samedi 29 octobre 2016

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 165 – MOYEN-ÂGE, AINSI VIVAIENT LES FEMMES


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 165 – MOYEN-ÂGE, AINSI VIVAIENT LES FEMMES
Octobre/Novembre 2016

Au sommaire :
Edito : Balancier
Actualités
En bref
- Le Codex en cachait un autre, plus ancien
- Bibracte, un espace public exceptionnel
- Le feu, berceau de la tuberculose ?
- Une stèle Etrusque révèle des rites religieux
- Une aiguille dans une botte de foin préhistorique
Enquête
- Jérusalem en 1900 : archives d’une ville avant l’orage
Découverte
- Le mystère des enchainés de la nécropole
En question
- Rembrandt : autoportraits par un jeu de miroirs ?
Dossier : Moyen-âge, ainsi vivaient les femmes
- La condition féminine de l’Antiquité au Moyen-âge
Domination masculine
- Le regard des hommes
- Un corps « infâme »
- Seules et sans défense
- Leur vie ne tient qu’à un fil
- Dans les filets du mariage
Résistances féminines
- Aliénor d’Aquitaine, la rebelle
- Seigneures en leurs domaines
- En ville, les métiers se féminisent
- Aux champs, un souffle de liberté
- L’émancipation par la prière
- Renaissance : la fermeture
Interview « Il existe une spécificité française en matière de misogynie » d’Eliane Viennot
En coulisses
Muséologie
- Les riches heures de la diplomatie
- Le legs de la Mésopotamie
- L’art au service de la science
- Se vêtir au Moyen-âge
Livres & Idées
- Corps et âmes. Une histoire de la personne au Moyen-âge
- Quand les dieux voyagent
- Notre préhistoire
- La maison du pouvoir
- La fabrique du barbare
- Une catastrophe planétaire

Mon avis : Après avoir abordé le cas des Cathédrales dans le numéro précédent, Les Cahiers de Science & Vie restent du coté du Moyen-âge mais en s’intéressant cette fois ci a la condition féminine au cours de cette période mal aimée que les anglo-saxons ont si mal surnommés The Dark Ages. Car il faut dire que porteur de tous les maux depuis le XIXème siècle, le Moyen-âge, période historique de près de mille ans, souffre encore d’un parti pris encore étonnant de nos jours et qui fait que, pour la plupart du temps, celle-ci rime avec obscurantisme. Cependant, ces dernières années, le Moyen-âge s’est vu, petit a petit, réhabiliter, au point même que, justement, l’image de la femme que l’on disait alors totalement soumise, s’en est trouver littéralement bouleversé, certains spécialistes tombant dans l’excès inverse, surtout lorsque quelque uns ont affirmer que cette période historique avait été une ère de libération féminine… Bien évidement, comme souvent, la vérité historique n’est ni tout noire, ni tout blanche et si oui, indéniablement, il apparait aujourd’hui que la femme fut plus libre au cours du Moyen-âge que sous l’Empire Romain et que oui, indéniablement, la Renaissance porta un coup terrible a leurs droits, force est de constater que lorsque l’on parle de liberté, il faut relativiser la chose : oui, au cours du Moyen-âge, la gente féminine connut des droits qu’elle n’avait pas avant et qu’elle n’eut pas avant quelques siècles, mais, cela sous l’autorité des hommes et de leur lois, la femme restant alors, de toute façon, inférieure. Du coup, la lecture de ce dossier est fort instructive car on y apprend pas mal de choses sur la condition féminine de l’époque, en bien comme en mal. Ajoutons à cela le cas particulier de la France qui semble vraiment être, encore aujourd’hui, le pays européen le plus misogyne qui soit et vous comprendrez tout l’intérêt que peut avoir ce numéro des Cahiers de Science & Vie. Un numéro où même les articles divers sont plutôt intéressants dans leur ensemble, ce qui n’est pas toujours le cas, il faut le reconnaitre, et qui ravira, bien entendu, les amateurs du genre…


Points Positifs :
- La condition féminine au Moyen-âge, vaste programme où, depuis des années, on a entendu absolument tout et son contraire ! Ni totalement libérée, ni totalement soumise, la femme, a cette époque, jouissait indéniablement de davantage de droits que sous l’Empire Romain ou sous la Renaissance, mais, bien évidement, de beaucoup moins que de nos jours, cela va de soit. Bref, un dossier fort instructif qui rétabli bon nombre de vérités.
- L’article consacré a la ville de Jérusalem en 1900 est fort intéressant et nous montre ce qu’était cette cité il y a cent ans ; que de différences, en mal, depuis…
- Dans l’ensemble, la partie actualité est plutôt instructive avec une petite mention pour les enchainés de la nécropole.
- Plutôt pas mal la couverture de ce numéro.

Points Négatifs :
- Je ne prétends pas que la partie consacrée aux musés ou aux livres sont inintéressants, cependant, je la trouve beaucoup trop longue au vu du reste du magazine. Du coup, c’est le dossier principal qui s’en trouve raccourci, alors que bon, comment dire, c’est surtout pour lui qu’on achète les Cahiers, non !? 
- On pourrait presque en dire autant de la partie actualité du coup. Quitte a ce qu’elle existe, elle pourrait être plus longue que celle consacrée aux expos de musés ou aux livres…
- Je sais, je le dis à chaque fois mais je ne suis franchement pas fan de cette nouvelle formule.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...