dimanche 20 décembre 2015

STAR WARS – LE RÉVEIL DE LA FORCE


STAR WARS – LE RÉVEIL DE LA FORCE

Plus de trente ans après la bataille d'Endor, la galaxie n'en a pas fini avec la tyrannie et l’oppression. Les membres de la Résistance menés par la générale Leia Organa combattent les nouveaux ennemis de la République, le Premier Ordre. A la tête de ce nouveau régime brutal se trouvent le Leader suprême Snoke et son apprenti, le jeune Kylo Ren. Dépassés, les résistants ont besoin de Luke Skywalker. Mais le dernier des maîtres Jedi se cache depuis bien longtemps. La résistance envoie sur Jakku son meilleur pilote, Poe Dameron, pour récupérer une carte qui les mènera à Luke. Mais l'arrivée de Kylo Ren et ses soldats leur complique la tâche...


Star Wars – Le réveil de la Force
Réalisation : J. J. Abrams
Scénario : J. J. Abrams, Lawrence Kasdan et Michael Arndt
Musique : John Williams
Production : Lucasfilm et Bad Robot
Genre : Science-Fiction
Titre en vo : Star Wars – The Force Awakens
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 14 décembre 2015
Durée : 135 mn

Casting :
Daisy Ridley : Rey
John Boyega : FN-2187 / Finn
Oscar Isaac : Poe Dameron
Adam Driver : Kylo Ren / Ben Solo
Domhnall Gleeson : général Hux
Harrison Ford : Han Solo
Carrie Fisher : Leia Organa
Mark Hamill : Luke Skywalker
Peter Mayhew : Chewbacca
Gwendoline Christie : capitaine Phasma
Lupita Nyong'o : Maz Kanata
Andy Serkis : leader suprême Snoke
Max von Sydow : Lor San Tekka
Anthony Daniels : C-3PO
Kenny Baker : R2-D2
Tim Rose  : amiral Ackbar
Mike Quinn : Nien Nunb
Greg Grunberg  : Snap Wexley
Ken Leung : amiral Satura
Simon Pegg : Unkar Plutt
Jessica Henwick  : Jessika Pava
Warwick Davis : Wollivan
Billie Lourd : lieutenant Connix
Ewan McGregor : Obi-Wan Kenobi
Daniel Craig : le stormtrooper contrôlé par Rey

Mon avis : On peut dire ce que l’on veut au sujet de Star Wars, on peut aimer ou pas ce qu’il faut bien appeler, depuis longtemps, cette franchise, mais il est clair, que dis-je, il est évidant même a moins de faire preuve d’une mauvaise foi a toute épreuve que l’œuvre de Georges Lucas aura marquer l’Histoire (avec un H majuscule) du cinéma, car bon, mine de rien, depuis la sortie dans les salles du tout premier volet, en 1977, qui, depuis, n’a jamais entendu parler de cette saga spatiale, qui n’a jamais entendu parler de Dark Vador, des Jedis, de la Force, qui n’a jamais entendu le thème principal de John Williams ? Sincèrement, bien peu de personnes en ce bas-monde, et ce, sans avoir obligatoirement vu l’un des six films de la saga car Star Wars, depuis presque quarante ans fait partie de ces œuvres entrées de plein pied dans la culture populaire, un véritable mythe moderne avec ses héros, ses méchants et cette histoire empruntant tant aux mythes et aux légendes de l’humanité quand ce n’est pas a sa propre histoire… Ainsi, et ce n’est bien évidement pas une surprise pour personne, lorsque parait le tout premier volet d’une énième trilogie de Star Wars, la troisième (je n’ai jamais eu l’occasion en huit ans de vous parler de la première, honte a moi, mais pour la seconde qui s’intéresse a la jeunesse de Dark Vador, alias Anakin Skywalker, vous pourrez voir mon avis ici, ici et ici), ce n’est pas un petit événement, c’est un grand, que dis-je, un immense événement mondial… et je pèse mes mots, même si la chose peut, naturellement, en agacer plus d’un qui n’apprécient guère la saga. Mais un événement ne signifie en aucune façon que la qualité sera obligatoirement au rendez vous, loin de là, et justement, lorsque l’on s’attaque a une telle vache sacrée comme Star Wars, vous imaginez bien que les fans seront aux aguets et prêts à hurler si le résultat de leurs attentes n’est pas la hauteur de leurs espérances… et quand on se souvient du précédant que fut La Menace Fantôme, avoir peur d’être déçu n’était pas, finalement, illogique. Ajoutons a cela que pour la toute première fois, le créateur  et maitre d’œuvre de la saga, Georges Lucas n’était plus aux commandes et qu’en plus, la franchise était passée sous l’escarcelle de Disney et nombreux étaient ceux à douter… Je vous rassure tout de suite, ce fut un peu mon cas mais après visionnage de la chose, cette après-midi, je peux vous affirmer sans le moindre problème que sans être exceptionnel, loin de là, ce septième volet de Star Wars est un bon, un sacré bon cru. Oh bien sur, il se peut que j’écrive cette critique un peu trop tôt, que je suis encore sous le coup de l’émotion et que, forcément, je ne dispose pas du recul nécessaire afin de juger ce film, cependant, s’il y a bien une chose que je sais encore, c’est faire la différence entre un bon et un mauvais film et, dans le cas présent, oui, Le réveil de la Force est un bon Star Wars, que dis-je, il fut même meilleur que ce a quoi je m’attendais, c’est pour dire. Alors pour cela, il aura peut-être justement fallut retourner a plus de simplicité, ce que Lucas n’avait pas forcément réussi lors de la trilogie précédente et sur ce point, force est de constater que son successeur, J.J. Abrams s’en sort fort bien : renouvelant le casting tout en conservant les cultissimes Han Solo, Leia et… attention aux spoilers, il y en aura désormais… Luke, le réalisateur nous livre une nouvelle page a la saga, une nouvelle intrigue, de nouveaux enjeux tout en conservant ce qui a toujours fait la force de celle-ci comme les pères et les fils qui ne sont pas dans les mêmes camps, ces Empires aux airs de nazis toujours aussi implacables et qui aiment décidément détruire des planètes pour passer le temps, ces personnages tiraillés entre les deux cotés de la Force et souvent en quête de rédemption, etc. Bref, dans Le réveil de la Force, il y a du neuf – j’aime bien le duo des acteurs principaux, Daisy Ridley et John Boyega – et du vieux – un méchant, Kylo Ren, aux faux airs de Dark Vador, un nouvel Empire Galactique qui ne change que de nom mais qui en conserve l’apparence, sans oublier, bien sur, une Etoile de la Mort remplacée ici par une planète qui, elle aussi, détruit des planètes – mais ce savant mélange fonctionne, on passe un bon moment, surtout que nos doutes des débuts sont rapidement écartés et, ma foi, sans que l’on atteigne a aucun moment l’excellence de L’Empire contre attaque, point d’orgue de la saga, bah ma foi, on sort de la salle de ciné plutôt satisfait en se disant que cette nouvelle trilogie commence plutôt bien… après, est-ce qu’il en sera autant pour les deux prochains films – surtout que l’on sait que J.J. Abrams ne sera plus aux commandes – c’est une autre histoire qu’il sera toujours temps d’aborder lorsque le moment sera venu…


Points Positifs :
- C’était sans nul l’un des projets les plus casses gueules de ces dernières années et, ma foi, il faut rendre a César ce qui lui appartient et donc, louer le sieur J.J. Abrams pour s’en être fort bien sortit et nous avoir offert un nouveau volet de Star Wars qui non seulement tient la route mais qui en plus, renouvelle un peu la saga.
- Jamais facile pour de nouveaux personnages de tirer leur épingle du jeu dans une saga aussi mythique, pourtant, les petits nouveaux comme Rey, Finn et le méchant de service, Kylo Ren, s’en sortent de fort belle manière, particulièrement les deux premiers.
- Les vieux de la vieille apprécieront le retour de Han Solo, Leia, Chewbacca, C3PO, D2R2 et de… Luke, sans oublier, bien entendu, quelques personnages secondaires – eh, il y a l’amiral Ackbar !
- L’intrigue en elle-même est assez bonne, rapidement captivante et vous tiendra en haleine tout au long du film. Alors oui, on est en terrain familier, on use à nouveau de certaines vieilles ficelles narratives, mais bon, c’est Star Wars quoi…
- C’est un truc tout bête mais bon, le personnage principal est une femme, une première dans la saga, et elle a une petite amourette avec le second rôle qui est… un homme de couleur… la aussi, c’est une première. Ca a l’air de rien mais ça nous change pas mal des vieux stéréotypes.
- Les fans de Han Solo… attention aux spoilers… seront peut-être tristes que ce dernier perde la vie mais bon, au moins, il aura connu une dernière apparition dans la saga digne de lui.
- Kylo Ren, sans casque, il est plutôt bon. A voir ce que ça donnera par la suite…
- Je l’aime bien le petit droïde, BB-8.
- La musique de John Williams, bien entendu.

Points Négatifs :
- J’ai trouvé énormément de points positifs a ce film comme vous avez put le constater mais je reconnais également que Le réveil de la Force n’est pas un grand film au sens premier du terme : disons que, pour la saga Star Wars, c’est un film acceptable, plutôt bon voir très bon par moments mais bon, il y a déjà eu mieux comme L’Empire contre attaque, plus historique comme le tout premier, Un nouvel espoir, et même plus épique comme La revanche des Sith.
- Il y a tout de même pas mal de réédites si l’on réfléchit bien avec cet Empire qui change de nom mais qui reprend toutes les caractéristiques de l’ancien, cette opposition entre père et fils (cette fois ci, c’est le fiston qui tombe du coté obscur) qui renvoi a celle entre Luke et Dark Vador, la nouvelle Etoile de la Mort, ici une planète, etc.
- Je l’ai dit, je l’aime bien Kylo Ren sans casque, beaucoup moins lorsqu’il le porte.
- Mine de rien, ce qui me fait le plus peur avec cette nouvelle trilogie, c’est que chaque volet soit sous la responsabilité d’un réalisateur différent. J’aurai préféré qu’Abrams se charge des trois films.  

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...