vendredi 2 septembre 2016

FREAK ISLAND – TOME 3


FREAK ISLAND – TOME 3

Takaru et ses compagnons n’en reviennent pas face à la dénommée Marie dont le visage est tout bonnement répugnant. Aussitôt, le policier charge son fusil pour l’abattre : il ne compte pas laisser l’opportunité à la jeune fille d’attaquer en première. Hélas, au moment de tirer, il reçoit une grosse pierre dans la tête et s’écroule au sol. Les autres sont alors eux aussi aspergés de cailloux. Il s’agit de l’homme au masque de cochon qui ne compte pas les laisser tranquilles. Le groupe n’a rien pour se protéger des jets et commence à paniquer. Le policier se dit alors qu’il faut attaquer Marie en rapproché : peut-être que le type au masque n’osera pas blesser son amie...


Freak Island – Tome 3
Scénariste : Masaya Hokazono
Dessinateur : Masaya Hokazono
Genre : Seinen
Type d'ouvrage : Horreur
Titre en vo : Kichikujima vol.3
Parution en vo : 17 Juin 2015
Parution en vf : 17 août 2016
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Delcourt
Nombre de pages : 160

Mon avis : Il y a de cela sensiblement un an, j’avais acheté, un peu par hasard, le premier volume d’un manga, Freak Island, qui m’avait attiré en raison de sa couverture pour le moins particulière puisqu’elle mettait en avant un inquiétant personnage a tête de cochon. Le contenu, sans atteindre des sommets qualitatifs, loin de là, et qui ne brillait pas par son originalité – après tout, ce n’est qu’un survival horror – m’avait tout de même suffisamment plu pour que, quelques mois plus tard, je sois au rendez vous du second tome, suite des péripéties de nos naufragées dans une ile maudite où ils ont fort à faire avec une bande de psychopathes dégénérés. Bref, vous l’avez compris, Freak Island n’est pas un chef d’œuvre, cependant, en tant que divertissement, force est de constater qu’il est oh combien jouissif, du moins, pour peu que l’on apprécie les jets d’hémoglobine, les personnages massacrés de moult manière et l’ultraviolence… et puis bon, il y avait ces fameux tarés qui en veulent tant a nos naufragés (ces derniers étant par contre inintéressants au possible), le gros a tête de cochon, son père et ses pouvoirs surhumains et la petite dernière, une certaine Marie, nouvelle adversaire pour nos héros et qui promettait énormément au vu de son look. Et ma foi, que dire… oui, que dire si ce troisième tome fut a la hauteur de mes espérances, du moins, pour ce qui est de cette série : on croyait avoir tout vu, tout connu dans le comble de l’horreur et des massacres, c’est que l’on n’avait pas encore eu a faire a la fameuse Marie, cette dernière usant si habillement de ses griffes qu’elle ferait presque passer Wolverine pour un enfant de cœur ! Du coup, si les premiers tomes étaient pour le moins sanguinolents, ici, on passe largement a la vitesse supérieure (ce qui paraissait impossible) et l’affrontement entre nos héros et Marie marque indéniablement une bonne partie de ce troisième volume et, accessoirement, les esprits ! Puis, histoire de finir en beauté, alors que vers les deux tiers de ce manga, on se disait que nos naufragés en avaient finit avec leurs bourreaux, au point même de se dire que tout cela annonçait l’approche de la fin… et puis non, on avait tout faux et c’est reparti pour un tour avec le Cochon, Marie et leur père qui se refont une santé et même l’apparition d’un nouveau personnage pour le moins singulier, tout cela annonçant, bien entendu, encore bien des déboires pour nos héros – comme s’ils n’avaient pas déjà suffisamment souffert !


Points Positifs :
- L’entrée en scène de la fameuse Marie, cette dernière étant particulièrement redoutable et ce qui nous donne un combat entre elle et nos naufragés pour le moins dantesque ! Accessoirement, le personnage est tellement cintré – un de plus – que cela en devient un régal !
- Vous croyez avoir tout vu, surtout le pire, dans les deux premiers tomes de Freak Island ? Alors attendez-vous à aller encore plus loin dans ce troisième volume avec un massacre en règle de nos héros qui en prennent vraiment plein la gueule !
- Pour peu que vous soyez fan de survival horror, ce manga ne peut que vous plaire, surtout que c’est tout de même un super divertissement sans prise de tête mais qui se démarque un peu de la concurrence, grâce, bien sur, aux opposants de nos héros qui sont vraiment charismatiques.
- Coté dessins, Masaya Hokazono est plutôt classique mais cela reste plutôt correct, et puis, le bougre est franchement douté pour retranscrire toute cette indicible violence…

Points Négatifs :
- Reconnaissons tout de même que Freak Island est plutôt basique, scénaristiquement parlant et que tout cela se limite à une énorme orgie de massacres, de membres coupés, mutilés et de jets d’hémoglobine dans tous les sens.
- Euh, même la tête explosée, ils s’en sortent les bougres ? Commencent tout de même à être quasiment invulnérables les méchants de l’histoire, vous ne trouvez pas ?
- Dans la même veine, a force de s’en prendre plein la gueule, on commence a se demander comment certains des naufragés ne sont pas encore morts ?!
- Masaya Hokazono ne sait visiblement pas dessiner des oreilles…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...