mardi 3 avril 2018

A STREET CAT NAMED BOB


A STREET CAT NAMED BOB

Réfugié dans la drogue depuis l'adolescence, James est un jeune Anglais en manque de repères. C'est sur un coup de tête qu'il décide de s'installer à Londres pour réaliser son rêve : jouer dans un groupe. Hélas, il rencontre surtout une bande de SDF et, très vite, James fait la manche dans la rue. Un jour, il trouve un chat abandonné, en manque de soins. Il laisse toutes ses économies au vétérinaire pour le sauver. Dès lors, les deux compères ne se quittent plus. Des sorties de métro où il vend des journaux jusqu'aux quartiers dans lesquels il chante, James emmène Bob partout. Tous deux rencontrent un succès fou. Un duo irrésistible et une amitié hors du commun qui vont aider James à sortir de l'enfer.


A Street Cat Named Bob
Réalisation : Adam Rolston
Scénario : Tim John, Maria Nation, basé de A Street Cat Named Bob de James Bowen
Musique : David Hirschfelder, Charlie Fink
Production : Stage 6 Films, Shooting Script Films, Prescience, Iris Productions, The Exchange,
Genre : Biopic
Titre en vo : A Street Cat Named Bob
Pays d'origine : Grande-Bretagne
Langue d'origine : Anglais
Date de sortie : 04 novembre 2016
Durée : 103 mn

Casting :
Luke Treadaway : James Bowen
Bob : lui même, Oscar, Booker, Jafffa, Leo, Ricki et Trayce
Ruta Gedmintas : Elizabeth « Betty » Robinson
Joanne Froggatt : Val
Anthony Head : Jack Bowen
Beth Goddard : Hilary
Darren Evans : Baz
Caroline Goodall : Mary, une journaliste américaine
Ruth Sheen : Elsie, la dame qui tricote une écharpe pour Bob
Nina Wadia : la conductrice de bus

Mon avis : Je dois reconnaitre que c’est par le plus grand des hasards que je suis tomber sur ce A Street Cat Named Bob un long métrage qui, a première vue, ne payait pas de mine et dont le résumé laissait entrevoir une belle histoire d’amour entre un jeune sdf paumé et un chat, le fameux Bob. De même, j’étais alors loin de me douter que ce long métrage, qui m’avait intéressé car je vis moi-même en cohabitation avec un matou – ou chez lui, c’est un peu difficile a comprendre par moments était en fait tirer d’un roman, gros succès outre-Manche, et que celui-ci n’était que la biographie d’un certain James Bowen et de sa rencontre avec Bob, rencontre qui le tira de la rue et de la drogue. Bref, d’un film sympathique dont je n’attendais ni monts ni merveilles, je me suis retrouver a regarder un biopic tout autant sympathique, certes, mais bien plus intéressant que je ne l’aurais pensé de prime abord. Car oui, A Street Cat Named Bob est un bon petit film qui se regarde avec plaisir, surtout si, comme moi, vous êtes un amoureux de la gente féline. Pas de grandes prétentions ici, juste un long métrage certes sans grandes surprises mais qui va droit au but, c’est-à-dire, toucher un public par avance conquis et qui, au demeurant, sera probablement plus attentif au fait que celui-ci est tirer d’une histoire vraie. Bien évidement, A Street Cat Named Bob ne bouleversera nullement la donne et ne restera pas dans l’histoire du septième art, mais bon, dans son genre, force est de constater qu’il est bien plus réussie et plaisant que d’autres films du même genre et qui ont, eux, davantage de moyens. Bref, un bon petit film qui plaira aux petits mais aussi aux grands et qui nous rappelle qu’il existe de très belles histoires d’amitié entre nous et nos amis les bêtes, mais bon, je pense que nombreux sont ceux et celles qui le savent parfaitement !


Points Positifs :
- Tiré d’un roman à succès qui est lui-même la biographie de James Bowen et de son chat Bob, A Street Cat Named Bob est un film franchement sympathique, fort plaisant à regarder et qui plaira aux petits comme aux grands. Bref, un film familial comme on les aime mais plutôt intelligent.
- Les amoureux des chats ne pourront que fondre devant ce fort beau matou roux.
- Toute la misère de la drogue et de ses ravages n’est pas occultée a l’écran, ce qui est notable pour un film de se genre.

Points Négatifs :
- Bon, il ne faut pas se leurrer, A Street Cat Named Bob est un film sympathique, certes, mais qui ne révolutionnera nullement l’histoire du cinéma.
- Certains pourront trouver tout cela un peu trop gentillet. Il faut dire qu’entre un certain manichéisme et tout un tas de bons sentiments, ce film ne plaira pas à tout le monde…
- Ceux et celles qui détestent les chats – les salauds – passeront tranquillement leur chemin sans s’arrêter.

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...