mardi 18 octobre 2016

FOO FIGHTERS


FOO FIGHTERS

Foo Fighters

1 - This Is a Call (Dave Grohl) 3:53
2 - I'll Stick Around (Dave Grohl) 3:52
3 – Big Me (Dave Grohl) 2:12
4 – Alone+Easy Target (Dave Grohl) 4:05
5 – Good Grief (Dave Grohl) 4:01
6 – Floaty (Dave Grohl) 4:30
7 – Weenie Beenie (Dave Grohl) 2:45
8 – Oh, George (Dave Grohl) 3:00
9 – For All the Cows (Dave Grohl) 3:30
10 – X-Static (Dave Grohl) 4:13
11 – Wattershed (Dave Grohl) 2:15
12 – Exhausted (Dave Grohl) 5:45


Foo Fighters
Musicien : Foo Fighters
Parution : 04 juillet 1995
Enregistré : 17 – 23 octobre 1994
Durée : 44:06
Genre : Post-grunge, Rock alternatif, Grunge
Producteur : Barrett Jones, Dave Grohl
Label : Roswell Records, Capitol Records

Musiciens :
Dave Grohl : chant, guitare, batterie, basse
Greg Dulli : guitare sur X-Static

Mon avis : En cette lointaine année 1995, alors que le suicide de Kurt Cobain, leader charismatique de Nirvana, était encore dans toutes les mémoires, telle ne fut pas le surprise des fans du groupe que de découvrir que, sous le nom de Foo Fighters, groupe totalement inconnu qui sortait là son tout premier opus, se cachait un certain… Dave Grohl ! Oui, le sympathique batteur de Nirvana, qui, passé une phase plutôt dépressive, revint sur le devant de la scène avec un album qui, encore aujourd’hui, étonne… Album singulier que ce Foo Fighters puisque, premièrement, et contrairement a ce que l’on pourrait penser et ce qui arriva ensuite, lors de l’enregistrement du disque, de groupe, il n’y en avait point, Dave Grohl jouant l’intégralité des instruments sur la totalité de l’album – en dehors d’un passage rapide de Greg Dulli sur un titre, X-Static. La performance, bien évidement, est notable, quoi que cela s’entend par moments et il est tout de même dommage que lors de l’enregistrement, le sieur Grohl n’ai pas été entouré par ceux qui finiront pas faire parti du groupe, lorsque celui-ci sera crée lors de la sortie de l’album – mais bon, comme a la base, Dave Grohl avait plus pris la chose comme un défouloir, histoire de sortir de sa dépression post-Nirvana, on peut comprendre que ce Foo Fighters n’ai pas été davantage fignolé. Deuxièmement, car il faut y arriver, c’est que le résultat final, s’il n’est bien évidement pas parfait, loin de là, n’en reste pas moins correct voir franchement bon par moments : a la fois proche de ce que faisait Nirvana tout en lorgnant sur tout un tas d’autres influences également, les titres sont variés, débordent d’énergie et possèdent un petit coté pop a la Beatles plutôt agréables. Du coup, et a la grande surprise de beaucoup de monde, avec ce premier coup d’essai et totalement en solo, Dave Grohl prouvait au monde musical qu’il n’était pas qu’un simple batteur, qu’il possédait son propre univers – plutôt sympathique au demeurant – et que, surtout, le bougre n’était pas dénué de talent. Bien évidement, la suite, avec un vrai groupe derrière lui, fit qu’il franchit encore un palier qualitativement parlant, mais bon, comme il faut bien un début a tout, que j’éprouve, encore aujourd’hui, une certaine nostalgie pour cette lointaine année 1995 et que j’étais alors bien plus jeune du haut de mes vingt ans, disons que, a tout jamais, je garderais une certaine sympathique pour ce fort sympathique Foo Fighters.


Points Positifs :
- Une belle surprise a l’époque que la sortie de cet album, qui, quelque part, nous faisait nous dire que Nirvana, par le biais de son ancien batteur, n’était pas tout a fait mort. Autre surprise, fort agréable d’ailleurs, le constat que le sieur Grohl, accessoirement, n’était pas un manche et qu’il était capable, lui aussi, d’écrire de bonnes chansons.
- En dehors d’une chanson, Dave Grohl joue l’intégralité de tous les instruments présents dans cet album, en plus de chanter, bien entendu, et, il ne faut pas l’oublier, d’avoir composé tous les textes. Cela est notable.
- Le bougre se permet même de nous pondre un tube, This Is A Call, indissociable de cet été 1995.
- La pochette, très SF, avec cet amusant pistolet laser tout droit sortit d’un nanard des années 50, est une belle réussite !

Points Négatifs :
- Bon, il ne faut pas se leurrer : si Foo Fighters est un disque sympathique, ce n’est pas non plus un grand disque, loin de là. Il y a de bons morceaux, certes, mais d’autres sont plus faiblards pour ne pas dire moyens.
- Il est notable que Dave Grohl ait tout fait tout seul, cependant, du coup, cela s’entend et il manque indéniablement la présence d’autres musiciens ; ces derniers auraient apporter une cohérence et une intensité plus notable a l’ensemble.
- Je trouve que Grohl se débrouille nettement mieux dans les morceaux pop que dans les autres, plus hard. Weenie Beenie où il hurle comme un demeuré n’est décidément pas pour moi…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...