dimanche 25 décembre 2016

A SECOND CHANCE


A SECOND CHANCE

Andreas semble mener une vie tout ce qu’il y a de plus équilibré : une belle carrière d’inspecteur toute tracée, sa femme, Anna, et leur nouveau-né, Alexander, qu’ils aiment profondément. Un jour, lorsqu’ils reçoivent un appel pour signaler des comportements instables, Andreas et son collègue se rendent chez un couple de drogués, avec leur enfant. Cette rencontre va foncièrement bouleverser la vie d’Andreas, qui ne peut s’empêcher de penser à son propre enfant…


A Second Chance
Réalisation : Susanne Bier
Scénario : Anders Thomas Jensen
Musique : Johan Söderqvist
Production : Zentropa et Film i Väst
Genre : Drame
Titre en vo : En chance til
Pays d'origine : Danemark, Suède
Langue d'origine : danois
Date de sortie : 15 janvier 2015
Durée : 102 mn

Casting :
Nikolaj Coster-Waldau : Andreas
Maria Bonnevie : Anna
Ulrich Thomsen : Simon
Nikolaj Lie Kaas : Tristan
Lykke May Andersen : Sanne
Frederik Meldal Norgaard : le voiturier de l'aire de jeux
Nastja Arcel : le policier
Mille Lehfeldt : la danseuse irlandaise
Thomas Bo Larsen : Klaus
Peter Haber : Gustav
Ewa Fröling : la fille au club

Mon avis : Il est évidant qu’un film comme A Second Chance peut apparaitre comme étant un choix singulier pour un jour de Noël, mais bon, encore barbouiller des excès culinaires de la veille et attirer par une bande annonce pour le moins alléchante, je me suis dit que le jeu en valait la chandelle. Et puis, un film danois, vu mon amour pour se pays, cela a toujours de quoi éveiller ma curiosité, surtout qu’en plus, l’acteur principal n’était qu’un certain Nikolaj Coster-Waldau, le fameux Jaime Lannister de Game of Thrones. D’ailleurs, sur ce point, ce fut plutôt amusant de le voir ici dans un rôle bien plus posé que celui qui a fait sa renommée : père de famille tranquille, policier, cela nous change du régicide incestueux auquel il nous a habitués. Et justement, puisque j’en suis à parler de Nikolaj Coster-Waldau, force est de constater que l’acteur est plutôt bon dans A Second Chance, faisant preuve d’une certaine sensibilité dans un rôle ma foi, assez difficile. Difficile parce qu’il faut bien le reconnaitre, le postulat de départ de ce film n’est pas évidant : imaginiez donc un homme qui connait un drame terrible, celui de la perte de son fils, un nourrisson, et qui, dans un moment de désespoir total, change le corps de celui-ci avait un bébé bien portant, enfin, en vie serait plus précis vu l’état où se trouve ce pauvre enfant complètement laissé a l’abandon par un couple de junkies. L’acte en lui-même est répréhensible, certes, cependant, et c’est là que le film devient intéressant, compréhensible malgré l’horreur de la chose : le héros est certes dévasté par la perte de son enfant mais en enlevant le bébé a un couple de drogués, il espère ainsi donner une chance a ce dernier, tout en maintenant un semblant de cohésion familiale. Bien évidement, les choses ne vont pas bien tournées et d’ailleurs, c’était impossible vu l’acte commis, cependant, là où A Second Chance devient encore plus intéressant (si, si), c’est que dans le dernier tiers du film, nos certitudes sont complètement chamboulés, les rôles inversés (je n’en dis pas plus) et notre brave Nikolaj Coster-Waldau ne peut que tomber de bien haut ! Bref, vous l’avez compris, j’ai été plutôt conquis par le synopsis de A Second Chance, dommage tout de même que ce film n’ai pas été un poil plus long, je pense qu’il y avait des choses à dire lors de certaines scènes, particulièrement lors des confrontations entre le héros et la mère biologique de l’enfant enlevé. Quoi qu’il en soit, ne serais-ce que pour sa thématique assez forte et pour les sentiments que l’on peut ressentir lors de son visionnage, ce film mérite largement le détour… même un jour de Noël !


Points Positifs :
- Le fait que l’on soit complètement happé par les événements et que, malgré certains actes plutôt répréhensibles, on comprenne, en quelque sorte, les agissements du héros. Non pas qu’on les excuse mais on les comprend, surtout au vu de la situation oh combien dramatique.
- La révélation finale nous laisse tout simplement bouche bée ! Il faut dire que je ne m’attendais pas a ce que, en fait, les raisons de la mort du fils du héros soit… je n’en dis pas plus. En tous cas, cela remet tout en question, y compris et surtout, le rôle des deux mères.
- Nikolaj Coster-Waldau est plutôt touchant dans un rôle à mille lieux de celui que connait le grand public, quand au reste du casting, composé d’acteurs et d’actrices connus au Danemark, disons qu’il est bon.

Points Négatifs :
- Dommage que le film ne soit pas un peu plus long car je pense que certaines scènes auraient méritées être davantage développées, particulièrement celles où le héros est opposé a la mère de l’enfant.
- Le collègue du héros est un peu trop stéréotypé, vous ne trouvez pas ?
- Un peu facile le happy-end, non ? Mais bon, ce n’est pas très gênant…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...