dimanche 27 novembre 2016

LES ANIMAUX FANTASTIQUES


LES ANIMAUX FANTASTIQUES

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d'être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj (version américaine du Moldu) déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable. Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s'agit d'une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l'ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d'enquêtrice. Et la situation s'aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d'Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.  Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu'il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s'apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj et le monde des sorciers.


Les Animaux fantastiques
Réalisation : David Yates
Scénario : J. K. Rowling, d'après son livre Les Animaux fantastiques
Musique : James Newton Howard
Production : Heyday Films, Warner Bros., Wigram Productions et The Blair Partnership
Genre : Fantastique
Titre en vo : Fantastic Beasts and Where to Find Them
Pays d'origine : Etats-Unis, Royaume-Uni
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 15 novembre 2016
Durée : 133 mn

Casting :
Eddie Redmayne : Norbert Dragonneau
Katherine Waterston : Porpentina « Tina » Goldstein
Alison Sudol : Queenie Goldstein
Dan Fogler : Jacob Kowalski
Colin Farrell : Percival Graves
Ezra Miller : Croyance Bellebosse
Jenn Murray : Chastity Bellebosse
Faith Wood-Blagrove : Modesty Bellebosse
Samantha Morton : Mary Lou Bellebosse
Carmen Ejogo : Séraphine Picquery
Zoë Kravitz : Leta Lestrange
Ron Perlman : Gnarlack
Jon Voight : Henry Shaw, Sr.
Josh Cowdery : Sénateur Henry Shaw, Jr.
Ronan Raftery : Laurence Shaw
Gemma Chan : Madame Ya Zou
Fanny Carbonnel : Mrs. Goldstein
Kamil Lemieszewski : Jan Kowalski
Johnny Depp : Gellert Grindelwald
Emily Joy Green : Chanteuse de Jazz Goblin

Mon avis : Je ne vais pas vous mentir, je n’ai jamais totalement adhéré a l’univers de Harry Potter car même si, en regardant quelques uns des films de la saga, j’y aie trouvé pas mal d’éléments sympathiques et que je reconnais que tout cela possède un coté divertissant indéniable, d’un autre coté, tout cela m’est toujours apparu comme étant beaucoup trop enfantin pour me satisfaire totalement. Du coup, lorsque j’ai appris que l’industrie cinématographique allait remettre le couvert en adaptant une autre œuvre de J. K. Rowling liée a l’univers du sieur Potter, ces fameux Animaux fantastiques, eh ben, j’ai été a la fois attiré mais sans plus : oui, pourquoi ne pas aller le voir au cinéma, mais non, je n’allais pas en attendre monts et merveilles… Or, a ma grande surprise, il s’est avéré que premier film d’une série de quatre ou de cinq (et oui, c’est reparti pour un tour) s’est avéré bien meilleur que ce a quoi je m’attendais. Bien évidement, pour l’apprécier a sa juste valeur, il faut connaitre un tant soit peu l’univers de Harry Potter, sinon, eh ben, il y a de quoi s’y perdre facilement – et encore, comme je suis loin d’être un spécialiste, j’ai dut passer a coté de pas mal de références – cependant, si c’est le cas, eh ben, reconnaissons que tout cela est plutôt réussie dans son genre, que le scénario, sans atteindre des sommets narratifs, certes, n’en reste pas moins suffisamment captivant pour attirer l’attention du spectateur pendant deux heures, que ces fameuses bestioles fantastiques – hélas peu nombreuses – sont assez réussies et que, ma foi, même si dans l’ensemble, tout cela reste plutôt destiné a un jeune public, les adultes pourront y trouver leurs comptes, pour peu, bien sur, qu’ils adhèrent a cet univers. Et puis, il y a le casting, assez bon dans l’ensemble et avec un Eddie Redmayne efficace et qui passe plutôt bien même s’il est là a mille lieux des rôles qui l’ont rendu célèbre – voir The Danish Girl et Une merveilleuse histoire du temps. Ajoutons a tout cela une certaine dose d’humour qui contrebalance certaines scènes un peu plus sombres mais qui ne dénote en aucune façon et vous saisirez que, au final, même si je ne peux pas considérer ces Animaux fantastiques comme étant un grand film, loin de là, ma foi, je reconnais que tout cela est suffisamment sympathique pour que l’on passe un fort agréable moment devant ce film. Au point de réserver d’hors et déjà ses places de ciné pour les futures suites ? Ma foi, pourquoi pas !?


Points Positifs :
- Une excellente préquelle de la saga Harry Potter même si l’auteur, J. K. Rowling, s’en défend. Les fans de la première heure, qui entre temps on bien grandit, retrouveront avec plaisir un univers qu’ils adorent et connaissent sur le bout des ongles, quand aux autres, eh bien, disons que c’est un bon moyen de se plonger dans une œuvre qui, quoi qu’on en pense, a marquer son époque.
- Indéniablement, Les Animaux fantastiques est un film plutôt réussi et franchement plaisant à regarder. Certes, le fan de l’univers de J. K. Rowling saisira toutes les références et sera en terrain familier, mais dans l’ensemble, ce long métrage reste un divertissement familial assez sympathique et qui mérite le détour.
- Un casting plutôt bon dans l’ensemble avec, en tête d’affiche, Eddie Redmayne, un fort bon acteur dans un rôle inattendu mais qui lui va plutôt bien.
- Elles sont sympas toutes ces créatures toutes plus singulières les unes que les autres.
- Effets spéciaux, décors, ambiance. Oui, il n’y a rien à redire.
- Mine de rien, ce film a des effets comiques qui ne dénotent pas trop dans l’ensemble.

Points Négatifs :
- Aussi plaisant que soit ce film, il reste tout de même destiné à un jeune public principalement.
- Il faut tout de même accrocher à l’univers de Harry Potter pour apprécier au mieux cette adaptation. Alors, si vous êtes totalement allergique à celui-ci, passez votre chemin…
- D’ailleurs, mieux vaut connaitre sur le bout des doigts l’univers de J. K. Rowling pour apprécier au mieux ces Animaux fantastiques et comprendre toutes les références.
- Ils sont sympas les personnages mais qu’est ce qu’ils sont stéréotypés ; quand je vous disais que tout cela est destiné a un jeune public…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...