lundi 29 août 2016

HARRY POTTER ET LE PRINCE DE SANG-MÊLÉ


HARRY POTTER ET LE PRINCE DE SANG-MÊLÉ

Voldemort est de retour et exerce son pouvoir sur le monde entier. Sorciers comme Moldus sont maintenant en danger. Des Mangemorts apparaissent à Londres et provoquent l'effondrement du Millennium Bridge, tout en kidnappant au passage le fabricant de baguettes Ollivander. Durant l'été, Harry, qui vient de fêter son seizième anniversaire, rencontre Albus Dumbledore dans une gare. Le vieux directeur, avec l'aide d'Harry, veut essayer de convaincre un ancien professeur de l'école, Horace Slughorn de reprendre sa place à Poudlard. Slughorn accepte. Après cela, Harry se rend au Terrier, chez les Weasley et retrouve Ron et Hermione. Au même moment, Bellatrix Lestrange et sa sœur Narcissa Malefoy se rendent chez Severus Rogue. Narcissa avoue que Voldemort a confié à Drago une mission très importante et elle a peur qu'il échoue. Rogue jure qu'il protégera Drago au péril de sa vie en faisant un Serment Inviolable. Dans le monde de la magie, Harry, Ron et Hermione se rendent sur le Chemin de Traverse. Là, ils surprennent Drago Malefoy et sa mère se rendant à une espèce de cérémonie dans l'allée des Embrumes, ce qui intrigue fortement Harry.


Harry Potter et le Prince de sang-mêlé
Réalisation : David Yates
Scénario : Steven Kloves, adapté du roman homonyme de J. K. Rowling
Musique : Nicholas Hooper, John Williams
Production : Warner Bros et Heyday Films
Genre : Fantastique, Drame, Action
Titre en vo : Harry Potter and the Half-Blood Prince
Pays d'origine : Royaume-Uni, États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 15 juillet 2009
Durée : 154 mn

Casting :
Daniel Radcliffe : Harry Potter
Rupert Grint : Ron Weasley
Emma Watson : Hermione Granger
Michael Gambon : Albus Dumbledore
Maggie Smith : Minerva McGonagall
Alan Rickman : Severus Rogue
Warwick Davis : Filius Flitwick
Robbie Coltrane : Rubeus Hagrid
Jim Broadbent : Horace Slughorn
David Bradley : Argus Rusard
Gemma Jones : madame Pomfresh
Tom Felton : Drago Malefoy
Bonnie Wright : Ginny Weasley
Matthew David Lewis : Neville Londubat
Alfred Enoch : Dean Thomas
Devon Murray : Seamus Finnigan
William Melling : Nigel
Jessie Cave : Lavande Brown
Freddie Stroma : Cormac McLaggen
Georgina Leonidas : Katie Bell
Isabella Laughland : Leanne
Anna Shaffer : Romilda Vane
Evanna Lynch : Luna Loovegood
Robert Knox : Marcus Belby
Jamie Waylett : Vincent Crabbe
Josh Herdman : Gregory Goyle
Scarlett Byrne : Pansy Parkinson
Louis Cordice : Blaise Zabini
Ruby Evans : Flora Carrow, une jumelle
Amber Evans : Hestia Carrow, une jumelle
Mark Williams : Arthur Weasley
Julie Walters : Molly Weasley
James Phelps : Fred Weasley
Oliver Phelps : George Weasley
David Thewlis : Remus John Lupin
Natalia Tena : Nymphadora Tonks
Helena Bonham Carter : Bellatrix Lestrange
Helen McCrory : Narcissa Malefoy
Timothy Spall : Peter Pettigrow
Dave Legeno : Fenrir Greyback
Ralph Ineson : Amycus Carrow
Suzanne Toase : Alecto Carrow
Rod Hunt : Thorfinn Rowle
Jason Isaacs : Lucius Malefoy
Ralph Kings : Gibbon
Harry Stimpson : un mangemort
Steeve Thomsson : un mangemort
Hero Fiennes-Tiffin : Tom Elvis Jedusor / Voldemort enfant
Frank Dillane : Tom Elvis Jedusor / Voldemort adolescent
Ashley Whitehead : l'enfant à l'orphelinat
Tom Moorcroft : Regulus Black
Amelda Brown : madame Cole, la femme de l'orphelinat
Elarica Gallacher : la serveuse

Mon avis : Aussi incroyable que cela puisse paraitre, Harry Potter et le Prince de Sang-mêlé n’est que le second film de la saga que j’ai eu l’occasion de voir en entier, l’autre étant, bien entendu, Harry Potter à l’école des sorciers, premier volet de l’adaptation cinématographique de l’œuvre culte de J. K. Rowling et dont je vous ai parlé sur ce blog il y a de cela un peu plus d’un an environ. Une hérésie, peut-être, pour certains, que ce fait, pourtant, a bien y regarder, la chose n’est pas vraiment anormale a mes yeux vu que, depuis la sortie sur grand écran du tout premier film de Harry Potter, en 2001, je n’ai jamais été totalement emballé par l’univers des aventures de l’apprenti sorcier a la cicatrice… Alors certes, probablement suis-je passé, au fil de toute cette année, à coté de quelque chose d’énorme ? Franchement, je n’en doute pas, mais bon, comment dire… les histoires mettant en scène de jeunes héros et moi, ça n’a jamais été ma tasse de thé, alors, les mésaventures d’une bande de gamins dans une école de magie, bah, non, désolé. Pourtant, et comme je le disais lors de la critique du premier volet de la saga, tout n’est pas a jeter dans Harry Potter, loin de là, et je peux parfaitement comprendre que cette œuvre soit culte aux yeux de beaucoup ; disons juste que ce n’est pas pour moi, c’est tout… quoi que… ma foi, lorsque, hier soir, je me suis décidé a regarder ce Harry Potter et le Prince de Sang-mêlé, eh ben ma foi, une fois passé le choc initial – c’est-à-dire, le vieillissement des personnages car j’en était rester aux enfants du premier film – j’eu l’agréable surprise de me rendre compte que cet énième volet de la saga était bougrement plus intéressant, et franchement, de loin ! Sans nul doute en raison du fait que l’intrigue est désormais bien plus sombre que lors des débuts, que tout cela est davantage mature, plus abouti et que, oh agréable surprise, la fin est même sacrément tragique ! Bref, que nous sommes loin du sympathique film pour enfants que fut Harry Potter à l’école des sorciers… Alors certes, malgré cela, je ne suis pas encore totalement convaincu par la chose puisque, après tout, cela reste un truc avec des personnages trop jeunes a mon gout (ils ne sont certes plus des enfants mais des adolescents, ce qui ne change guère le problème), que les amourettes de ces derniers m’ont plus ennuyer qu’autre chose et que, comme en plus, j’ai louper une bonne partie de l’histoire, il m’a fallut un certain temps d’adaptation pour me remettre dans le bain… Mais bon, quoi qu’il en soit, même si Harry Potter n’est toujours pas ma tasse de thé et ne le sera sans nul doute jamais, ma foi, je commence à me dire qu’il serait dommage de passer a coté de cette œuvre et que, pourquoi pas, il serait temps, un jour, de découvrir cette œuvre dans son intégralité…


Points Positifs :
- Le coté bien plus sombre si on compare ce film aux débuts de la saga, ce qui, ma foi, est une fort bonne chose. Les personnages sont plus tourmentés, l’ambiance plus lourde et la mort finit même par frapper un des protagonistes parmi les plus importants. Ah, ça nous change du film pour enfants des débuts !
- Le fan retrouvera avec plaisir l’univers de J. K. Rowling, fort bien adapté, au demeurant, sur grand écran.
- Décors, effets spéciaux, costumes, ambiance sont une fois de plus au rendez vous pour faire de ce film un incontournable pour les fans de la saga voir même pour un public plus large ; il faut reconnaitre que tout cela n’est pas déplaisant finalement…
- Rogue, Drago, des personnages du coté obscur de la Force comme je les aime !
- Hermione et Ron, deux personnages plutôt sympathiques.

Points Négatifs :
- Malgré un coté bien plus sombre dans ce film, tout cela reste tout de même destiner a un public plus jeune et il faut reconnaitre que si l’on est totalement allergique a ce genre d’œuvres, alors, ce n’est pas évidant d’accrocher totalement.
- Les émois amoureux de nos adolescents m’auront laissé totalement froid, pour ne pas dire que tout cela m’aura considérablement ennuyé.
- Dans le même genre, qu’est ce qu’elle a l’air fade la copine de Harry…
- Ce n’est pas la faute de ce film si j’ai loupé quasiment tous ceux qui l’ont précédé, mais bon, du coup, force est de constater que Harry Potter est une œuvre qui se doit d’être vu dans son intégralité, sinon, on passe à coté de beaucoup de choses.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...