samedi 12 novembre 2016

LA NOUVELLE REVUE D’HISTOIRE 87 – INDOMPTABLE HONGRIE


LA NOUVELLE REVUE D’HISTOIRE 87 – INDOMPTABLE HONGRIE
Novembre/Décembre 2016

Indomptable Hongrie
- Présentation du dossier
- La Sainte Couronne de Hongrie
- Saint Martin, européen et fédérateur
- Les Angevins de Hongrie
- La Hongrie face aux Turcs
- Mars Hungaricus in Gallia
- La révolution hongroise de 1848
- La musique, c’est l’âme d’un peuple
- 1918-1919 : les Rouges, les Blancs et les Alliés
- La blessure du traité de Trianon
- Nicolas Horthy, le régent méconnu
- Le parti des Croix fléchées
- 1956 : les combattants de la liberté
- L’octobre 1956 de Dominique Venner
- La Hongrie depuis 1956, de Kadar à Orban
- Victor Orban, champion de l’Europe des nations souveraines

Editorial : La riche histoire de la Hongrie
- Un diagnostic pour l’Europe en crise. Entretien avec Jean-François Gautier
- Le billet inattendu de Péroncel-Hugoz : Les dominicains à Saint-Maximin
- Le tour du monde de Bougainville
- L’armée de Condé ou la grande errance
- 1914-1918. Les si mal nommés « comités secrets »
- Été 1944. L’épuration en Haute-Vienne
- Sylla, de la République au pouvoir personnel
- Jeu. Sylla et son temps
- Notre-Dame de l’Épine, au cœur de la Champagne
- La caméra explore l’histoire : Du Guesclin
- Actualité des livres historiques
- Un historien, une œuvre : Pierre Gaxotte

Mon avis : D’entrée de jeu, je fus agréablement surpris par le dossier de ce nouveau numéro de La Nouvelle Revue d’Histoire puisque, liée personnellement a ce magnifique pays qu’est la Hongrie, je ne pouvais que me réjouir que celui-ci soit enfin mis a l’honneur dans la presse spécialisée – il faut reconnaitre, pour être tout a fait honnête, que la Hongrie fait partie de ces nations trop injustement mises de coté en temps normal dans ce genre de revues. Fort heureusement, avec la NRH, on peut s’attendre a tout, parfois trop de réédites – et on n’y échappe bien évidement pas dans ce même numéro avec quelques thèmes de prédilections qui reviennent pour la énième fois – mais aussi le meilleur, souvent, comme c’est le cas, donc, ce mois ci. Car la Hongrie, n’en déplaise a une certaine sphère médiatique complètement a la ramasse – les mêmes qui n’ont pas vus venir le Brexit et la victoire de Donald Trump cette semaine – ce n’est pas uniquement Victor Orban et sa politique dite populiste anti-immigration qui déplait tant aux technocrates de Bruxelles, non, la Hongrie, c’est avant tout une nation, un peuple millénaire, riche d’une longue et fascinante histoire, plutôt méconnue, au demeurant, sous nos latitudes. Et si de nos jours, la Hongrie lutte contre la politique migratoire de l’Union Européenne, ce n’est rien en comparaison de ce que furent ses nombreuses luttes et révoltes face a moult ennemis au fil des siècles : turcs, soviétiques, etc. Bref, vous l’avez compris, rien que pour ce dossier qui sort des sentiers battus et nous permet d’en connaitre davantage au sujet de ce pays, ce numéro de la NRH mérite le détour ; dommage juste que le reste du magazine, lui, soit un peu en retrait, la faute a des sujets moins intéressants que d’habitude ainsi que, comme je le disais précédemment, quelques réédites dont on se serait bien passé – l’épuration, l’armée française contre-révolutionnaire – et qui, a force de revenir sur le tapis encore et encore, finissent par lasser…


Points Positifs :
- Ce n’est pas tous les jours qu’un pays comme la Hongrie a droit a un numéro qui lui soit consacrer, du coup, ne boudons pas notre plaisir et ruons nous sur ce numéro de la NRH, ne serais-ce que parce que celui-ci sort des sentiers battus et nous permet de nous familiariser avec une nation, finalement, fort mal connue sous nos latitudes.
- Un fort bon dossier qui reprend, dans les grandes lignes, la longue et souvent fascinante histoire de la Hongrie : origines, débuts de la royauté, lutte contre les ottomans, double monarchie avec l’Autriche, période de l’entre deux guerres, mainmise soviétique ensuite, révolte de 1956 et, bien entendu, période actuelle sous la présidence Orban.
- Tout n’est pas à jeter dans le reste de ce numéro, et, justement, le tour du monde de Bougainville mérite que l’on s’y attarde.
- Une couverture plutôt réussie.  

Points Négatifs :
- Mais pourquoi chaque numéro de la NRH se sent obliger de revenir sur certaines thématiques, encore et encore ? Epuration, l’armée de Condé, certes, on me dira que ces deux sujets sont intéressants, et ce n’est pas totalement faux, sauf que, ce n’est pas nouveau et que des articles plus ou moins équivalents reviennent sans arrêt a chaque fois ; d’où, forcément, un sentiment profond de lassitude…
- Heureusement qu’il y a le dossier principal qui est très bon car le reste de la revue pèche un peu trop par un contenu moins intéressant, en général, que d’habitude.
- On n’est pas loin de la publicité mensongère en couverture puisqu’on nous présente un entretien avec Victor Orban, or, celui-ci se limite à quelques misérables lignes… Mouais, beaucoup trop peu !

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...