lundi 8 août 2016

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 126 – LE NIL DES PHARAONS


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 126 – LE NIL DES PHARAONS
Décembre 2011/Janvier 2012

Le Nil des Pharaons
Edito : Ce Nil qui fit et défit les Pharaons
Cadrage : Le Nil, la quête des origines
- Un fleuve au profil tourmenté
Interview « Le Nil et sa vallée ont structuré la pensée égyptienne » de Dominique Valbelle
I – Le Nil source de vie
- Le Nil dans la vallée
- Memphis, un défi colossal pour Pharaon
- Les forçats du fleuve
- Mort sur le Nil
- Du génie pour dompter le Nil
- Des navires démontables
II – Le Nil source du divin
- Une croisière de trois millénaires
Hymne au Nil. Extraits
- Aux sources de la pensée égyptienne
- Pharaon fils du Nil
- La crue, œuvre collective des dieux
- Thèbes, la faiseuse de rois
- Le sacré fait carrières
- Egyptiens en terre de Nubie
III – D’hier à aujourd’hui
- Quand les dieux déménagent
- Dépliant : Le Nil et ses monuments
Interview « Je ne crois pas a un conflit entre états, aujourd’hui, pour le contrôle de l’eau » de Frédéric Lasserre

Mon avis : Poursuivant sur ma lancée de la lecture, pendant mes congés estivaux, d’anciens numéros des Cahiers de Science & Vie, aujourd’hui, après les Croisades et la passion des mondes disparus, c’est au tour du Nil d’être mis a l’honneur. Un numéro qui ne m’avait guère intéressé lorsqu’il était paru, il y a quelques années, a l’époque où l’achat des Cahiers n’était pas forcément systématique, et ce, pour deux raisons : déjà, l’Egypte antique, je trouvais (trouve encore) que cela manque d’originalité, ensuite, bah, le Nil, comment dire… un peu bof. Pourtant, et la lecture de ce numéro me l’a entièrement confirmé, que ne m’étais-je tromper sur la valeur du contenu de ce dossier consacré aux liens indéfectibles entre le Nil et la civilisation égyptienne ! Car oui, si l’antiquité égyptienne est un sujet qui revient beaucoup trop souvent dans ce genre de magazines ou dans divers documentaires, quand on s’y intéresse un petit peu, quand on se donne la peine de passer outre ses a priori, on se rend compte que oui, il y a encore des choses a apprendre ; cela avait déjà été le cas avec le numéro de mars dernier, consacré a Toutankhamon, ce le fut aussi avec cet ancien numéro de fin 2011… Car oui, si le Nil fut (et est encore) nécessaire a l’éclosion de la civilisation égyptienne (un peu comme le Tigre et l’Euphrate en Mésopotamie), rarement un fleuve marqua autant la façon de pensée, la culture, les dieux de tout un peuple. Au Nil, les égyptiens devaient tout, y compris le premier d’entre eux, Pharaon, au Nil, fleuve déifié qui, au cours de l’importance ou non de ses crues, pouvait apporter la prospérité au royaume comme plonger ce dernier dans le chaos le plus total. Du coup, ce numéro qui ne payait absolument pas de mine et que l’on jugeait peu original s’avère être finalement bigrement instructif, surtout que, au fil des pages, on en apprend pas mal sur le Nil, bien sur, mais également sur l’histoire de l’Egypte antique, sans oublier, comme je l’ai dit précédemment, sur la façon dont le fleuve aura modelé cette civilisation. Bref, il est clair que comme le diraient certains, mieux vaut tard que jamais mais quoi qu’il en soit, ce numéro des Cahiers, franchement intéressant, est l’exemple parfait qu’avant de crier au manque d’originalité, mieux vaut juger par soit même… au risque de passer à coté d’une petite merveille…


Points Positifs :
- Vous croyez tout connaitre sur l’Egypte antique, vous vous dites que ce n’est pas avec ce numéro que vous apprendrez quelque chose de nouveau, eh ben, détrompez vous lourdement car oui, si on n’échappe pas bien entendu a quelques réédites, le dossier de ce numéro est non seulement instructif mais aussi captivant par moments.
- L’importance du Nil, de ses crues, dans le modelage de la pensée égyptienne et de leur civilisation ; mouais, j’aurais appris quelque chose.
- Certes, l’histoire de l’Egypte est aborder et oui, on a droit a quelques grands noms et autres monuments célèbres, mais, a chaque fois, en rapport avec le Nil.
- La partie sur la recherche des sources du Nil.
- L’histoire moderne du pays n’est pas oubliée.
- Sympa l’idée du dépliant.

Points Négatifs :
- Oui, il faut reconnaitre que l’Egypte antique, ce n’est pas le truc le plus original qui soit…
- La partie moderne est abordée, c’est une bonne chose, cependant, je n’aurai pas été contre quelques petites pages supplémentaires, histoire de mieux saisir les enjeux actuels.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...