mardi 2 août 2016

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 123 – LES CROISADES, L’ORIENT FACE À L’OCCIDENT


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 123 – LES CROISADES, L’ORIENT FACE À L’OCCIDENT
Juin/Juillet 2011

Les Croisades, l’Orient face a l’Occident
Edito : Face à face
Cadrage : De la guerre sainte et du jihâd
Interview « Il ne faut pas juger les actes commis aux XIème et XIIème siècles avec la mentalité du XXIème siècle » de Michel Balard
I – A l’aube des Croisades
- L’Europe avance à marche forcée
- L’Orient, terre de divisions
- Jérusalem, ville de pierres et de rêves
- Constantinople, l’appel à Rome
II – Le choc des armes
- Combattre derrière le Christ
- Les Croisades, épopée latine en Orient
- Au royaume latin du Levant
- Des moines en ordre de combat
- Les bastions de la défense franque
- Sabres au clair
- Reconquista, l’autre Croisade
III – La rencontre des cultures
- Regards croisés
- Les croisés en pays de connaissances
- L’Europe à l’école des Arabes
- Les sciences arabes illuminent l’Occident
Interview « La référence aux Croisades se nourrit de l’impérialisme actuel de l’Occident » de Henry Laurens

Mon avis : Il m’aura fallut cinq ans, cinq longues années pour finalement me procurer puis lire ce numéro des Cahiers de Science & Vie consacrée aux Croisades ; la chose, en toute sincérité, peut paraitre étonnante et avec du recul, je me demande encore pourquoi je ne me l’étais pas acheter en juin 2011 ? Mais bon, comme il est coutume de dire : mieux vaut tard que jamais et donc, justement, j’aurai profité de mes congés estivaux pour, enfin, rattraper mon énorme retard ! Et sur ce coup, force est de constater que cette longue attente fut presque impardonnable tant ce numéro des Cahiers est bon, que dis-je, est excellent ! Car bon, comment dire… les Croisades, a priori, on pourrait se dire que c’est du vu et du revu, qu’il n’y a plus grand-chose a en dire, que l’on connait tout cela par cœur, bref, que pour ce qui est de l’originalité, on repassera… Or, a la lecture de ce numéro des Cahiers, il apparait clairement qu’il n’en est rien, et ce, pour deux raisons : premièrement, pour la simple et bonne raison que dans celui-ci, on retrouve une fort instructive compilation de tous les éléments liés de prêt ou de loin aux Croisades, y compris les causes et les conséquences mais également le contexte de l’époque. Ensuite, tout bonnement parce que même lorsque l’on croit tout savoir, ou presque, sur un sujet, eh ben, on se rend compte qu’il y a toujours une foule de détails à apprendre, et Dieu (c’est le terme) sait que c’est le cas dans cette revue. Du coup, ce vieux numéro des Cahiers de Science & Vie apparait nettement comme un indispensable pour tous ceux et celles qui souhaiteraient en connaitre davantage sur cette époque troublée, mais aussi, et c’est probablement le plus important, apprendre une bonne fois pour toutes ce qui se cache derrière cette appellation si utilisée de nos jours, ces fameuses Croisades, car il se pourrait bien que certains aient quelques surprises… Alors, si jamais vous n’avez jamais eu l’occasion de lire ce numéro des Cahiers, faites comme moi, procurez le vous, vous ne le regretterez nullement, bien au contraire !


Points Positifs :
- Vous voulez tout savoir sur les Croisades ou, tout simplement, parfaite vos connaissances sur cette époque, alors, ce numéro des Cahiers est fait pour vous tant il est complet pour ne pas dire captivant par moments.
- Une excellente chronologie des événements, des différentes Croisades, des lieux, des hommes, des enjeux, des causes et des conséquences, avec, petite cerise sur le gâteau, tout un tas de petits détails moins connus mais fortement appréciables.
- Contrairement a ce que des générations d’historiens ou de professeurs marxistes ont put prétendre dans notre pays, Dieu fut bel et bien au cœur des préoccupations des Croisés. Il est bon de rappeler quelques vérités…
- Une bonne explication du pourquoi du comment de l’utilisation exagérée du terme Croisade de nos jours.
- La traditionnelle qualité des Cahiers, une fois de plus au rendez vous, et ce, dans un dossier long et complet – ce qui est moins le cas dans la version moderne de la revue.
- Même la couverture est réussie !

Points Négatifs :
- Les huit Croisades auraient méritées, sans nul doute, d’être davantage développées : a chaque fois une page, au mieux une et demi, c’est peu a mes yeux, surtout au vu des événements qui s’y sont déroulés a chaque fois.
- Certes, avec les Croisades, l’Occident a bien profiter des sciences arabes, cependant, il est bon de rappeler que ces derniers avaient, eux aussi, énormément profiter de l’héritage grec, surtout par le biais de l’Empire Byzantin et de certains pays conquis au fil des siècles.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...