mercredi 1 mars 2017

RENDEZ-VOUS AVEC LA M.O.R.T.


RENDEZ-VOUS AVEC LA M.O.R.T.

Une redoutable et mystérieuse organisation, la M.O.R.T., multiplie crimes et exactions en tous genres dans la ville de Titan. Pire encore, vous venez d'être informé que son chef, le cruel Titanic Cyborg, a dressé un plan pour devenir le maître de la Terre. Une réunion à laquelle participeront tous les agents de la M.O.R.T. doit mettre au point les derniers détails de cette monstrueuse entreprise. VOUS êtes le Justicier, un habitant de Titan à l'apparence banale dans la vie quotidienne, mais un héros doué de Superpouvoirs lorsque le devoir vous appelle. Vous seul pouvez connaître la date, l'heure et le lieu de cette lugubre réunion. Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Alors, bonne chance…


Rendez-vous avec la M.O.R.T.
Série : Défis Fantastiques n°17
Auteur : Steve Jackson
Illustration de la couverture : Brian Bolland
Illustrations intérieures : Declan Considine
Titre original : Appointment with F.E.A.R.
Traduction : Arnaud Dupin de Beyssat
Année de l’édition Anglaise : 1985
Sortie de l'édition Française : mai 1986
Edition Française : Editions Gallimard (Folio Junior)
Nombre de paragraphes : 440

Mon avis : Cofondateur des Défis Fantastiques avec Ian Livingstone, Steve Jackson s’était très rapidement démarqué par son anticonformisme vis-à-vis de la thématique habituelle des Livres dont vous êtes le héros, ainsi, entre une quadrilogie somptueuse que fut Sorcellerie, mais aussi, des titres comme La Galaxie tragique qui lorgnait du coté de Star Trek et pour le cultissime Manoir de l’Enfer, l’auteur ne se limita jamais a la simple Heroic Fantasy, bien au contraire. Et justement, l’un de ses meilleurs exemples, en tous cas, peut-être le plus osé fut ce Rendez-vous avec la M.O.R.T., livre jeu fortement inspiré des… comics books de super-héros ! Eh oui, ici, nous n’interprétons pas un traditionnel aventurier armé d’une épée qui s’en va occire un méchant sorcier mais un super-héros, un vrai de vrai, avec son costume et sa cape. Un sacré changement, donc, plutôt original et bienvenu surtout que, histoire d’en rajouter une couche, si les illustrations de Declan Considine se sont pas éblouissantes, elles collent assez bien a l’ambiance des comics – d’ailleurs, la plupart du temps, elles sont présentées comme des cases, ce qui renforce le sentiment de se trouver dans un comics. L’idée de Steve Jackson, bien entendu, est certes audacieuse mais assez réussie, surtout qu’on a droit a toute la panoplie du genre avec, bien entendu, le costume, l’identité secrète a préservée, les pouvoirs a choisir, des adversaires tous plus ridicules les uns que les autres et, petite cerise sur le gâteau, un patron irascible qui nous renvoi a celui de Peter Parker dans Spider-Man. Hélas, toutes les meilleures idées au monde ne suffisent pas et même si par le choix du pouvoir de départ, on dispose en fait de quatre aventures en une, assez différentes d’ailleurs, ce livre jeu pèche énormément de par son extrême difficulté, car oui, vous l’avez compris, c’est un one-true-path, ou plutôt, quatre one-true-path, qui plus est, assez court dans l’ensemble puisque, malgré les 440 paragraphes, il y a quatre aventures a caser… Mais bon, même s’il est loin d’être parfait, Rendez-vous avec la M.O.R.T. mérite le détour, ne serais-ce que pour son originalité, et si en plus vous êtes amateurs de comics et d’énigmes, alors, nul doute que vous passerez un fort bon moment !


Points Positifs :
- Sans nul doute l’un des Défis Fantastiques les plus originaux de la série ! Il faut dire qu’interpréter un super-héros dans un LDVELH, c’est une chose peu commune.
- Steve Jackson ne fait pas les choses à moitié et nous abreuve avec tous les poncifs du genre : costumes, capes, identité secrète, superpouvoirs, méchants a priori ridicules mais qui ne dénotent pas avec ceux des comics (surtout ceux de l’époque), difficultés a gérée la vie quotidienne pour notre héros, etc.
- Si les illustrations ne sont pas extraordinaires en soit, force est de constater que la manière dont elles sont présentées, comme des planches de BD, renforce l’impression que l’on lit un véritable comic book !
- On a le choix entre quatre superpouvoirs, ce qui donne, au final, quatre aventures différentes.

Points Négatifs :
- Malheureusement, Rendez-vous avec la M.O.R.T. est un one-true-path a l’extrême difficulté, ou plutôt, quatre one-true-path puisqu’il y a en fait quatre histoires. Pour la petite histoire, je n’ai jamais arrivé à en venir à bout…
- Quatre histoires pour 440 paragraphes, vous l’avez compris, les différentes aventures sont en fait assez courtes.
- Le découpage des illustrations en forme de planches de comics est sympa mais Declan Considine n’est pas un dessinateur extraordinaire.
- Si vous êtes allergiques aux super-héros, passez votre chemin sans vous attardez, ce livre jeu n’est pas fait pour vous.
- Les noms, ce n’est pas du tout ça mine de rien : entre le Justicier et Titanic Cyborg, tout cela ne vole pas bien haut…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...