mardi 16 août 2016

BORGEN – SAISON 2


BORGEN – SAISON 2

Lorsque Birgitte Nyborg, Première ministre depuis deux ans, rend visite à des soldats stationnés en Afghanistan, le camp est attaqué et plusieurs hommes perdent la vie. Il lui faut maintenant choisir : retirer les troupes ou lancer une contre-offensive. Katrine Fønsmark, devenue reporter à l’Ekspres, prend contact avec le père d’un des soldats tués pour écrire l’histoire de son fils. Kasper Juul partage son temps entre son rôle de « Spin Doctor » auprès de la Première ministre et sa relation avec sa nouvelle petite amie.


Borgen – Saison 2
Réalisation : Søren Kragh-Jacobsen, Rumle Hammerich, Annette K. Olesen, Mikkel Nøgaard
Scénario : Adam Price, Jeppe Gjervig Gram, Tobias Lindholm
Musique : Halfdan E.
Production : DR1
Genre : Politique
Titre en vo : Borgen – Season 2
Pays d’origine : Danemark
Chaîne d’origine : DR1
Diffusion d’origine : 25 septembre 2011 – 27 novembre 2010
Langue d'origine : danois
Nombre d’épisodes : 10 x 58 minutes

Casting :
Sidse Babett Knudsen : Birgitte Nyborg Christensen
Johan Philip Pilou Asbæk : Kasper Juul
Birgitte Hjort Sørensen : Katrine Fønsmark
Michael Birrkjaer : Phillip Christensen
Søren Malling : Torben Friis
Benedikte Hansen : Hanne Holm
Thomas Levin : Ulrik Mørch
Lars Knutzon : Bent Sejrø
Flemming Sørensen : Bjørn Marrot
Lars Brygmann : Troels Höxenhaven
Søren Spanning : Lars Hesselboe
Peter Mygind : Michael Laugesen
Dar Salim : Amir Diwan
Iben Dorner : Sanne
Hanne Hedelund : Jytte

Mon avis : Pour une série, aussi bonne soit-elle, il n’est jamais facile de confirmer lors d’une seconde saison, certes, ce n’est pas impossible mais tout à chacun doit avoir en mémoire un ou plusieurs exemples d’œuvres télévisuelles qui ont baissées en qualité dès leur seconde année. Pourtant, si cela est difficile, ce n’est pas, comme je l’ai dit, impossible et quand une série est excellente, quand une série est amenée à marquer, d’une manière ou d’une autre, son époque ou le genre abordé, alors, tout devient oh combien plus facile… alors bien sur, vous l’avez compris, Borgen fait parti de cette seconde catégorie car oui, oh combien oui, si la première saison avait placée la barre très haut, cette seconde aura confirmer tout le bien que l’on pouvait penser de cette série, et de belle manière d’ailleurs ! Ni meilleure, ni moins bonne, cette seconde saison de Borgen n’est, en quelque sorte, que la suite logique et attendue d’une œuvre qui flirtait allègrement avec la perfection dès ses premiers épisodes ; ainsi, si bien évidement, l’effet de surprise des débuts est passé et si cela fait belle lurette que l’on est familier avec les protagonistes, n’allez pas croire que les concepteurs de cette série vont nous faire tourner en rond. En effet, si Birgitte Nyborg est toujours Premier Ministre, si ses proches sont toujours les mêmes (en dehors de son mari puisqu’ils sont divorcés désormais), avec, en tête de liste, son Spin Doctor diablement efficace, Kasper Juul, si magouilles et alliances contre natures sont toujours de mises du coté du Château et si, bien évidement, du coté de la presse, on oscille toujours entre professionnalisme et presse a scandale, force est de constater que cette seconde saison, plutôt que de nous refaire une réédite de la première nous permet de mieux approfondir les choses. Ainsi, de la guerre en Afghanistan au système de santé danois en passant par la résolution d’un conflit africain, la question du droit a la vie privée, les nominations pour le Conseil de l’Europe ou les ambitions personnelles de tout ces hommes et femmes politiques, Borgen Saison 2 va encore plus loin dans la description oh combien pertinente et exacte de ce qu’est le monde politico-médiatique – car oui, ces derniers ne sont jamais bien loin… Passionnants, captivants même par moments, ces dix nouveaux épisodes entraineront les fans de la première heure dans une nouvelle plongée exaltante dans les méandres de la politique danoise et ce, bien entendu, sans oublier que, que l’on soit femme ou homme politique, la vie privée n’est jamais bien loin… bref, une réussite, incontestablement !


Points Positifs :
- La première saison de Borgen vous avait plu, alors, n’hésitez pas une seule seconde car cette suite est tout aussi bonne et l’on retrouve avec grand plaisir tout ce qui avait fait l’intérêt de cette série, c’est-à-dire, la crédibilité du monde politique tel qu’il nous est présenté, ses alliances contre natures, ses trahisons, ses compromis, ses liens avec les médias, etc.
- Des thématiques fortes sont abordées dans cette seconde saison comme la guerre, le droit a la vie privée, mais aussi, de manière plus insidieuse, sur la façon dont les politiciens, face a la réalité des faits, peuvent être amenés à renier leurs principes.
- Si Birgitte Nyborg est Premier Ministre du Danemark, elle est aussi une mère qui commet des erreurs et une ex-épouse franchement désespérée ; bref, l’alternance entre vie professionnelle et vie privée est toujours aussi passionnante.
- Autre personnage majeur de cette série, Kasper Juul, le Spin Doctor : personnage fascinant de par son travail et qui prend de plus en plus d’importance au vue de son passé torturé, ce qui ne facilite pas ses relations avec la journaliste Katrine Fønsmark…
- Comme je l’avais déjà souligné lors de la critique de la première saison, l’intégralité du casting est tout bonnement excellent ; mine de rien, ils possèdent de sacrés bon acteurs au Danemark !
- Si vous êtes passionné de politique, alors, Borgen est fait pour vous !

Points Négatifs :
- Comme je l’avais déjà dit, Borgen n’est pas une série grand public et reste peu accessible pour bon nombre de personnes. Dommage, il suffirait de s’accrocher un peu pour apprécier cette œuvre, mais bon…
- Un chouia de réédites tout de même : c’est fou le nombre de complots que notre brave Birgitte doit se coltiner depuis qu’elle est Premier Ministre ?!
- Le générique, je ne suis pas fan…

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...