samedi 7 janvier 2017

WALKING DEAD – DEUIL ET ESPOIR


WALKING DEAD – DEUIL ET ESPOIR

La communauté d’Alexandria a subi un terrible choc après une violente invasion de rôdeurs. Beaucoup ont perdu la vie, dont le chef du groupe, Douglas Monroe. Rick est sous tension puisque Carl, son fils, a pris une balle perdue et se trouve dans le coma. Cependant, ce terrible évènement lui a ouvert les yeux sur la marche à suivre pour tenter de survivre dans cet univers hostile : il ne doit plus penser à lui et à sa famille mais souder le groupe car on s’en sort plus facilement avec l’aide des autres. Les survivants s’organisent donc alors que l’hiver approche. Le but est de protéger plus efficacement les lieux contre les zombies. La vie retrouve son rythme au milieu de l’horreur et du danger et beaucoup pleurent leurs morts : Rick est au chevet de son fils, Michonne pense à Morgan… De nouvelles relations se tissent ou se défont : certains renaissent en trouvant l’espoir dans les bras d’un autre tandis que d’autres sont déçus et trahis. Ainsi, Rosita quitte Abraham qui l’a trompée pour Holly tandis qu’Andrea se sépare de Spencer dont elle n’a pas aimé l’attitude pendant l’invasion des morts vivants… Après l’hécatombe provoquée par les non morts, certains murmurent contre l’autorité de Rick et parlent de révolte…


Walking Dead – Deuil et espoir
Scénario : Robert Kirkman
Dessins : Charlie Adlard
Encrage : Charlie Adlard
Couleurs : Cliff Rathburn
Couverture : Charlie Adlard
Genre : Fantastique, Etrange, Horreur
Editeur : Image Comics
Titre en vo : Walking Dead – We Find Ourselves
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 27 décembre 2011
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Delcourt
Date de parution : 07 février 2012
Nombre de pages : 144

Liste des épisodes
Walking Dead 85-90

Mon avis : Après un tome plutôt violent et qui avait vu bon nombre de protagonistes, anciens comme nouveaux, passer de vie à trépas, ce quinzième volume de Walking Dead est incontestablement plus posé, le calme étant finalement arrivé après la tempête. Bien évidement, on se doute bien que cela ne durera guère et que le sieur Robert Kirkman relancera la machine, probablement de manière inattendue d’ailleurs, tôt ou tard, mais bon, pour le moment, et comme son titre l’indique, il est temps pour nos héros de faire le deuil de leurs compagnons ou, tout simplement comme c’est le cas de Rick, d’attendre… Car bien évidement, l’une des grandes questions que l’on se pose dans ce tome est de savoir si oui ou non, Carl va s’en sortir ? Ce n’est pas faire un véritable spoiler que de dire que oui – après tout, le comic n’est pas récent non plus – sauf que, comme souvent avec Walking Dead, ce qui compte vraiment, ce n’est pas forcément de savoir si oui ou non Carl va survivre mais plutôt dans quel état il survivra. Ainsi, si le jeune garçon basculait depuis longtemps vers une insensibilité de plus en plus inquiétante, force est de constater que cette blessure ne vas pas arranger les choses, bien au contraire, ce qui nous donnera quelques lignes de dialogues plutôt savoureuses entre Rick et Andrea. D’ailleurs, puisque je parle de ces deux là, le rapprochement qui a lieu entre eux a la fin de l’album en surprendra probablement plus d’un, mais, ma foi, pourquoi pas !? Après tout, vu le coté un peu dérangé par moments de Rick et tout ce qu’il a connu depuis le début de la série, s’il devait être en couple, ce ne pouvait être qu’avec deux personnes, Michonne et Andrea, et comme la première est beaucoup trop dérangée selon moi… Quoi qu’il en soit, et comme je l’ai dit en préambule de cette critique, Deuil et espoir, quinzième volume de la saga, permet à nos héros de faire un peu le point sur eux-mêmes, de relâcher un peu la pression. Ils en avaient un peu besoin, sans nul doute, mais je ne doute pas que Kirkman les laisse tranquilles très longtemps…


Points Positifs :
- Un tome plus calme, plus axé sur l’introspection des personnages et les prises de décisions pour l’avenir mais qui n’en reste pas moins agréable, surtout que, même si tout cela est moins spectaculaire, l’intrigue continue tranquillement à avancer et certains événements marquent les esprits.
- Carl va-t-il s’en sortir ? D’en quel état ? Ma foi, oui, il s’en sort, mais cette survit amène son père a se poser bien des questions – parfois terribles mais terriblement logiques.
- Le rapprochement entre Rick et Andrea.
- Les dessins de Charlie Adlard, bien sur, toujours aussi bons.

Points Négatifs :
- A force que les événements se bousculent sans arrêt, lorsque l’on se coltine un tome aussi calme, cela fait un peu bizarre. Surtout que, mine de rien, il y a énormément de dialogues dans ce quinzième volume, beaucoup trop même par moments, surtout lorsque certains protagonistes ne cessent de geindre, encore et encore – Rick, bien sur, même Michonne qui s’y met !
- Quelques longueurs par moments, on a l’impression que Kirkman prolonge inutilement certains dialogues, certaines scènes.
- Encore une couverture loin de marquer les esprits.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...