mardi 4 octobre 2016

RING – TOME 1


RING – TOME 1

Un soir, seules à la maison, Tomoko et Masami, deux jeunes lycéennes, s'amusent dans la chambre à se faire peur avec une rumeur, celle d'une vidéocassette : une fois visionnée, une sonnerie téléphonique annoncerait votre propre mort — avec raison — au bout de sept jours. Tomoko l'a vue, mais ne croit pas à cette rumeur. Lorsqu'une sonnerie déchire le silence, toutes deux s'immobilisent de peur. Masami court vers la cuisine, décroche le téléphone et pouffe de rire : c'est la mère de Tomoko. Les deux lycéennes éclatent de rire, soulagées. Masami va aux toilettes et Tomoko se dirige vers le frigo, mais elle entend quelque chose provenant de la télévision qui, pourtant, n'a jamais été allumée et qu'elle éteint avant de retourner à la cuisine. Se servant un jus de fruit, elle entend à nouveau quelque chose derrière elle. Elle tourne la tête et hurle d'effroi.


Ring – Tome 1
Scénariste : Takahashi Hiroshi
Dessinateur : Misao Inagaki
Genre : Shojo
Type d'ouvrage : Suspense, Horreur
Titre en vo : The Ring vol.1
Parution en vo : 05 juin 1999
Parution en vf : 10 Février 2005
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Panini
Nombre de pages : 308

Mon avis : Si Ring, long métrage nippon datant de la fin du vingtième siècle a depuis longtemps acquis ses lettres de noblesse aux yeux des amateurs de fantastique et d’horreur, peu de gens savent qu’il existe une version manga de ce film, lui-même tiré du roman du même nom, œuvre du sieur Kōji Suzuki. Bref, pour faire court, l’adaptation d’une adaptation, ce qui, aux yeux de certains, pourrait paraitre oh combien suspect, ce qui peut se comprendre vu que moi-même, je ne suis pas un grand fan de ces bandes dessinées tirées d’un film a succès – et si en plus, a la base, il y avait un roman, je vous laisse imaginer le foutoir ! Mais bon, ce manga existe, c’est un fait, et d’ailleurs, cela ne m’avait pas empêché de me le procurer lors de sa sortie, il y a plus de dix ans – ah, 2005, comme le temps passe vite – un peu par curiosité mais, je le reconnais, sans grand enthousiaste. Car le souci qui se pose, bien évidement, dans ce cas de cette adaptation manga de Ring, c’est que si vous connaissez le film, si vous l’avez apprécier au point de prendre toujours le même plaisir a le revoir, alors, cette BD ne vous apportera pas grand-chose a vous mettre sous la dent, l’intrigue de cette dernière, en dehors de deux ou trois petits détails insignifiants, se bornant a suivre celle du long métrage. Bref, un constat terrible et confirmer, pas plus tard qu’hier soir, après relecture de la chose : certes, depuis que j’avais revu Ring (le film) il y a quelques mois, je m’étais décidé de relire le manga, mais plus pour vérifier si oui ou non, il y aurait des différences notables, si mon ancienne impression serait confirmée, etc. Eh bah oui, Ring, le manga, ne sert pas a grand-chose si vous connaissez le film… après, si ce n’est pas le cas, pourquoi pas ? Oui, pourquoi pas parce que l’intrigue en elle-même reste plutôt bien ficelée, qu’il y a tout un tas de bonnes idées et que oui, Sadako est sans nul doute l’un des fantômes nippons les plus célèbres qui soit depuis vingt ans, au point même d’être rentrer dans la culture populaire. Mais bon, en toute sincérité, vous en connaissez beaucoup, vous, des gens qui connaissent Ring le manga mais pas Ring le film ? Personnellement, ce n’est pas mon cas et je pense ne pas me tromper en affirmant qu’il ne doit pas en avoir des masses…


Points Positifs :
- L’intrigue est archi-connue mais elle n’en reste pas moins excellente et, il faut reconnaitre qu’une fois dedans, il est difficile de la lâcher !
- Le plaisir de retrouver Sadako, le fantôme qui sort du poste de télévision, sans nul doute l’une des figures horrifiques les plus marquantes de ces vingt dernières années.
- La version française vaut le coup puisqu’elle est double et nous permet d’avoir l’œuvre en un seul volume.
- Si vous n’avez jamais vu le film, pourquoi pas ?

Points Négatifs :
- Cela reste l’adaptation d’un film qui était lui-même l’adaptation d’un roman ; bref, si vous êtes fan de cette œuvre, ce manga ne vous apportera strictement rien de nouveau, a moins d’être un fan absolu et de souhaiter tout posséder au sujet de Ring.
- Difficile d’être emballer par des dessins qui restent trop moyens, mais le pire, c’est d’avoir modifié a ce point l’apparence de l’ex-mari de l’héroïne ! C’était pour en faire un beau gosse, pour titiller l’œil du public féminin ? Difficile de retrouver Hiroyuki Sanada et sa moustache dans ce play-boy de seconde zone…
- Malheureusement, ce manga n’est qu’un énième exemple que certains savent très bien se faire de l’argent lorsqu’une œuvre marche bien.

Ma note : 4,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...