lundi 1 août 2016

AJIN – TOME 1


AJIN – TOME 1         

Il y a 17 ans de cela, des Ajin furent découverts sur Terre. C'est lors d'une mission militaire en Afrique que des soldats américains sont tombés en face d'un de ces immortels à l'apparence humaine. Depuis, les autorités ont dénombré 46 Ajin dans le monde, dont 2 au Japon. Ces êtres auraient la capacité d'immobiliser leurs adversaires en criant, et toute personne capable d'en trouver un sera récompensée. Pour Kei, cela n'a pas trop de sens. Ce lycéen de 17 ans a d'excellentes notes et pense plus à l'avenir qu'à ce qu'il pense être une légende urbaine. Alors qu'il a l'esprit ailleurs, Kei sort des cours et traverse la route sans voir le camion qui arrive droit sur lui. Le lycéen est percuté de plein fouet sous le regard halluciné de ses camarades. Alors que le chauffeur descend de son véhicule, Kei se relève salement blessé, mais ses plaies se referment doucement. Un lycéen hurle qu'il s'agit d'un Ajin ! Pris de panique, Kei fuit. Que va-t-il se passer ? Est-il vraiment un Ajin ? A qui va-t-il bien pouvoir faire confiance ?


Ajin – Tome 1
Scénariste : Tsuina Miura
Dessinateur : Gamon Sakurai
Genre : Seinen
Type d'ouvrage : Fantastique, Etrange, Aventure, Action, Thriller Ero-guro, Seinen
Titre en vo : Ajin
Parution en vo : 07 mars 2013
Parution en vf : 08 juillet 2015
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Glénat
Nombre de pages : 192

Mon avis : Comme je le disais dans ma critique précédente, celle du premier volume de Assassination Classroom, les congés estivaux sont souvent propices à tout un tas de découvertes, ne serais-ce que parce que l’on dispose alors de bien plus de temps que le reste de l’année. Cependant, si je n’avais guère été enthousiasmé par les aventures du poulpe jaune, avec Ajin, c’est une toute autre histoire ! Pourtant, a la base, on pourrait critiquer le fait que, là aussi, tout cela possède un petit je ne sais quoi de déjà-vu, que ce n’est pas la première fois que l’on doit suivre les péripéties de un ou plusieurs gamins porteurs de lourds secrets ou de pouvoirs terrifiants, sauf que… Sauf que, avec Ajin, cela passe plutôt bien et on se rend rapidement compte, après une entrée en matière pour le moins brutale – bah, le héros se fait tuer avant de ressusciter sous nos yeux – ces premières pages sont celles d’un manga qui ne sera peut-être pas le truc du siècle, certes, mais qui possède néanmoins suffisamment de potentiel pour devenir quelque chose d’additif et, surtout, qui se démarquera de la moyenne du genre. Car d’entrée de jeu, tout un tas de questions se posent a la lecture de ce premier tome : que sont les Ajins, bien sur, quels sont les différents types car différents types il y a, quelles sont les expériences que font sur eux les divers gouvernements, pourquoi certains semblent travailler pour les autorités et, bien sur, qu’adviendra-t-il de notre héros, un Ajin, donc, et de son compagnon ?! Du coup, la lecture de ce premier tome devient très rapidement captivante, surtout que, coté dessins, c’est franchement pas mal pour ne pas dire excellent par moments – ah, les créatures, toutes plus spectaculaires les unes que les autres ! Alors certes, il faudra voir ce que donnera la suite mais bon, au moins, ici, j’ai envie de la découvrir cette suite et si elle est du même acabit que ce premier tome, il y a de fortes chances que je devienne un fan de ce Ajin !


Points Positifs :
- Au début, on se dit que tout cela ne brillera pas par son originalité, or, assez rapidement, il apparait que ces Ajins sont tellement mystérieux, qu’on se pose tellement de questions sur leurs origines, leurs pouvoirs, leurs différents clans que, au final, on est complètement captiver par la lecture et que l’on dévore tout cela d’une traite !
- J’adore les différentes apparences de ces Ajins : graphiquement, ils sont superbes et entre celui du héros et l’autre a tête de pyramide, force est de constater que ces singulières créatures ont de la gueule !
- Justement, coté dessins, c’est plutôt bon pour ne pas dire excellent par moments. En tous cas, bien plus que bien d’autres titres nippons.
- Pour un premier tome, il s’en est passé des choses et on a déjà fait connaissance avec tout un tas de protagonistes.  
- Une fort belle couverture.

Points Négatifs :
- La mort du personnage principal, qui lance l’intrigue du coup, survient peut-être un peu trop rapidement dans l’histoire ?
- Reconnaissons-le, la plupart des protagonistes sont un chouia stéréotypés, non ?!
- On se pose tellement de questions au sujet de ces Ajins, on échafaude moult hypothèses à leur sujet et, du coup, on craint un peu que les révélations à venir ne viennent refroidir notre enthousiasme ou que ce manga ne tombe dans de vulgaires affrontements entre créatures…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...