dimanche 1 avril 2018

L’HISTOIRE SECRÈTE – LES IVOIRES DE THOT


L’HISTOIRE SECRÈTE – LES IVOIRES DE THOT

On dit que le livre de Thot est l'origine de toute sagesse sur Terre, qu'il est à l'origine des premières ivoires, du tarot et des quatre archontes. Car dans les premiers temps de l'ancien empire d'Egypte, bien avant les premiers pharaons, au moment où les hommes commencèrent la construction des pyramides pour plaire à leurs dieux, Thot, au savoir illimité, s'éprit d'une fille des hommes, et tout changea...


L'Histoire Secrète – Les Ivoires de Thot
Scénario : Jean-Pierre Pécau
Dessins : Igor Kordey
Couleurs : Jérôme Maffre
Couverture : Manchu, Igor Kordey
Editeur : Delcourt
Genre : Fantastique, Etrange, Historique, Mondes décalés
Pays d’origine : France
Langue d’origine : français
Parution : 21 Mars 2018
Nombre de pages : 88

Mon avis : Ca pourrait presque en devenir risible au bout d’un moment, mais bon, comment voulez vous que je prenne la chose autrement en découvrant, pour la énième fois, la sortie d’un nouveau tome de l’interminable L’Histoire Secrète ?! Car bon, entre une parution initiale prévue sur sept albums puis qui, a force d’ajouts, s’est prolongée jusqu’à un trente-deuxième, bien des années plus tard et qui devait conclure définitivement la saga, déjà, nous avions eu droit, lors des deux dernières années, a la sortie de deux nouveaux volumes, Messie Blanc et Messie Noir qui ramenaient nos Archontes a l’époque du Christ. Deux albums pas forcément indispensables, il faut le reconnaitre, mais loin d’être mauvais, particulièrement aux yeux des quelques fans de l’inusable saga des sieurs Pécau et Kordey. Et puis, on y arrive, une énième surprise – probablement pas la dernière puisque l’on peut s’attendre a tout – voilà qu’en ce début d’année parait donc ce fameux tome 0, trente-cinquième, au demeurant, d’une saga dont on ne voit pas le bout. Bien évidement, le lecteur, même le plus complaisant a l’égard de L’Histoire Secrète ne pouvait avoir que de fortes raisons de se méfier vis-à-vis de cette volonté des auteurs de poursuivre indéfiniment cette saga : la raison pécuniaire étant, bien entendu, la plus évidente. Or, et j’en suis le premier surpris, a la lecture de ces Ivoires de Thot, titre de ce tome 0, force est de constater que le résultat est bien au-delà de ce que l’on était en droit de s’attendre… Car oui, aussi incroyable que cela puisse paraitre, ce nouvel album de L’Histoire Secrète est plutôt bon dans l’ensemble : bien plus long avec ses presque 90 pages, revenant sur les origines de la saga en nous faisant plonger des milliers d’années dans le passé et en assumant totalement l’inspiration de l’hypothèse des anciens astronautes qui furent a la mode dans les années 60 et 70 – avec des maitres du genre comme Erich von Däniken et autres Robert Charroux – celui-ci s’avère être une fort agréable surprise pour toutes celles et tous ceux qui sont fan de l’œuvre des sieurs Pécau et Kordey. Bien évidement, les néophytes passeront leur chemin sans s’attarder le moins du monde mais pour les autres, pour les quelques lecteurs qui possèdent l’intégralité de la saga, bref, pour les fanatiques qui, sans être naïfs non plus car ils savent bien que L’Histoire Secrète possède beaucoup trop de défauts pour être un incontournable, disons que cet énième album, sans être indispensable – affirmer une telle chose serait fort exagérer – est loin d’être inutile, bien au contraire, surtout si l’on veut en savoir davantage sur les origines des Archontes et de leurs fameuses cartes. Bref, comme je l’ai dis, une bonne surprise et, maintenant, doit-t-on totalement faire nos adieux à la saga ? Ma foi, désormais, c’est bien une chose que je ne ferais plus car qui nous dit que les auteurs ne reviennent pas dessus, un jour ou l’autre !?


Points Positifs :
- Connaitre totalement les origines de personnages sur lesquels plainaient depuis longtemps bien des mystères n’est jamais chose aisée mais, parfois, cela fonctionne, ce qui est le cas ici et si vous êtes fans de L’Histoire Secrète, si vous avez lut tous les albums de la série, alors, cela sera un régal pour vous de découvrir qui sont les parents d’Erlin, Reka, Aker et Dyo, d’où leurs viennent leurs pouvoirs, leur longévité, etc.
- Certains pourront trouver a redire quand a la volonté de Pécau de s’inspirer des théories des anciens astronautes pour donner une origine divine a nos Archontes, pour ma part, étant un vieux fan de celles-ci, je trouve l’idée plutôt bonne et d’ailleurs, cela explique bien des choses quant a leurs pouvoirs.
- Cela fait pas mal de temps que je l’affirme mais Igor Kordey, malgré des débuts plus que poussifs il y a de cela presque deux décennies, s’est nettement améliorer au fil des ans, comme le bon vin en quelque sorte, et, sincèrement, ses planches sont parfois un véritable régal… pour peu que l’on soit fan de son style particulier, bien entendu.
- 88 pages ! La chose n’est pas commune dans la bande dessinée franco-belge.
- Une fort belle couverture !

Points Négatifs :
- Ne nous leurrons pas, cette énième suite a L’Histoire Secrète est uniquement destinée aux fans les plus hardcore de la saga et les autres, autrement plus nombreux, passeront leur chemin.
- Quelques coquilles pour le moins navrantes dans le texte : ainsi, on nous dit que Thot aima une femme il y a 20000 ans puis, dans la première page, on nous annonce la date de 3000 ans avant JC avant que l’album ne s’achève avec une… glaciation, celle-ci n’ayant put avoir lieue, effectivement, que deux dizaines de milliers d’années auparavant.
- Dans le présent, Grand-père Loup a les cheveux et une barbe noire puis on a droit a un flashback où il use 20 ans de sa vie pour échapper aux griffes d’Anubis et où cheveux et barbes deviennent blancs… Retour au présent, ils sont toujours blancs, mais alors, quid des premières pages où ils sont noirs ?!
- L’Histoire Secrète prendra-t-elle vraiment fin un jour ?

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...