mardi 6 septembre 2016

WALKING DEAD – VENGEANCE


WALKING DEAD – VENGEANCE

Depuis qu'ils sont dans la ville du Gouverneur, Rick, Michonne et Glenn vivent un véritable enfer. L'ancien policier a même subi la folie destructrice du chef des survivants, le Gouverneur, qui lui a tranché la main droite. A l'infirmerie, il est soigné par le docteur Stevens qui lui avoue ne pas être d'accord avec les décisions de leur leader. Michonne, quant à elle, après avoir subi de nombreuses humiliations et tortures de la part du Gouverneur, accepte un curieux marché qui lui permettrait de retrouver un peu de liberté contre sa participation à un jeu sordide. Or, une fois dans l'arène, elle tue tous les morts-vivants ainsi que son adversaire. En rage, le gouverneur la fait enfermer sous haute surveillance. Martinez, un des gardes, semble avoir de plus en plus de mal à accepter les décisions de son leader. Il propose à Rick de l'aider à s'enfuir avec ses autres camarades. Cependant, une fois libérée, Michonne leur demande de ne pas l'attendre : elle veut régler personnellement ses comptes avec le Gouverneur…


Walking Dead – Vengeance
Scénario : Robert Kirkman
Dessins : Charlie Adlard
Encrage : Charlie Adlard
Couleurs : Cliff Rathburn
Couverture : Tony Moore
Genre : Fantastique, Etrange, Horreur
Editeur : Image Comics
Titre en vo : Walking Dead – This Sorrowful Life
Pays d’origine : Angleterre, Etats-Unis
Parution : 11 avril 2007
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Delcourt
Date de parution : 01 octobre 2008
Nombre de pages : 144

Liste des épisodes
Walking Dead 31-36

Mon avis : Le cinquième tome de Walking Dead avait particulièrement marqué les esprits grâce a l’apparition d’un tout nouveau protagoniste, le Gouverneur, individu peu recommandable, franchement sadique et a la tête d’une communauté de survivants. Bien évidement, un tel personnage ne pouvait qu’entrer en conflit avec nos héros, plus particulièrement Rick, Glenn et Michonne tombés entre ses mains et qui subissent moult sévices et autres amputations… Bref, le volume précédant s’était achever en laissant nos héros en bien mauvaise posture mais, dans ce nouveau tome, les choses changent du tout en tout et suite a une évasion en bonne et due forme, les rôles sont inversés et c’est le Gouverneur qui tombe entre les mains d’une Michonne impitoyable : accessoirement, la vengeance de notre héroïne schizo accouche de l’une des scènes les plus terribles depuis le début de la série, le Gouverneur subissant une torture terrible pendant près de dix pages très dures, tant physiquement que moralement. Bref, on croyait avoir tout vu dans Walking Dead jusque là, c’était bien mal connaitre Robert Kirkman qui ose encore nous entrainer plus loin dans l’indicible… et ce n’est d’ailleurs pas finis puisque Rick franchis dans ce volume une nouvelle étape dans ses prises de positions de plus en plus impitoyables, tuant sans le moindre remord – une nouvelle fois – un autre être humain et reconnaissant qu’il est prêt a tout, y compris a tuer ses propres compagnons, afin de protéger sa famille. La transformation de Rick, gentil petit flic lors de son réveil et de plus en plus brutal au fil des tomes n’est certes pas une nouveauté mais malgré cela, et au vu de son changement radical, on finit par se demander jusqu’où Kirkman sera capable d’entrainer son héros ?! Bref, et sans que cela soit une franche surprise désormais, nous voilà au final avec un nouveau excellent tome de Walking Dead, une série décidément pas comme les autres et qui, comme à chaque fois que l’on finit un volume, ne donne qu’une seule envie : rapidement découvrir la suite !


Points Positifs :
- La très longue scène où Michonne torture le Gouverneur est l’une des plus dures et des plus marquantes depuis le début de la série ; certes, on peut reconnaitre que le bougre le méritait, au vu de ce qu’il avait fait a notre héroïne, mais bon, quand on voit cette dernière user avec plaisir d’une perceuse, d’une pince, d’un fer a souder ou de son sabre, on aurait presque mal pour ce pauvre diable tomber entre ses mains !
- L’évolution de Rick qui se poursuit et qui fait de cet ancien flic plutôt sympathique un individu de plus en plus violent et brutal ; mais jusqu’où ira-t-il !?
- Décidément, Robert Kirkman nous surprend a chaque album et scénaristiquement parlant, c’est tellement parfait et novateur – en comparaison de la concurrence – qu’on peut parler sans problèmes de chef d’œuvre a propos de Walking Dead.
- Coté dessins, Charlie Adlard est égal a lui-même, c’est-à-dire, plutôt bon, du moins, pour peu que l’on soit fan de son style un peu particulier bien sur.

Points Négatifs :
- Certains risquent de tiquer avec la scène de la torture, il faut dire que Robert Kirkman va loin et ose absolument tout dans cette série ; mais bon, si voir des zombies se faire massacrer, c’est une chose, quand c’est un humain, cela risque de choquer les plus sensibles…
- Plus les tomes défilent et moins j’apprécie Glenn ; il me saoule celui-là avec ses états d’âme continuels.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...