mardi 9 janvier 2018

LE GOUFFRE MAUDIT


LE GOUFFRE MAUDIT

Un convoi d'or a disparu sur la route de la province de Ruanon. Le roi du Sommerlund a envoyé ses cavaliers sous les ordres de l'intrépide capitaine Gayal à sa recherche : ils ne sont jamais revenus. Vous seul, Loup Solitaire, pourrez, peut être, retrouver le chargement d'or et la patrouille perdue. Mais vous allez vite comprendre que du succès de votre mission, dépend la survie de votre pays. Loup Solitaire : une série de cinq livres dont VOUS êtes le héros. Cinq aventures qui peuvent être jouées séparément, ou comme les cinq épisodes d'une grande épopée. Vous seul prendrez les décisions utiles au succès de votre mission, et, pour mener les combats, vous n'aurez besoin que de la Table de Hasard figurant dans cet ouvrage.


Le Gouffre Maudit
Série : Loup Solitaire n°4
Auteur : Joe Dever
Illustrations intérieures : Gary Chalk
Illustration de la couverture : Peter Andrew Jones
Titre original : The Chasm of Doom
Traduction : Camille Fabien
Année de l’édition Anglaise : 1985
Sortie de l'édition Française : juin 1985
Edition Française : Editions Gallimard (Folio Junior)
Nombre de paragraphes : 350

Mon avis : C’est avec une couverture que l’on ne peut pas vraiment qualifiée d’engageante – histoire de rester sympathique – que l’on s’attaque au quatrième volume des aventures de Loup Solitaire, sans nul doute l’une des meilleures si ce n’est la meilleure série de Livres dont vous êtes le héros. Pour la petite histoire, celui-ci fut le tome qui me fit découvrir l’œuvre de Joe Dever, il y a de cela bien longtemps, et si je m’étais alors lancer dans cette saga dans le désordre, le plaisir de l’aborder dans l’ordre, volume après volumes, est bien entendu tout autre – a quoi il faut ajouter la montée en puissance de notre personnage qui commence, ici, a atteindre des sommets. Car oui, Loup Solitaire, c’était cela, c’est-à-dire,  retrouver le même héros, lui faire vivre de nouvelles aventures et gagner en puissance tout en découvrant des objets ou des armes qui nous seront bien utiles par la suite, et, après un troisième tome, Les Grottes de Kalte, sympathique mais un peu deçà de nos attentes, force est de constater que Le Gouffre Maudit, sans atteindre les sommets de La Traversée Infernale, renoue tout de même avec les heures de gloire de la saga ! Car en partant d’un postulat de départ loin d’être phénoménal – un détachement de soldats du Sommerlund parti enquêter dans le sud du pays ne donne plus de signes de vie – l’aventure devient très rapidement captivante et fait que l’on ne s’ennui pas une seule seconde, et ce, jusqu’à la fin. Ainsi, d’un départ où l’on est a la tête d’une troupe de cavaliers – que l’on perd tôt ou tard – a l’affrontement final face a un adversaire qui pourrait vous poser quelques difficultés en passant par la traversée d’un réseau de mines, d’un territoire remplie de brigands en patrouille et d’un affrontement digne d’un Fort Alamo, il s’en passe des choses dans ce quatrième tome de Loup Solitaire ! Bien évidement, le talent de narrateur de Joe Dever est pour beaucoup pour la réussite de la chose, de même que les dessins de Gary Chalk, toujours aussi inspirer. Dommage juste que la dernière partie, elle, soit trop courte – d’ailleurs, c’est le seul défaut que l’on peut pointer a cet ouvrage – sinon, on aurait été pas loin de la perfection !


Points Positifs :
- Un des meilleurs Loup Solitaire du premier cycle, rien que ça ! Il faut dire que l’on ne s’ennui pas une seconde et que l’aventure nous fait voir du pays tout en multipliant les zones traversées, les rencontres et les coups de théâtre. Bref, que du tout bon !
- L’affrontement à la Fort Alamo où, à la tête d’une poignée de soldats du Sommerlund, on doit faire face a une attaque de centaines d’ennemis acharnés. Le grand moment de ce livre, sans aucune contestation.
- Que d’événements dans cette aventure : on débute a la tête d’un détachement de cavaliers, on traverse des zones remplies de brigands, ensuite, des mines avant de se coltiner un Fort Alamo puis de filer empêcher un sacrifice qui ramènerait a la vie le terrible Vashna !
- Le talent de conteur de Joe Dever, qui n’est certes pas une nouveauté mais qui est pour beaucoup pour le plaisir de la lecture, surtout que, en plus, l’auteur fourmille de très bonnes idées.
- Les dessins de Gary Chalk, au style particulier, certes, mais qui sont pour beaucoup pour la réussite des premiers volumes de la série.
- Le sentiment de puissance que l’on ressent si l’on a fait les autres livres précédemment. En effet, ici, Loup Solitaire commence a être plutôt balèze et cela se voit !

Points Négatifs :
- La fin, où l’on doit sauver la fille du seigneur local d’un sacrifice est trop rapidement expédiée alors que je m’attendais a ce que cette partie soit plus longue et plus compliquée. Quel dommage…
- C’est là où l’on voit que 350 paragraphes, c’est peu finalement.
- Un grand bof pour la couverture.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...