lundi 28 décembre 2015

ROYAL AFFAIR


ROYAL AFFAIR

Danemark 1770. La passion secrète que voue la reine Caroline Mathilde au médecin du roi, l’influent Struensee, va changer à jamais le destin de la nation toute entière. Royal Affair relate une page capitale de l’histoire danoise, oubliée des manuels français. La relation amoureuse et intellectuelle entre Caroline Mathilde et Struensee, fortement influencée par les philosophes des Lumières, Rousseau et Voltaire en tête, conduira au renversement de l’ordre social établi, et annoncera les révolutions qui embraseront l’Europe vingt ans plus tard.


Royal Affair
Réalisation : Nikolaj Arcel
Scénario : Rasmus Heisterberg et Nikolaj Arcel d’après Prinsesse af blodet de Bodil Steensen-Leth
Musique : Cyrille Aufort et Gabriel Yared
Production : DR TV, Film i Väst, Sirena Film, Sveriges Television, Trollhättan Film AB et Zentropa Entertainments
Genre : Drame historique
Titre en vo : En kongelig affære
Pays d'origine : Danemark, Suède, République Tchèque
Langue d'origine : Danois, suédois et allemand
Date de sortie : 29 mars 2012
Durée : 137 mn

Casting :
Mads Mikkelsen : Johann Friedrich Struensee (le médecin du roi)
Alicia Vikander : Caroline-Mathilde de Hanovre (la reine)
Mikkel Boe Følsgaard : Christian VII de Danemark (le roi)
Trine Dyrholm : Juliane-Marie de Brunswick-Wolfenbüttel (la reine douairière)
David Dencik : Ove Høegh-Guldberg (théologien meneur de l’opposition)
Thomas W. Gabrielsson : Comte Schack Carl Rantzau
Cyron Bjørn Melville : Enevold Brandt
Laura Bro : Louise von Plessen (dame d’honneur de la reine Caroline)
Bent Mejding : Johann von Bernstorff
Søren Malling : Johann Hartmann
William Jøhnk Nielsen : Frédéric de Danemark (prince héritier)
Rosalinde Mynster : Natasha
Erika Guntherová : Dame d’honneur
Klaus Tange : Le ministre

Mon avis : Grand amateur de films historiques et/ou en costumes, ce fut par le plus grand des hasards qu’en zappant, tout a l’heure, je suis tombé, sur ARTE, sur le début d’un long métrage intitulé Royal Affair et qui, immédiatement, a sut attirer mon attention : il faut dire que son origine (Danemark, Suède et République Tchèque mais principalement danois) et la période historique traitée étaient on ne peut plus alléchants car bon, il faut le reconnaitre, on ne peut pas vraiment dire que l’Histoire du Danemark est connue sous nos vertes contrées. Un certain exotisme, donc, matinée d’une franche originalité pour un synopsis qui revenait sur le règne du roi Christian VII, plutôt turbulent puisque ce dernier, véritable schizophrène, a fait parti de ces quelques monarques qui, au cours de l’Histoire, on régner sur leurs pays tout en étant fous. Mais là où les choses sont encore plus intéressantes, c’est qu’au cours de ce règne, le médecin personnel du roi, un certain Johann Friedrich Struensee, accessoirement amant de la reine et probable père de la seconde enfant du couple, devint, de facto, le véritable régent du royaume du Danemark pendant quelques années. Bref, un programme fort alléchant pour un amateur d’Histoire comme moi surtout qu’au plaisir de découvrir des événements réels de l’Histoire danoise, il y eut aussi la satisfaction d’être devant un fort bon film. Car oui, Royal Affair ou En kongelig affære en vo est un superbe long métrage qui, en plus d’être passionnant de bout en bout – surtout pour les néophytes – a le mérite d’être servi par des acteurs tout simplement excellents avec, en tête de liste, Mads Mikkelsen dans le rôle du docteur Struensee : pas forcément beau gosse mais charismatique en diable, le bougre transpire de talent dans ce film, même si, ne les oublions pas, les autres rôles principaux ne sont pas en reste – sur ce point, j’ai bien apprécier Mikkel Boe Følsgaard qui interprète le roi. Bref, et si ce n’est quelques longueurs par moments plutôt regrettables, il apparait que Royal Affair, malgré son romantisme assumé, n’en reste pas moins un fort bon film, cela, parce qu’il captive très rapidement le spectateur avec une intrigue passionnante mais aussi, ne l’oublions pas, par ses origines… après tout, ça nous change des traditionnels films se déroulant a l’époque Victorienne…


Points Positifs :
- L’originalité de ce film est la première chose qui me vient à l’esprit après coup. Il faut dire, et sans mésestimer le Danemark, qu’en France, l’Histoire de ce sympathique pays est plus que méconnue et que, du coup, cela ne peut que plaire aux amateurs du genre ou aux amateurs d’Histoire tout court.
- L’originalité, c’est une chose mais encore faut-il que le film tienne la route et, dans le cas présent, c’est le cas, accessoirement, de fort bonne manière.
- Un film historique, une belle histoire d’amour qui finit mal, un homme ambitieux qui monte toutes les marches du pouvoir avant de chuter… bref, tous les éléments sont en place pour passer un bon moment.  
- Je me coucherais moins bête ce soir puisque désormais, je connais Christian VII, le roi fou, le docteur Struensee, amant de la reine et régent du royaume jusqu’à ce qu’un complot ne le fasse chuter ; bref, je n’aurai pas perdu mon temps en regardant Royal Affair.
- D’excellents acteurs avec, bien entendu, en tête de liste, Mads Mikkelsen dans le rôle du docteur Struensee.

Points Négatifs :
- Il y a quelques longueurs par moments qui nuisent un peu au déroulement de l’histoire.
- Mouais, lorsque le foule débarque dans la résidence royale afin d’exiger de voir le roi, il n’y avait pas grand monde ; un manque de moyens ?
- Avant d’écrire ma critique, je me suis renseigner un peu sur les personnages du film et cette période de l’Histoire du Danemark et il apparait, bien entendu, que les choses étaient peut-être un peu moins a l’eau de rose qu’on nous les a présenté. Mais bon, ce n’est qu’un détail mineur…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...