lundi 6 mars 2017

SUPER SIZE ME


SUPER SIZE ME

Plus d'un tiers des enfants et des adolescents américains ont un problème de poids. Deux adultes sur trois aux États-Unis d'Amérique sont atteints de surcharge pondérale ou d'obésité. Comment les États-Unis sont-ils devenus aussi gros ? Les chaînes de restauration rapide sont souvent montrées du doigt mais plusieurs procès qui leur ont été intentés par des clients devenus obèses ont été perdus faute de preuves. Morgan Spurlock veut en savoir plus sur le rôle effectif de ce type d'alimentation et sur l'impact de la malbouffe sur la santé. Pour mener son enquête, il traverse les États-Unis et interroge des spécialistes dans plus de vingt villes, de New York à Houston. Il parle ainsi à un ancien secrétaire à la Santé des États-Unis, des professeurs de gym, des cuisiniers de cantines scolaires, des publicitaires, des avocats et des législateurs, qui lui confient le résultat de leurs recherches, leurs sentiments, leurs craintes et leurs doutes. Pendant son enquête, Morgan Spurlock décide de mener sur lui-même une expérience : sous la surveillance attentive de trois médecins et d'une nutritionniste, il s'oblige à ne manger que chez McDonald's pendant un mois. Il s'impose également les 5 règles suivantes : manger ses 3 repas quotidiens chez McDonald's, essayer chaque plat de chez McDonald's au moins une fois, manger que les aliments figurant sur le menu, prendre l'option Super Size (taille maximum) chaque fois qu'on la lui propose, pratiquer la marche comme un américain typique, soit près de 5 000 pas par jour.


Super Size Me
Réalisation : Morgan Spurlock
Narrateur : Morgan Spurlock
Production : Diaphana Films, Samuel Goldwyn Films et Roadside Attractions
Genre : Documentaire
Titre en vo : Super Size Me
Pays d’origine : États-Unis
Chaîne d’origine : Cinéma
Diffusion d’origine : 7 mai 2004
Langue d'origine : Anglais
Nombre d’épisodes : 98 min

Mon avis : Ces deux dernières décennies, on nous bassine sans arrêt dans les médias avec la malbouffe, les dangers des fast-foods, et ce, tout en nous vantant les plats préparés maisons tandis que fleurissent bon nombre d’émissions de cuisine sur le petit écran. Or, il suffit d’avoir un certain âge pour pouvoir constater que, il n’y a pas si longtemps encore, les personnes en surpoids, dans notre pays, étaient bien moins nombreuses – même qu’a l’époque, on disait gros ou grosse. Mais si le politiquement correct est depuis passé par là, force est de constater que nos dirigeants n’ont rien fait pour contrer ce véritable fléau qu’est la lutte contre l’obésité ; il faut dire aussi que les lobbys sont fort puissants… Et si j’affirme sans sourciller que nos hommes et femmes politiques ne font rien, en dehors de nous bassiner avec le fameux slogan « cinq fruits et légumes par jour », c’est qu’un film comme Super Size Me qui a fait une très mauvaise publicité a McDo lors de sa sortie, est vieux, mine de rien, de presque 13 ans. Les conséquences ? Ma foi, une certaine prise de conscience et puis c’est tout, le problème de l’obésité n’ayant cessé de s’aggraver ces dernières années, que cela soit aux Etats-Unis, bien sur, où il est plus ancien, mais aussi en France, sans nul doute l’un des pays les plus accueillants pour McDo… Pourtant, dans Super Size Me, tout est clair, tout est limpide, tous est évidant : oui, les fast-foods sont néfastes et oui, à terme, le surpoids entrainera plus de décès que le tabac, pourtant, rien n’a changer, ou presque, les têtes pensantes de McDo se permettant le luxe de se moquer gentiment du monde en nous proposant des salades et en nous donnant des conseils de diététique, tout cela, bien entendu, sous la complicité de nos politiques… Mais bon, d’un autre coté, personne ne nous oblige a aller chez McDo et pour ceux qui prétendront, un jour, qu’ils ne savaient pas, eh bien, regarder donc ce documentaire oh combien instructif…


Points Positifs :
- Un documentaire fort instructif sur les dangers des fast-foods, de la malbouffe et sur la puissance des lobbys de l’alimentaire qui font un peu, du coup, ce qu’ils veulent. Le résultat ? Un véritable scandale sanitaire qui ne semble pas émouvoir la plupart de nos politiques.
- Si l’idée de départ peu sembler farfelue – manger uniquement chez McDo pendant un mois – force est de constater que certains n’en sont pas loin et, accessoirement, pas seulement pendant un mois mais pendant des années. Du coup, les résultats médicaux sont on ne peut plus pertinents quand aux dangers des fast-foods.
- Morgan Spurlock va très loin dans sa démarche et il est impressionnant, par moments, de le voir sombrer petit à petit.
- Mine de rien, Super Size Me donne à réfléchir quand a l’alimentation en règle générale…

Points Négatifs :
- J’aurai préféré davantage d’interviews et moins de passages de Morgan Spurlock chez ses divers médecins, nutritionnistes, etc.
- La version française est un peu mal faite – je n’ai jamais été fan de ces reportages doublés et qui conservent les voix originales.
- Le sentiment que, malheureusement, rien ne changera, bien au contraire…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...