samedi 24 septembre 2016

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 164 – LES SECRETS DES CATHÉDRALES


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 164 – LES SECRETS DES CATHÉDRALES
Septembre/Octobre 2016

Au sommaire :
Edito : Un monument de mystères
Actualités
En bref
- Le curieux « Stonehenge » allemand
- Le secret de l’anatomie des castrats
- Le Pirée sauvé des eaux
- Mosaïques Bibliques
- De la mobilité réelle du chevalier en armure
Découverte
- Un trésor anatomique retrouvé
En question
- Casse-tête autour d’une pyramide
Patrimoine
- Dans l’atelier de Léonard
Dossier : Les secrets des Cathédrales
Secrets de fabrique
- Huit idées reçues
- Les cathédrales en chiffres
- A tâtons vers la lumière
- La Cathédrale de Beauvais, péché d’orgueil ?
- Un gouffre financier ?
- L’argent des cathédrales
Des fonctions oubliées
- Iconographie : des motifs pour croire
- Les images, côté obscur
- Des nombres et des formes cachés dans la pierre
- Un patrimoine en technicolor
- Désordre et tapage sous les voûtes
Interview « Il n’existe pas un temps mais des temps des cathédrales » de Yann Codou
En coulisses
Muséologie
- Journées du patrimoine
Livres & Idées
- Mandrin, gentilhomme contrebandier
- La modernité à l’ère Meiji
- Duché de Bourgogne : l’inaccessible couronne
- L’art culinaire des romains
- Chicago : les premières usines à viande
- Vaux-le-Vicomte, le modèle

Mon avis : Je ne vais pas vous mentir, en découvrant le sujet du dossier principal de ce numéro de septembre des Cahiers de Science & Vie, je n’ai pas franchement été emballé. Il faut dire que les cathédrales, ça n’a jamais été une grande passion a mes yeux, et ce, même si je reconnais la place importante que ces dernières ont occupé dans l’Histoire occidentale et que, mine de rien, en son temps, un ouvrage comme Les Piliers de la Terre m’avait franchement captivé… Mais bon, ce qu’il y a de bien quasiment a chaque fois avec les Cahiers, c’est que même si un sujet ne nous passionne guère, eh bien, la qualité générale de la revue fait que, d’une manière ou d’une autre, on finit toujours (ou presque) par y trouver son compte. Car bon, comment dire, eh ben oui, il y a tout de même énormément de choses a dire sur ces fameuses cathédrales et même si on n’échappe naturellement pas a bon nombre de lieux communs connus de tous, le dossier va beaucoup plus loin en profondeur et nous dévoile quelques faces cachées de ces dernières qui sont plutôt intéressantes – et ce, même s’il faut reconnaitre que toute personne connaissant un tant soit peu le sujet n’y trouvera guère de nouveautés… Par contre, là où le bat blesse grandement, c’est pour ce qui est du reste du contenu de ce numéro qui, ma foi, il faut le reconnaitre, est plutôt faiblard : depuis le changement de formule, il y a sensiblement un an, les Cahiers on alterner le bon et le moins bon avec cette modification radicale, mais hélas, ici, force est de constater que s’il y a bien deux ou trois articles intéressants, malheureusement, ils sont trop courts et, accessoirement, noyés au beau milieu d’autres qui le sont beaucoup moins. Bref, vous l’avez compris, pour ma part, je ne garderais pas un souvenir impérissable de ce numéro des Cahiers, très loin d’être a la hauteur de ce que j’attends normalement de cette revue, maitre étalon, malgré tout, du genre…


Points Positifs :
- Même si on ne peut pas dire que les cathédrales soient un sujet original, loin de là, il y a tout de même foule d’anecdotes et de renseignements plutôt intéressants qui font que, malgré tout, on ne s’ennui guère a la lecture de ce dossier.
- Bien évidement, celui qui connait un tant soit peu le sujet n’y trouvera guère de nouveautés, cependant, le néophyte, lui, y apprendra pas mal de choses méconnues du grand public comme le fait, par exemple, que ces monuments, a la base, étaient entièrement peints.
- Quelques petits articles éveillent l’intérêt du lecteur, comme le « Stonehenge » allemand ou l’encart consacré au livre traitant du premier abattoir industriel américain.
- Une maquette et des illustrations, comme d’habitude, impeccable.

Points Négatifs :
- Comme je l’ai dit, un dossier principal, les cathédrales, qui est tout sauf original, et si en plus, vous connaissez, comme moi, un minimum le sujet, alors, vous n’aurez pas grand-chose à vous mettre sous la dent.
- Le reste du contenu de ce numéro est d’une pauvreté rare et même si j’ai conscience que, au vu des gouts de chacun, certains pourront y trouver leur comptes, force est de constater que les sujets abordés ne sont guères emballants.
- Bien évidement, dans la partie actualité, ce sont les sujets les plus intéressants qui sont les plus courts.
- Cela fait un an déjà que les Cahiers ont opté pour cette nouvelle formule et je regrette  ce choix toujours autant…  

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...