mardi 6 décembre 2016

L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 20


L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 20

Dans un monde ravagé par des titans mangeurs d’homme depuis plus d’un siècle, les rares survivants de l’Humanité n’ont d’autre choix pour survivre que de se barricader dans une cité-forteresse. Le jeune Eren, témoin de la mort de sa mère dévorée par un titan, n’a qu’un rêve : entrer dans le corps d’élite chargé de découvrir l’origine des titans, et les annihiler jusqu’au dernier… Bien décidé à découvrir le secret sommeillant dans le sous-sol de la maison Jäger, le Bataillon d’exploration doit avant tout reprendre le mur Maria, et livre pour cela une lutte acharnée contre Reiner, Bertolt et le Titan bestial. Eren et les siens parviendront-ils à vaincre cet infernal trio pour enfin accéder à de nouvelles révélations ?!


L’attaque des Titans – Tome 20
Scénariste : Hajime Isayama
Dessinateur : Hajime Isayama
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Action, Dark Fantasy, Dystopie, Horreur, Tragédie
Titre en vo : Shingeki no Kyojin vol. 20
Parution en vo : 09 août 2016
Parution en vf : 30 novembre 2016
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Pika Édition
Nombre de pages : 192

Mon avis : Débuté dans le tome précédent, dont je vous ai parlé en aout dernier, le formidable affrontement entre, d’un coté, le Bataillon d’exploration, et de l’autre, le Titan bestial (alias le père d’Eren), Reiner et Bertolt se poursuit dans ce vingtième volume d’une saga qui, malgré sa durée qui commence à devenir conséquente, n’en reste pas moins toujours aussi captivante. Il faut dire que plus les tomes défilent et plus on a hâte de connaitre le fin mot de l’histoire, qui, en toute logique, devrait être proche, mais avant d’en arriver là et découvrir enfin la vérité sur l’origine des Titans, ne boudons pas notre plaisir avec ce tome qui, une fois de plus, est à la hauteur de nos espérances. Oh certes, le premier chapitre de celui-ci peut sembler s’étirer un petit peu en longueur et nous faire craindre un affrontement interminable entre nos héros et le Titan Colossal, mais fort heureusement, il n’en est rien car arrivé sensiblement au tiers de ce vingtième volume, Hajime Isayama s’intéresse au sort du Major Erwin et des rares survivants du Bataillon d’exploration : pris en tenailles par le Titan bestial d’un coté et la menace représentée par le Colossal de l’autre, Erwin et les siens, afin de donner une chance a Livaï de terrasser de terrasser le père d’Eren, décident se ce sacrifier dans une charge pour le moins héroïque et spectaculaire. Bien évidement, la mort est au rendez vous pour l’un des protagonistes majeurs du manga, le fameux et charismatique Major Erwin et, ma foi, cette disparition marque les esprits… mais a peine avons-nous le temps de pleurer ce dernier que tout s’emballe, que d’autres protagonistes perdent la vie dans ce formidable jeu de massacre, y compris, certains pour le moins inattendus. Et tandis que Livaï massacre littéralement le Titan bestial mais ne réussit pas à lui porter le coup de grâce, les dernières pages s’achèvent sur les morts apparentes de Reiner, Bertolt et… Armin ! Bien évidement, un retournement de situation est toujours possible pour certains de ces derniers mais qu’est ce que ce tome aura marqué les esprits, ne serais-ce que pour ce petit jeu de massacre de l’auteur ; ah, que ce sera dur de patienter jusqu’à la suite !


Points Positifs :
- Cela faisait belle lurette qu’il n’y avait pas de morts véritablement marquantes dans L’attaque des Titans, eh bien, dans ce vingtième tome, force est de constater que l’on est plus que servis, et pas qu’un peu ! Certes, on peut avoir des doutes quand au sort de certains, principalement Reiner et Bertolt qui semblent increvables, mais pour Erwin, c’est évidant qu’il est mort, quant a Armin, je ne vois pas comment il aurait put survivre…
- L’attaque suicide du Bataillon d’exploration marque franchement les esprits ! Parce qu’ils y passent tous, ou presque, pour le coté spectaculaire de la chose, et puis, pour la belle fin de l’un des personnages majeurs de la série, le Major Erwin.
- L’affrontement entre Livaï et le Titan bestial, ou, plutôt, le massacre en règle du second par le premier. Dommage que notre caporal préféré n’a pas réussi à porter le coup de grâce, mais quelle classe tout de même !
- Hajime Isayama ne sera jamais un grand dessinateur, la chose est évidente depuis longtemps, mais par moments, il livre des planches franchement réussies, quand aux scènes d’actions, c’est un régal !

Points Négatifs :
- Reiner et Bertolt ont été tellement de fois à deux doigts de se faire tuer (surtout le premier) qu’au bout d’un moment, on n’y croit plus. Certes, je peux me tromper et il faudra patienter jusqu’au prochain tome pour en avoir le cœur net, mais bon…
- Hajime Isayama alterne entre des planches fort réussies et d’autres qui ne le sont pas du tout. Dommage que cette inconstance nuise par moments a la qualité générale de l’œuvre, même s’il faut reconnaitre que nous sommes a mille lieux des débuts de la série où, coté dessins, ce n’était pas vraiment ça.
- Encore une couverture un peu bof. L’attaque des Titans, un manga génial mais avec des couvertures moches !

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...