samedi 27 janvier 2018

FABLES – L'HÉRITIER DU VENT


FABLES – L'HÉRITIER DU VENT

Le danger représenté par Mister Dark était tel que pour le vaincre, il fallut faire intervenir le Vent du Nord. Loin d'être effrayé par le surpuissant sorcier, le père de Bigby s'est sacrifié pour sauver le monde entier. Mort au combat, le trône est sensé aller directement à son fils. Seulement, celui-ci refuse d'être l'héritier du vent. L'ancien shérif de Fableville n'avait pas alors pensé que ce serait forcément l'un de ses propres enfants à qui le poste irait. Pour que l'un des louveteaux devienne le nouveau seigneur des vents cardinaux, ils doivent passer plusieurs épreuves. De son côté, Rose Rouge a quitté le royaume de Haven pour s'infiltrer dans la Ferme. La sœur de Blanche-Neige doit vérifier si la place est pacifiée, depuis les derniers événements. Bufkin est parvenu à s'échapper de la bibliothèque avec plusieurs compagnons. Ensemble, ils attendent un lieu qui n'est pas inconnu pour le singe : le pays d'Oz.


Fables – L'héritier du Vent
Scénario : Bill Willingham
Dessins : Mark Buckingham, Rick Leonardi, P. Craig Russel, Zander Cannon, Ramon Bachs, Adam Hughes
Encrage : Steve Leialoha, Shawn Mcmanus, Andrew Pepoy, Dan Green, Ron Randall, Jim Fern
Couleurs : Lee Loughridge, Lovern Kindzierski, Adam Hughes
Couverture : James Jean
Genre : Aventure, Conte, Féerie
Editeur : Vertigo Comics
Titre en vo : Fables – Vol 16
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 20 juillet 2012
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Urban Comics
Date de parution : 05 décembre 2014
Nombre de pages : 152

Liste des épisodes
Fables 108-113

Mon avis : Mister Dark ayant été vaincu dans le tome précédant grâce au sacrifice du Vent du Nord, le père de Bigby, l’intrigue principale de ce dix-huitième volume de Fables tourne donc autour de sa succession : un choix pour le moins difficile puisque, si notre Grand Méchant Loup préféré est mis hors-course d’entrée de jeu, ses enfant, eux, doivent passer un certain nombre d’épreuves afin de savoir lequel d’entre eux sera le nouveau Roi du Nord – oui, même s’il s’agit d’une fille, elle sera Roi, c’est ainsi ! Bref, une fois de plus, Bill Willingham réussit a nous surprendre par cette tournure scénaristique et même si, d’entrée de jeu, on se doute bien que le choix ne se portera pas sur le principal favori, le suspens est suffisamment bien dosé pour éveiller notre curiosité, quand a l’identité du successeur, eh bien, disons que je ne l’avais pas vu venir… En parallèle, nous avons également droit a la suite des aventures de Bufkin et de ses compagnons au Pays d’Oz, aventures qui, pour notre singe autrefois ailé préféré se terminent apparemment très mal, mais aussi, a quelques révélations sur le sort futur de Rose Rouge ainsi que, en guise de conclusion, un épisode un peu a part qui revient sur quelques énigmes et personnages amenés a jouer un rôle pour la suite. Bref, un tome qui, il faut le reconnaitre, par un peu dans tous les sens et auquel il manque un lien fort qui aurait marqué les esprits mais qui n’en reste pas moins indispensable pour tout fan de l’œuvre du sieur Willingham qui se respecte !


Points Positifs :
- Une fois de plus, Bill Willingham réussi à nous surprendre avec son nouvel arc narratif, L'héritier du Vent : un des enfants de Bigby et de Blanche Neige doit être choisis en tant que successeur du Vent du Nord, on se doute bien que ce ne sera pas le favori mais on en est pas moins surpris quant au choix final. Un arc sympathique.
- En parallèle, on en apprend un peu plus sur ce qui va advenir de Rose Rouge mais aussi sur les agissements de deux anciens alliés de Mister Dark qui comptent bien se venger de nos héros.
- Les mésaventures de Bufkin et de ses compagnons au Pays d’Oz.
- Pour ce qui est des dessins, il n’y a rien a redire puisque Mark Buckingham s’occupe de la quasi-intégralité de cet album.

Points Négatifs :
- Si tout cela est sympathique, force est de constater que cet album part un peu dans tous les sens en mettant en parallèle plusieurs intrigues et qu’il donne plus l’impression de faire le lien entre des arcs plus importants.
- L’épisode final n’est pas désagréable, loin de là, mais il fait un peu bouche trou et si l’on peut apprécier certains des dessinateurs qui y officient, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...