mardi 20 septembre 2016

WALKING DEAD – DANS L'ŒIL DU CYCLONE


WALKING DEAD – DANS L'ŒIL DU CYCLONE

Le quotidien a repris son cours depuis que Rick et ses amis sont revenus de Woodbury. Alice se fait progressivement à son rôle de docteur, Maggie et Glenn se marient, Lori s’apprête à accoucher. Pourtant, malgré ce calme apparent, Rick est anxieux car il craint que le gouverneur de Woodbury débarque avec ses hommes pour les éliminer. Après un bref inventaire des stocks, le constat est effrayant : il n’y a quasiment plus de munitions et pas assez d’armes pour tout le monde ! Sachant qu’une armurerie se trouve près de Woodbury, Tyreese, Andrea, Glenn, Maggie, Michonne et Axel s’y rendent discrètement et font le plein ! A bord de leur van, ils cherchent le magasin en n’ayant que peu d’indices. Rick est quant à lui resté dans la prison. Alors qu’il se couche, Lori souhaite lui parler de la relation qu’elle a eue avec Shane. L’ancien shérif l’arrête tout de suite. Il se doute de quelque chose mais ne peut en entendre plus, sa famille étant tout ce qui lui reste…


Walking Dead – Dans l'œil du Cyclone
Scénario : Robert Kirkman
Dessins : Charlie Adlard
Encrage : Charlie Adlard
Couleurs : Cliff Rathburn
Couverture : Tony Moore
Genre : Fantastique, Etrange, Horreur
Editeur : Image Comics
Titre en vo : Walking Dead – The Calm Before
Pays d’origine : Angleterre, Etats-Unis
Parution : 26 septembre 2007
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Delcourt
Date de parution : 01 janvier 2009
Nombre de pages : 144

Liste des épisodes
Walking Dead 37-42

Mon avis : Après la quasi-excellence que fut le tome précédent où, pour rappel, nos héros s’échappaient des griffes des hommes du Gouverneur – laissant, au passage, ce dernier entre la vie et la mort suite a une petite discussion avec Michonne – les choses se calment nettement dans ce septième volume, Robert Kirkman profitant de l’occasion pour se recentrer sur les relations entre les personnages, un des éléments majeurs de sa série. Alors bien entendu, l’action étant quasiment mise de coté ici – mais pas entièrement – ce nouveau tome de Walking Dead apparait comme étant plus calme, tenant davantage du volume de transition avant que les choses sérieuses ne reviennent à nouveau… pourtant, cela pourrait paraitre réducteur car, mine de rien, une fois de plus, il se passe moult événements notables pour la suite de l'’ntrigue! Ainsi, entre Lori qui aborde enfin sa relation avec Shane a son mari, Rick, avant qu’un certain heureux événement n’ai lieu, le mariage de Glenn et de Maggie, le rapprochement entre Andrea et Tyresse qui est a la source de quelques jalousies, un drame qui touche l’un des habitants, véritable miraculé et, pour finir, un personnage qui décide d’en finir avec ses souffrances, force est de constater que l’on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer dans ce septième tome. Certes, question rythme, c’est tout de même nettement plus calme au vu des événements précédents mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose que l’on revienne un peu a l’un des fondamentaux de la série, surtout que cette pause – et encore, c’est un bien grand mot – est bougrement intéressante… Et puis, pour ceux qui souhaiteraient un peu plus d’actions, il me semble que les dernières pages seront suffisamment éloquentes au vu de ce qui va se dérouler dès le prochain tome qui, pour la petite histoire, risque de s’annoncer apocalyptique !


Points Positifs :
- Un tome plus calme et qui met en avant les relations entre les divers protagonistes. Du coup, ce que le scénario perd en intensité, il le gagne en profondeur.
- Lori qui parle a Rick de sa relation avec Shane, la scène du suicide… oui, certains passages marquent les esprits.
- Ce coté « calme avant la tempête » apparait, après coup, plutôt bien trouvé de la part de Robert Kirkman, surtout qu’a plusieurs reprises, on a vraiment l’impression que notre petit groupe de survivants s’est encrouter a force de vivre dans la prison.
- Une fois de plus, il n’y a rien à redire quand aux dessins de Charlie Adlard qui, en dehors de une ou deux cases un peu loupées, réussit un sans faute avec son style particulier mais oh combien plaisant.

Points Négatifs :
- Au vu des tomes précédents, l’intensité baisse tout de même un peu trop et ce volume fait vraiment plus transition qu’autre chose, malgré tous les événements qui s’y déroulent.
- Les relations entre les protagonistes, c’est une bonne chose et, accessoirement, l’une des grandes forces de ce comics, cependant, si certains dialogues sont excellents, d’autres tombent plus dans la réédite ; Glenn et Maggie particulièrement…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...