jeudi 8 septembre 2016

AJIN – TOME 4


AJIN – TOME 4         

Au bas d'un immeuble en construction, plusieurs individus patientent calmement. Un fantôme apparaît alors et les invite à monter au dernier étage. Tout là-haut se trouve Sato, l'un des Ajin recherchés par la police. Il souhaite que ses invités, qui sont tous des Ajin eux aussi, le rejoignent dans la lutte pour leur existence. Pour cela, Sato leur demande de l'aider à perpétrer un massacre. Parmi les convives, certains, comme le lycéen Koh Nakano, ne souhaitent pas participer à une boucherie et veulent partir. Des coups de feu sont tirés en direction des démissionnaires. Koh parvient à s’échapper grâce à un autre Ajin en sautant du haut de l'immeuble. Peu après, Koh fuit toujours et rentre chez lui. Il découvre avec stupeur que des types en costume sont en train de retourner meubles et vêtements dans son appartement. De nouveau, il part sans attendre. Plus tard, alors qu'il erre dans des bois, suivant une étrange colonne apparaissant dans le ciel, il finit par tomber sur Kei...


Ajin – Tome 4
Scénariste : Gamon Sakurai
Dessinateur : Gamon Sakurai
Genre : Seinen
Type d'ouvrage : Fantastique, Etrange, Aventure, Action, Thriller Ero-guro, Seinen
Titre en vo : Ajin vol.4
Parution en vo : 7 mai 2014
Parution en vf : 03 février 2016
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Glénat
Nombre de pages : 192

Mon avis : Le troisième volume de cet étonnant manga qu’est Ajin vous avait emballer, vous trouviez que la série commençait enfin a atteindre un niveau plutôt intéressant, c’est que vous n’aviez pas encore eu droit a ce qui, de mon point de vu, est le point d’orgue de cette œuvre depuis ses débuts, je veux bien évidement parler de ce quatrième tome, volume qui, ma foi, m’a complètement scotché, et ce, de la première a la dernière page ! Car oui, si le manga du sieur Gamon Sakurai avait plutôt bien débuter, assez rapidement, l’enthousiasme avait baisser d’un cran dès le second tome, la faute a un certain manque d’originalité qui plombait un peu l’impression que l’on pouvait se faire de cette œuvre, fort heureusement, après la reprise en main du volume précédent, ici, nous avons enfin droit au tome que l’on attendait presque depuis le début, c’est-à-dire, celui qui, de par sa richesse et ses nombreux coups d’éclats, lance enfin la série, justifiant au passage le succès que connait le manga au Japon. Car oui, entre l’arrivée de nouveaux protagonistes dont un qui risque de prendre de l’importance par la suite – sur ce coup, je suis sur de ne pas me tromper tant cela parait évidant – je veux bien évidement parler de Koh Nakano, son désir de tout faire pour contrer les visées terroristes du charismatique Sato, puis sa rencontre, pour le moins spéciale avec le héros de l’histoire, le fameux Kei Nagai, ce dernier étant de plus en plus antipathique, il y avait de quoi faire. Ajoutons a cela des autorités qui nous la jouent magouilles et compagnie mais qui restent totalement incompétentes face a la menace représenté par Sato et ses Ajins, ce qui donnera l’une des scènes les plus époustouflantes qu’il m’ait été donné de lire dans une BD depuis fort longtemps, et vous comprendrez, sans nul doute, a quel point, emballer par ce quatrième tome, je ne pouvais que chanter ses louanges ! Ah, vivement que je me lance dans la suite !


Points Positifs :
- Après une petite baisse de régime dans le second tome et une reprise appréciable dans le suivant, ici, c’est un peu le feu d’artifice et le vrai départ de ce manga, ou, pour être plus précis, le volume le plus marquant depuis le début de Ajin. Il faut dire qu’entre des nouveaux personnages qui font leur apparition, les forces en présence, désormais, bien délimitées et un Sato en pilotage automatique, il y a de quoi faire !
- L’acte terroriste de Sato et ses sbires qui conclu ce volume est tellement fou, tellement imprévu, tellement spectaculaire – il se fait écraser à bord d’un avion de ligne sur une banque en plein cœur de Tokyo, au grand dam des autorités – qu’il marquera l’esprit des lecteurs pour longtemps.
- Qui aurait cru, en découvrant Kei Nagai lors du premier tome, que le héros de cette série serait aussi détestable ?! Sincèrement, au fil des volumes, ce type apparait de plus en plus comme étant un sacré salaud et il est difficile d’éprouver de la sympathie pour lui… ce qui est plutôt pas mal et nous change des héros traditionnels.
- L’arrivée de Koh Nakano, jeune adolescent idéaliste, contrebalance bien évidement la noirceur de Kei, cependant, au vu de la première rencontre entre ces deux là, je me dis que le duo risque de faire des étincelles !
- Ce n’est plus une surprise mais coté dessins, que dire de plus au sujet du coup de crayon de Gamon Sakurai si ce n’est qu’il est excellent ?! Et puis, le look des Ajins, j’adore…

Points Négatifs :
- On peut toujours regretter que certains protagonistes restent un peu trop stéréotypés, quoi que, au vu de l’avancée de l’intrigue, on a droit a quelques surprises pour certains.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...