mercredi 11 avril 2018

L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 24


L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 24

Il y a plus d’un siècle, les Hommes vivaient en paix. Mais, un jour l’Humanité a été presque entièrement décimée par des êtres gigantesques, les Titans. Personne ne sait d’où ils viennent ! Une chose est sûre, ils semblent animés par un unique but : dévorer les humains, un par un ! Depuis, les derniers rescapés ont bâti une place forte, une cité cernée de hautes murailles au sein de laquelle vivent leurs descendants. Ignorants tout du monde extérieur, ils se pensent au moins à l’abri des Titans ! Mais leurs vies basculent le jour où surgit un Titan colossal… De retour auprès des siens, Reiner se remémore les événements qui l'ont mené à devenir le Titan Cuirassé et à participer à la mission sur l'île du Paradis. Il se souvient également des événements qui les ont poussés, lui et ses compagnons, à détruire le Mur Maria.


L’attaque des Titans – Tome 24
Scénariste : Hajime Isayama
Dessinateur : Hajime Isayama
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Action, Dark Fantasy, Dystopie, Horreur, Tragédie
Titre en vo : Shingeki no Kyojin vol. 24
Parution en vo : 08 décembre 2017
Parution en vf : 04 avril 2018
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Pika Édition
Nombre de pages : 192

Mon avis : Depuis le tome précédent, il est clair que le sieur Hajime Isayama aura surpris bien des fans de L’attaque des Titans, car bon, comment dire, outre le saut narratif dans le temps et cette avancée de quatre années, ce qui aura le plus marquer les esprits, c’est que l’auteur a totalement mis de coté nos héros pour s’intéresser au reste du monde, pas si vide que cela par ailleurs, tout en profitant, au passage, pour nous asséner maintes révélations sur la mission de Reiner, Annie et Berthold. D’ailleurs, celle-ci est au cœur de ce vingt-quatrième volume de la saga et le lecteur, qui, jusque là, n’avait que quelques indices disséminées ici et là au fil des albums par le biais de quelques flashbacks connait enfin tout sur cette fameuse mission, pour quelle raison, ces jeunes enfants, alors, avaient été envoyés sur l’île du Paradis et comment ils avaient finis, afin de remplir leur mission, de s’engager au sein de l’armée. Ces révélations sont franchement passionnantes et la mise en parallèle avec les événements que l’on avait connus dans les premiers volumes rappellent aux lecteurs bien des souvenir tout en expliquant bien des choses. Pour ce qui est des protagonistes de ce volume, il est indéniable que Reiner éclipse de fort belle manière tous les autres : personnage oh combien complexe, il le devient encore plus dans ce vingt-quatrième volume, en tous cas, bien davantage que les petits nouveaux, sympathiques mais loin de marquer les esprits, il faut le reconnaitre. Et tandis que l’on en apprend encore un peu plus sur les individus qui tirent les ficelles de tout ce petit monde, le final, a la fois surprenant et prévisible, met face a face Reiner a… Eren ! Un Eren plus âgé, qui a bien changé et dont la présence en plein territoire ennemi laisse présager bien des choses pour la suite…


Points Positifs :
- Décidément, cela fait quelques tomes que l’on ne cesse d’être asséner par de nombreuses révélations de la part de Hajime Isayama et ce volume ne déroge pas à la règle : ainsi, ici, toute la lumière est faite sur la mission de Reiner, Berthold et Annie sur l’île du Paradis, de leur arrivée dans celle-ci, de la chute du Mur Maria à leur engagement dans l’armée. La mise en parallèle avec les événements que l’on connaissait apporte un plus a l’ensemble.
- Reiner est la figure marquante de ce volume, et de très loin ! Cela faisait fort longtemps que le personnage, complexe, ne laissait pas les fans du manga indifférents, mais ici, avec les révélations qui sont faites et au vu de son état d’esprit actuel, il est clair qu’il est devenu l’un des protagonistes les plus marquants de l’histoire.
- D’autres révélations sont faites sur le passé des Titans et sur une certaine famille qui tire les ficelles de tous ces événements.
- Le final où Reiner retrouve un Eren bien plus âgé et fort différent de celui que l’on connaissait.

Points Négatifs :
- Ils sont bien sympathiques tous les petits nouveaux, je ne le nie pas, mais ils marquent moins les esprits que les anciens protagonistes de la saga. D’un autre coté, c’est un peu difficile d’arriver après les autres, surtout après tant de volumes et, sur ce point, je trouve que certains sans sortent plus ou moins bien.
- Mouais, je trouve que Hajime Isayama a déjà été plus inspiré que cela, coté dessins, ce qui ne ravira pas les nombreux détracteurs de son style.
- Si la couverture a un sens, je ne suis pas vraiment fan de celle-ci.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...