vendredi 16 décembre 2016

THE IMMIGRANT


THE IMMIGRANT

Arrivée en 1920 de Katowice, en Pologne, avec sa sœur malade, Ewa veut partager le rêve américain. À l'arrivée à New York sa sœur est placée en quarantaine à Ellis Island car elle est atteinte de tuberculose. Ewa ne pense qu'à aller la rechercher. Pour réunir l'argent nécessaire, elle accepte de travailler pour un homme, Bruno, qui semble disposé à l'aider alors qu'il a tout manigancé après avoir repéré sa beauté, elle ne réalise que peu à peu que sous couvert d'une minable troupe de cabaret, Bruno est un proxénète qui va la faire travailler tout en tombant amoureux d'elle.


The Immigrant
Réalisation : James Gray
Scénario : James Gray et Ric Menello
Musique : Chris Spelman
Production : Worldview Entertainment, Kingsgate Films, Keep Your Head Productions
Genre : Drame
Titre en vo : The Immigrant
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais, polonais
Date de sortie : 27 novembre 2013
Durée : 117 mn

Casting :
Marion Cotillard : Ewa Cybulska
Joaquin Phoenix : Bruno Weiss
Jeremy Renner : Orlando le Magicien
Dagmara Dominczyk : Belva
Angela Sarafyan : Magda Cybulska
Antoni Corone : Thomas MacNally
Jicky Schnee : Clara
Maja Wampuszyc : Tante Edyta
Ilia Volok : Voytek
Dylan Hartigan : Roger
DeeDee Luxe : Bandits Roost Tart
Gabriel Rush : Livreur
Kevin Cannon : Missionnaire

Mon avis : Il arrive souvent que les films plutôt méconnus s’avèrent être de bonnes surprises et, dans le cas qui nous préoccupe aujourd’hui, je veux bien évidement parler de The Immigrant, force est de constater que si ce fut par le plus grand des hasards que j’ai vu ce long métrage dont je n’avais jamais entendu parler (encore une fois, grand merci a Arte), au final, il s’est avéré que j’ai passer un fort bon moment devant ma télé. Pourtant, on ne peut pas vraiment dire que The Immigrant a eu de bonnes critiques, particulièrement de la part des spectateurs, ce fameux grand public qui préfère mille fois des films a grand spectacle ou d’une bêtise indicible. La faute probablement a la présence de Marion Cotillard, actrice française qui, comme chacun sait, poursuit tranquillement sa petite carrière outre-Atlantique, ce qui, visiblement, doit en faire rager plus d’un – il faut dire que les français ont ce défaut terrible de toujours s’en prendre a leurs compatriotes qui réussissent, probablement le syndrome Poulidor, tare qui fait rire cinq minutes mais qui, au bout d’un moment, agace fortement… Car bon, comment dire, sans être un grand fan de Marion Cotillard, loin de là, a un moment donné, quand je lis dans des critiques que certains la trouvent fade, qu’elle coule le film, je me demande si ces mêmes individus ont toute leur tête !? Alors je sais, les gouts et les couleurs ne se discutent pas il parait, mais bon, quand un autre hurle au loup parce que l’actrice parle par moments en… polonais (pour rappel, elle joue le rôle d’une jeune polonaise qui a immigrée aux Etats-Unis avec sa sœur), je suis désolé de le dire mais là, on atteint le top de la connerie ! Oui, Marion Cotillard est excellente dans The Immigrant et non, elle n’en fait pas des tonnes et n’est absolument pas fade, bien au contraire, quand a Joaquin Phoenix, que d’autres aussi on critiquer, eh ben ma foi, lui aussi livre une fort belle performance d’acteur. Ajoutons a cela des décors réussis, une photographie sans le moindre défaut et une intrigue qui tient la route et il me semble évidant que The Immigrant est un bon film, un sacré bon petit film même ! Alors certes, on pourrait le critiquer, a raison, pour quelques petits défauts bien réels, eux, comme un certain manque d’originalité par moments – triangle amoureux, la jeune fille innocente qui tombe sous l’emprise d’un salaud mais qui finira par l’aimer – mais en dehors de cela, franchement, il n’y a rien à redire… Alors, que vous n’aimiez pas The Immigrant pour une affaire de gouts personnels, c’est une chose, mais pour des raisons ridicules, c’en est une autre, et ce, surtout quand on compare ce film a d’autres, largement inférieurs mais tellement portés aux nues…


Points Positifs :
- Indéniablement, la performance d’acteurs de Marion Cotillard et de Joaquin Phoenix, d’un très haut niveau.
- Certes, le truc du triangle amoureux, c’est archi-connu et lassant à force, cependant, si l’on prend la peine de bien regarder ce film et de le comprendre, il apparait que Jeremy Renner n’est pas si pur qu’on pourrait le penser de prime abord. Quand a Joaquin Phoenix, certes, c’est un salaud, mais au moins, son amour est réel.
- Une intrigue qui sent le déjà-vu mais qui n’en reste pas moins réussie et captivante.
- Décors, photographie, musique, mise en scène, il n’y a rien à redire, c’est du tout bon !

Points Négatifs :
- Il est évidant qu’il y a tout de même un sacré manque d’originalité par moments. Ainsi, les triangles amoureux, c’est vieux comme le monde, de même, la jeune fille innocente qui tombe dans les griffes d’un salaud, on connait. Mais n’oublions pas tous les sacrifices que la jeune fille pure fera pour sauver sa sœur…
- La relation entre les prostituées n’est pas trop développée finalement ; parfois, il suffit d’ajouter dix minutes de plus a un film et cela change tout !

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...