dimanche 28 janvier 2018

GÉO HISTOIRE 36 – NAPOLÉON III ET LE SECOND EMPIRE


GÉO HISTOIRE 36 – NAPOLÉON III ET LE SECOND EMPIRE
Décembre 2017/Janvier 2018

Géo Histoire 36 – Napoléon III et le Second Empire
Edito : Le neveu réhabilité
Panorama : La France triomphante
Dépliant : 1852-1870 : ces deux décennies qui ont transformé la France
Le début du règne : Celui que personne n’attendait
Le tournant : Main basse sur la République
Les mondanités : Fastes et splendeurs de l’Empire      
Focus : Secrets et intrigues en séries
L’expansion : A la conquête du monde
La société : Un empereur socialiste ?
L’utopie : Un Versailles pour le peuple
L’opposition : L’empereur et le poète
L’urbanisme : Paris agrandi, embelli, assaini
L’impératrice : Eugénie, first lady avant l’heure
La fin de règne : Un mort de trop
La guerre : Sedan : la débâcle en question
- L’héritier : Et le prince périt sous les lances
L’entretien : « La postérité a été injuste avec Napoléon III », de Eric Anceau
- Pour en savoir plus : une sélection de livres sur le Second Empire
L’actu de l’Histoire
Récit : Tensions en Corée du Nord, comment tout a commencé
À lire, à voir

Mon avis : Si j’avais débuté cette année 2018 par la critique d’un excellent numéro de la revue Géo Histoire – sans nul doute le magazine spécialisé qui me satisfait le plus ces derniers temps – et qui était consacré a nos ancêtre préhistoriques et a leur longue et fascinante histoire, force est de constater que le numéro dont je vais vous entretenir aujourd’hui, dans un tout autre registre, est tout aussi bon, ou presque. Pourtant, a priori, certains auraient put tiquer en découvrant le sujet du dossier de ce numéro hivernal de Géo Histoire, c’est-à-dire, Napoléon III et le Second Empire, or, quelque part, ils avaient tord… et, accessoirement, pas qu’un peu, car bon, comment dire… En fait, c’est assez simple car lorsque l’on entend le nom Napoléon, on pense immédiatement au Premier Empire, aux fastes d’un Empereur conquérant et qui faillit faire plier l’Europe, un homme qui, encore actuellement, fascine, que ce soit en France ou dans les autres pays, y compris chez ses anciens adversaires. Pour ce qui est de Napoléon III, c’est un tout autre problème et quand on pense a lui, on se souvient de sobriquets comme Napoléon le Petit, Badinguet, du désastre de la guerre contre la Prusse, du coup d’état qui lui permit de renverser la Seconde République alors qu’il en était le Président et autres joyeusetés du même genre… Bref, dans l’imaginaire collectif français, il y a bel et bien deux Napoléons : l’Empereur et l’autre, son neveu, forcément inférieur et hautement critiquable. Pourtant, comme souvent, les choses sont bien plus compliquées qu’on pourrait le penser de prime abord et il apparait, surtout, que Napoléon III est un homme méconnu de la plupart des gens, que son œuvre a été oubliée pour ne pas dire occultée par des générations de politiques et d’historiens, ce qui, forcément, a nuit a son image. Du coup, et sans occulté les défauts et les erreurs du personnage, ce numéro de Géo Histoire est fort instructif puisqu’il met en lumière, d’excellente manière, la vie et le destin d’un homme qui, ma foi, n’a peut-être pas mérité tous les griefs qui lui ont été fait. D’un homme et d’une période, le Second Empire, elle aussi mal vue mais qui vit pourtant le pays transformer de manière radicale, et ce, pour le mieux. Ainsi, sans en faire un saint, ce qu’il ne fut jamais, Napoléon III, en quelque sorte, ressort de ce numéro de Géo Histoire comme étant réhabilité et, ce qui est sur, c’est que son œuvre, son passage a la tête de la France ne fut pas complètement négatif, bref, qu’il serait peut-être un peu temps de changer d’avis au sujet du neveu de l’autre Napoléon et d’arrêter de le voir uniquement par les yeux de Victor Hugo…


Points Positifs :
- Un dossier qui réhabilite de fort belle manière Napoléon III mais aussi le Second Empire, et ce, sans tomber en aucune façon dans un quelconque excès inverse puisque les défauts de l’homme comme de cette période historique ne sont en aucune manière occultés. Mais bon, quoi qu’il en soit, il était temps que l’on commence a reconnaitre que Napoléon III ne fut pas l’incompétent notoire décrit par Hugo et ses pairs et qu’il avait aussi des qualités et que son action transforma la France.
- Du coup, comme le Second Empire est plutôt méconnu ou alors, vu d’un très mauvais œil par des générations d’historiens, de politiques et de profs, c’est fou ce que l’on apprend a son sujet a la lecture de ce numéro de Géo Histoire.
- Illustrations nombreuses et de qualité, présentation claire et agréable, mise en page proche de la perfection : bref, comme d’habitude, le plaisir est au rendez vous avec Géo Histoire !

Points Négatifs :
- Comme a chaque numéro de Géo Histoire, il est de coutume de nous proposer, après le dossier principal, un article sur un autre sujet : ici, c’est la Guerre de Corée et le sort de la Corée du Nord jusqu’à nos jours qui est au programme, seulement, vu la richesse et la complexité de la chose, l’aborder en quelques pages laisse plus un sentiment d’inachevé qu’autre chose…
- Si le dossier consacré à Napoléon III et au Second Empire est excellent et fort instructif, il est tout de même dommage que l’on occulte presque l’intervention française au Mexique et la vie de l’Empereur en Angleterre, entre Sedan et sa mort.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...