement parce que la conclusion – dont je vous ai parlé sur ce blog en janvier dernier, oui, là aussi j’aurai pris mon temps pour achever cette série – se suffisait a elle-même et qu’il était tout de même temps d’en finir avec cette œuvre interminable ; ensuite, eh ben, parce que je ne voyais pas ce que l’on pourrait raconter de plus au sujet des Archontes ? Et justement, c’est en prenant un peu le lecteur a contre pied que les sieurs Pécau et Kordey ont décidé de nous replonger dans L’Histoire Secrète, non pas en nous proposant une suite a celle-ci, ni même une préquelle, mais, en s’attardant sur des événements qui n’avaient pas été abordé jusque là, ce qui, en soit, n’était pas forcément une mauvaise idée, surtout quand on voit que, dans ce trente-troisième album de la saga, nos Archontes rencontrent un certain… Jésus ! Alors bien sur, il était certain que si l’on reprenait l’intégralité de la série depuis ses débuts, il était évidant qu’il y avait un déséquilibre important au sein de celle-ci qui, malheureusement, se focalisait beaucoup trop sur le vingtième siècle et se contentait de survoler, grossièrement, plus de deux milles ans en moins de sept albums – les premiers. Du coup, et malgré le coté « tiroir caisse » de la chose, il ne faut pas se faire d’illusions, j’étais tout de même curieux de voir ce que ce nouvel album pouvait donner, même si, je le reconnais, je n’attendais pas monts et merveilles de ce Messie Blanc… or, telle ne fut pas ma stupéfaction (oui, encore) de me rendre compte, au fil des pages, que finalement, tout cela était loin de ne pas valoir le coup, bien au contraire ! Déjà, il y a le plaisir de retrouver des personnages qu’on était persuader de ne plus jamais côtoyer – Erlin, Reka, Aker, Dyo – ensuite, bien entendu, il y a la curiosité, enfin assouvie, de découvrir quel rôle ont joué les Archontes lors de la naissance du Christ puis, par la suite, lors de sa vie d’homme, petit détail historique qui manquait cruellement a cette série depuis ses débuts. Ajoutons a cela les dessins d’un Igor Kordey au style toujours aussi particulier mais qui, grâce a tous les dieux de la création, s’est bien améliorer avec le temps, et, ma foi, et sans crier nullement au génie, il apparait grandement que cet album que personne n’attendait, que cet album qui n’était pas forcément nécessaire, s’est avéré être… une bonne surprise ! Certes, cela reste de L’Histoire Secrète pure et dure et uniquement destiné aux fans les plus hardcores qui n’ont pas peur de remettre le couvert pour une nouvelle couche, mais bon, justement, pour ceux là, dont je fais parti, ma foi, pourquoi pas ? Après tout, cela est loin d’être désagréable, bien au contraire… Reste maintenant la grande question que tout le monde se pose après lecture de cet album : n’y aura-t-il qu’un autre volume, Messie Noir, qui conclura définitivement L’Histoire Secrète, ou alors, Pécau et Kordey nous ont-ils concocté d’autres nouvelles aventures de nos Archontes en d’autres périodes de l’Histoire de l’humanité ? Après tout, vu comment deux mille ans avaient été rapidement balayés dans les premiers volumes de la saga, il y aurait matière à cela !?


Points Positifs :
- La surprise et le plaisir pour le fan hardcore de L’Histoire Secrète de retrouver un univers et des protagonistes auquel il croyait avoir fait ses adieux définitifs il y a quelques années déjà.
- Depuis les tous débuts de la saga que l’on pestait contre la décision de Jean-Pierre Pécau d’avoir fait l’impasse sur une éventuelle rencontre entre les Archontes et le Christ alors que cela semblait évidant que nos quatre immortels y avaient forcément joué un rôle. C’est enfin chose réparée, et, accessoirement, de fort belle manière.
- Malgré les doutes que l’on pouvait avoir au sujet de cet album inattendu, force est de constater que cette première partie de la rencontre entre les Archontes et le Christ – ici, c’est sa naissance qui est au cœur de l’intrigue – est plutôt une réussite. Le fan est en terrain familier et en profite pour découvrir un pan du passé jusque là occulter de cette histoire décidément bien secrète…
- Igor Kordey a fait d’énormes progrès depuis ses débuts et les premiers albums. La preuve, une fois de plus, avec son travail sur ce volume qu’il maitrise de bout en bout.
- Une Reka égale à elle-même, qui en fait des tonnes mais qui reste le personnage le plus réussi de cette saga.
- Une couverture digne des plus belles heures de la série.

Points Négatifs :
- Bon, il ne faut se trop se leurrer sur le but premier de cette suite de L’Histoire Secrète : c’est avant toute chose une affaire de gros sous et il est plus facile pour les auteurs de revenir, pour la énième fois, sur une série qui a plutôt bien marcher plutôt que de se lancer dans une nouveauté, ce qui serait plus hasardeux…
- Les détracteurs de cette série interminable regarderont d’un très mauvais œil cette pseudo-suite et seront sans nul doute bien moins sympathiques que moi.
- J’adore Igor Kordey et son style si particulier, mais il est clair que celui-ci peut en troubler plus d’un. Après, cela reste une affaire de gouts persos.
- Pécau et Kordey ne reviennent-ils sur L’Histoire Secrète que pour deux petits tomes ou bien va-t-on avoir droit a une flopée de nouveaux albums ? Mine de rien, on pourrait finir par croire que cette série n’ai jamais de fin !?

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...