dimanche 4 septembre 2016

AJIN – TOME 2


AJIN – TOME 2         

Kei Nagai se rend dans un temple afin d'y retrouver Sato et Tanaka, deux individus qui ont prétendu au téléphone être des Ajin, comme lui. Souhaitant en savoir plus sur cette espèce extra-terrestre dont il faisait partie sans le savoir, il espère beaucoup de cette rencontre. Là-bas, il tombe nez à nez avec Sato et Tanaka. Ceux-ci se présentent comme des Ajin. Ils avaient enlevé la petite sœur de Kei pour le retrouver mais lui avouent l'avoir libérée depuis. Pour prouver leur véritable nature, Tanaka plante une épée dans le torse de Sato qui guérit très vite. Ce dernier raconte qu'il veut vivre en paix caché au beau milieu des humains, même si ceux-ci souhaitent plutôt en savoir plus sur leurs capacités. Alors que Kei est convaincu, un coup de feu est tiré. Les autorités ont dû rattraper le lycéen ! Un second tir touche Kei qui perd connaissance. La vérité n'est pas celle que l'on pourrait penser. Le tireur n'est autre que le fantôme noir de Tanaka et le plan des deux Ajin est en fait d'éduquer Kei pour qu'il les serve au mieux. Pour cela, ils le livrent aux humains pour qu'ils expérimentent le corps du lycéen...


Ajin – Tome 2
Scénariste : Tsuina Miura
Dessinateur : Gamon Sakurai
Genre : Seinen
Type d'ouvrage : Fantastique, Etrange, Aventure, Action, Thriller Ero-guro, Seinen
Titre en vo : Ajin vol.2
Parution en vo : 07 juin 2013
Parution en vf : 02 septembre 2015
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Glénat
Nombre de pages : 192

Mon avis : Ayant découvert et, reconnaissons le, plutôt apprécier Ajin, lors de mes congés estivaux, c’est le tout naturellement du monde que j’ai pris la décision de suivre cette série, en espérant, bien entendu, que mes bonnes impressions initiales ne soient pas contredites par une suite qui se banaliserait comme c’est le cas avec bien des mangas. Et, ma foi, après lecture de ce second volume, force est de constater que, pour le moment, la volonté de poursuivre l’expérience est toujours au rendez vous et que, comme je l’avais dit lors de ma critique du premier tome, si Ajin ne sera pas le truc du siècle, ce manga est suffisamment additif pour que, une fois lancée dans sa lecture, on ne souhaite qu’une chose, voir où tout cela nous mènera. Car bon, comment dire… si bien évidement, désormais, l’effet de surprise de la découverte est bien entendu passé, le scénario, lui, reste toujours aussi captivant, surtout qu’ici, mine de rien, on en apprend pas mal sur ces fameux Ajins, créatures oh combien intrigantes, et plus particulièrement sur les Ajins nippons, ces derniers se baladant dans la nature ou travaillant dans l’ombre pour le gouvernement. Bien évidement, parmi ces protagonistes, celui qui marque le plus les esprits est Sato, personnage oh combien charismatique et manipulateur et qui sera à l’origine de l’une des scènes les plus spectaculaires de ce manga, celle du sauvetage de notre héros, Kei – voir illustration plus bas. Ajoutons a cela une scène de torture que l’on n’est pas prêt d’oublier et, ma foi, on peut se dire que, décidément, cette série part franchement sur de très bonnes bases ! Alors, tout est parfait dans Ajin ? Hum, oui et non car je ne peux pas nier que ses protagonistes sont pour la plupart plutôt stéréotypés et que, en dehors de Sato, les autres personnages, y compris le héros, ne brillent pas vraiment… et puis, ajoutons a cela un chapitre qui revient sur un autre protagoniste – un autre Ajin, pas encore apparu jusque là – et qui tombe un peu comme un cheveu dans la soupe selon moi et on comprend pourquoi, du moins, pour le moment, cette série n’est pas un incontournable… mais bon, dans l’ensemble, cela reste plutôt bon et puis, si la suite reste dans la même veine, on obtiendra au final un excellent manga…


Points Positifs :
- Ce second volume confirme tout le bien que je pensais de cette série et l’on retrouve avec plaisir un univers et des créatures plutôt réussies, surtout qu’on en apprend de plus en plus au sujet de ces dernières.
- Sato possède un sacré charisme mine de rien, sans nul doute le personnage le plus marquant de la série depuis ses débuts – et encore, on ne connait pas encore son fantôme. Quand a la scène du sauvetage de Kei, eh bah ma foi, elle restera dans les annales !
- La scène de torture de Kei va loin, très loin même et marque indéniablement les esprits.
- Plutôt apprécier le chapitre qui s’attarde sur les sentiments d’un ancien camarade de classe a l’encontre de Kei et des Ajins en général.
- Coté dessins, ne vous inquiétez pas car ceux-ci alternent entre le bon et le très bon.

Points Négatifs :
- Dommage que bon nombre de protagonistes soient trop conformistes et manquent un peu de charisme, y compris le héros.
- Le chapitre consacré à Shinya Nakamura, un autre Ajin qui n’était pas encore apparu, n’est pas inintéressante en soi mais tombe un peu comme un cheveu dans la soupe vu comment elle a été amenée – dommage de ne pas nous l’avoir proposé après l’apparition du personnage dans la série, enfin, s’il doit apparaitre bien sur.

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...