samedi 26 décembre 2015

BEDLAM – TOME II


BEDLAM – TOME II

Le conseiller Severin sort tout juste d'une réunion avec les élus de la mairie et également assez énervé. Alors que la ville subit de plus en plus de violences, les moyens ne suivent pas. Il retrouve dans son bureau l'inspectrice Ramira Acevedo qui souhaite avoir une équipe stable à ses côtés. Filmore regarde paisiblement la télé lorsqu'il a de nouveau des visions mettant en scène Madder Red, son ancien lui. Il en vient à casser son écran lorsque l'inspectrice arrive. Celle-ci est venue les mains pleines : dans l'une, un dossier à regarder ensemble et dans l'autre, un sachet de donuts. Ramira est en réalité là pour proposer à Filmore de travailler officiellement avec elle en tant que conseiller. Elle est parvenue à obtenir de Severin suffisamment de finances pour de l'assistance extérieure. Au même instant, un peu partout en ville, des personnes font exploser des bombes...


Bedlam – Tome II
Scénario : Nick Spencer
Dessins : Riley Rossmo
Encrage : Riley Rossmo
Couleurs : Jean-Paul Csuka
Couverture : Frazer Irving
Genre : Thriller
Editeur : Images
Titre en vo : Bedlam – Volume II
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : Juin 2013 – Janvier 2014
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Les Humanoïdes Associés
Date de parution : 28 octobre 2015
Nombre de pages : 192

Liste des épisodes
Bedlam 7-11

Mon avis : En septembre dernier, je vous avais parlé sur ce blog du premier volume d’un comics bien plus réussi qu’on pourrait le penser de prime abord, Bedlam : composé des six premiers épisodes de la saga, nous y suivions les pérégrinations d’un ancien tueur en série, Madder Red (aux faux airs du Joker), devenu, suite a un long traitement médical, apparemment inoffensif, et qui, désormais, souhaiter aider les autorités a résoudre des enquêtes où sévissaient d’autres de ses semblables sanguinaires, le tout, dans une mégalopole qui ressemblait a Gotham City, celle-ci possédant même son propre super-héros, un certain The First, pendant local de Batman, bien entendu. Sans être exceptionnel, ce premier tome de Bedlam n’en restait pas moins plutôt bon, ce, pour un scénario assez bien construit mais aussi pour des dessins, œuvre de Riley Rossmo, assez particulier mais qui apportaient une touche indéniable a l’ambiance générale de l’œuvre. Du coup, j’avais grand hâte de découvrir ce second  et dernier tome, surtout que la fin du premier, ouverte, et qui c’était achevée avec une planche où l’on voyait tout un tas d’anges exterminateurs laissait présager du meilleur… sans oublier, bien entendu, la fameuse question : est ce que notre antihéros, Filmore, allait retrouver son ancienne personnalité de Madder Red ? Bon, je vous le dit tout de suite, si vous vous attendiez, comme moi, a ce que ces nouveaux épisodes apportent quelques éclaircissements sur les anges restants, vous en serez pour votre argent, ceux-ci ne pointant pas le bout de leur nez puisque pointant aux abonnés absents. Cela, je l’ai compris assez rapidement et, a la rigueur, vu que le nouvel adversaire de notre sympathique duo, Filmore et l’agent Acevedo, est encore plus dangereux que le prêtre du premier tome, cela aurait put accoucher d’un excellent album… Or, ce n’est pas vraiment le cas, hélas… Non pas parce que Nick Spencer reprend un peu les mêmes ficelles que dans le tome précédant, alternant l’enquête en court avec des flashbacks du passé de Madder Red, premièrement, parce que tout cela est toujours aussi captivant – sans oublier que le super-héros, The First, est enfin mis en avant et que l’on apprend tout un tas de choses sur lui – mais surtout pour un final, franchement décevant. Ainsi, une fois de plus, nous nous trouvons devant une fin ouverte, procédé, certes, déjà connu, sauf que, et la, c’est un gros problème, cette fois ci, il n’y aura pas de suite puisque la série s’achève de la sorte… et là, du coup, comment ne pas être déçu par cette fin en queue de poisson, cette fin où prédomine le statu-quo, où rien n’avance, scénaristiquement parlant et où l’on restera éternellement en attente de nos questions sur le sort de Filmore/Madder Red, Ramira Acevedo et The First ? Bref, vous l’avez compris, un final frustrant au possible et décevant, ce qui est dommage car cette série était franchement réussie jusque là, a moins… a moins que, un jour, dans un avenir plus ou moins proche, les auteurs ne ce décident à apporter une suite et une conclusion digne de ce nom a ce Bedlam ?!


Points Positifs :
- On reprend les mêmes ficelles que le premier tome mais ce n’est pas un défaut vu que cela fonctionne plutôt bien : nouvelle enquête toujours aussi tordue, un adversaire encore plus dangereux et une ambiance particulière – celle d’un univers de Batman plus hard – qui est pour beaucoup pour l’intérêt de cette saga.
- Justement, ce nouvel ennemi est fort réussi et la façon dont il manipule tout le monde est bien trouvée ; idem pour son apparence ou plutôt le fait que celle-ci soit cachée tout au long de l’histoire.
- The First, le Batman local, est enfin mis en avant et on apprend pas mal de choses sur son identité, son passé, etc.
- Les dessins de Riley Rossmo, encore et toujours : certes, celui-ci possède un style particulier qui ne plaira pas à tout le monde mais personnellement, je trouve que ses dessins sont pour beaucoup pour l’ambiance générale de la série.

Points Négatifs :
- Vous appelez cela une conclusion !? Désolé mais moi, non ! Une fois de plus, on a droit à une fin ouverte sauf que là, il va falloir rester sur notre fin vu que la série est finie. Du coup, si vous souhaitiez en savoir davantage sur le devenir des protagonistes de cette série, vous en serez pour vos frais… à moins qu’un jour, qui sait, il y ait une suite ?
- Le problème, justement, avec une telle fin, c’est que je me pose pas mal de questions quand a l’intérêt générale de cette série assez prometteuse au départ… ce n’est pas possible qu’on en reste là !?
- Bah il est où le médecin qui s’était occupé de Madder Red ?
- Le premier tome s’achevait sur une fin ouverte qui laissait entrevoir que l’affaire des anges exterminateurs n’était pas finit, or, dans cette suite, il n’y ait jamais fait mention.

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...