dimanche 1 avril 2018

LE PORTEUR D'HISTOIRE


LE PORTEUR D'HISTOIRE

« J’ai pris un livre, machinalement. Je l’ai ouvert au milieu. Ce n’était pas un livre, c’était un carnet manuscrit. Et là, je suis rentré dans l’Histoire... » Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. Il est alors loin d’imaginer que la découverte d’un carnet manuscrit va l’entraîner dans une quête à travers l’Histoire et les continents. Quinze ans plus tard, au cœur du désert algérien, une mère et sa fille disparaissent mystérieusement...


Le Porteur d'Histoire
Scénario : Alexis Michalik
Mise en scène : Alexis Michalik
Décors : Marion Rebmann
Costumes : Marion Rebmann
Musique : Manuel Peskine
Genre : Comédie, Tragédie
Titre en vo : Le Porteur d'Histoire
Pays d'origine : France
Langue d'origine : français
Date de sortie : 08 juillet 2011
Durée : 90 mn

Casting :
En alternance : Amaury de Crayencour, Benjamin Penamaria, Charles Lelaure, Ysmahane Yaqini, Fadila Belkebla, Emilie Blon Metzinger, Mounya Boudiaf, Magali Genoud, Justine Moulinier, Stéphanie Caillol, Vanessa Cailhol, Patrick Blandin, Michel Scotto di Carlo, Régis Vallée, Julien Jacob, Daniel Njo Lobé, Walter Hotton, Pauline Deshons, César Méric, Vincent Deniard, Marie-Ca Soyer

Mon avis : Début janvier, j’avais eu le plaisir d’aller voir une pièce du sieur Alexis Michalik, un certain Edmond, œuvre théâtrale qui, ma foi, ne peut que confirmer que le genre est tout sauf mort. Ainsi, c’était fort enthousiasmer par cette première expérience avec l’auteur que je m’étais promis, à l’occasion, de tenter l’expérience Le Porteur d’Histoire, œuvre plus ancienne d’Alexis Michalik et qui jouissait d’une réputation d’excellence qui ne pouvait qu’éveiller ma curiosité. Ce fut chose faite hier après-midi, au Théâtre des Béliers et, ma foi, disons que je n’ai pas été déçu, bien au contraire. Pourtant, au petit jeu des comparaisons, je dois reconnaitre qu’après coup, j’ai eu une performance pour Edmond – ce, alors que, très mal situé, j’avais finit le spectacle debout, histoire de voir quelque chose ce qui ne fut pas le cas hier où j’étais placé très prêt de la scène. Cependant, affirmer cela ne signifie nullement que Le Porteur d’Histoire est moins bon, loin de là… disons plutôt que j’ai préféré l’extravagance du premier, de cette vie romancée du créateur de Cyrano de Bergerac a cette chasse au trésor a travers les siècles qui, ma foi, ne manque pas d’attraits. Car si le début de la pièce, du moins a mes yeux, fut un peu poussif – dans le genre minimaliste et avec cinq acteurs et actrices qui ne cessaient de changer de rôles en quelques secondes, on est servis – une fois rentrer dans le bain, une fois que j’ai saisis où la pièce nous entrainait, je dois avouer que je me suis pris au jeu et que, entre les multiples références a une multitudes d’œuvres ou de faits historiques – Le Comte de Monte-Cristo, L'Énéide, Alexandre Dumas, Le Comte de Saint-Germain, Jules de Polignac, Sixte II, la conquête de l'Algérie par la France, la Peste Noire, la Révolution Française, pour ne citer que quelques exemples – on ne s’ennui pas une seconde – surtout pour les amateurs d’Histoire qui s’y retrouveront. Bien évidement, on peut trouver l’intrigue un peu trop extravagante par moments, quand a la révélation finale, disons que je l’avais deviné depuis le début, ou presque, mais bon, vu que l’ensemble reste de très bonne qualité et que l’on se prend  facilement au jeu de ces multiples allers-retours dans le temps et de récits dans les récits, on ne boude pas notre plaisir et on passe, au final, un fort bon moment, ce qui, ma foi, est le principal.


Points Positifs :
- Une chasse au trésor qui nous fait voyager a travers les siècles et a la rencontre de figures historiques et d’événements de notre histoire, ce, d’une manière hautement dynamique et qui devient très rapidement captivante, ce qui fait que l’on n’a guère le temps de s’ennuyer.
- S’il faut un certain temps d’adaptation – selon moi – une fois que l’on est pris au jeu de l’intrigue, c’est un pur plaisir.
- Les nombreuses références a des événements et des figures historiques, a des œuvres du patrimoine et qui, bien entendu, revireront les amateurs éclairés.
- Vu que les acteurs et actrices, depuis la première de la pièce, sont interchangeables, je suis incapable de vous dire qui est qui, cependant, je ne peux que tirer mon chapeau aux cinq interprètes d’hier qui ont alterné les divers rôles d’une main de maitre !
- Les décors sont oh combien minimalistes, cependant, ils s’avèrent amplement suffisants.

Points Négatifs :
- La pseudo-révélation finale est prévisible dès le début. Pour le suspens, on repassera.
- L’intrigue et certains déroulement de celle-ci pourra sembler un poil trop exagérer voir extravagante pour certains.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...